Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Salut

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Africanelle - 30 ans - Sénégal - créé le 27/01/2011 à 20h22
Africanelle
Hors ligne

Je suis nouvelle sur Penpal et je veux soulever un cas particulier. Je suis sénégalaise, j'ai un niveau Bac+3 et j'ai obtenu ma licence professionnelle en Commerce et échanges internationaux. Je n'arrête pas de chercher du travail mais c'est saturé dans mon pays. Plusieurs problèmes sont soulevés: premièrement les recommandations via parents-connaissances, deuxièment la demande est supérieure à l'offre. Je suis arrivée à un moment où je chôme et mes parents ne peuvent plus payer mes études car normalement je dois en 4ème année. C'est terrible de se sentir incapable de faire quelque chose et de s'exercer.

Mayé NDIAYE

Lolly - 31 ans - France métropolitaine - posté le 28/01/2011 à 00h26
Lolly
Hors ligne

Malheureusement c est le même problème dans de nombreux pays et la France n échappe pas a la règle... Le chomage est un fléau !!!

Peut être pourrais tu essayer de commencer par un stage ou trouver une technique pour mettre ton CV plus en avant que celui des autres. Je te conseille d' aller faire un tour sur les sites d'orientation, tu y trouveras peut etre des solutions.

Cordialement,

Laetitia
Admin Equipe Penpal Tradition

Africanelle - 30 ans - Sénégal - posté le 28/01/2011 à 02h27
Africanelle
Hors ligne

Auparavant, j'avais fait des stages et j'ai de l'expérience professionnelle. Mais la situation devient de plus en plus pire au Sénégal. Toutefois, je ne baisse pas les bras car hier même je me suis entretenue avec le directeur des ressources humaines de NSIA Assurance et Banques au Sénégal. Il m'a bien certifié qu'il me promettait rien mais de bien vouloir le relancer. J'en ferais autant.

Mayé NDIAYE