Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Confession d'un ancien terroriste

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 13/11/2015 à 13h35
Désinscrit

Walid Shoebat était l'un de ces terroristes qui actuellement bouleversent le monde. Il était prêt à mourir , car il croyait à un mensonge. Il croyait qu'en récompense de tous ses meurtres, Dieu lui accorderait le paradis. Où se trouvent les terroristes après leur martyre, certainement pas dans la maison de luxe et de sexe qu'ils imaginaient. C'est l'enfer qui les attend. Croyant servir Dieu, ils servaient le diable. Si nous avions grandi comme eux, nous aurions fait comme eux, peut être pire.

Et toutes ces victimes des attentats, étaient-elles prêtes à rencontrer Dieu ?

Dans l'évangile, on pose la question à Jésus après une catastrophe qui a fait 18 morts : Ces gens sont-ils plus pécheurs que les autres ? Non, répond Jésus, mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de la même façon. (évangile de Luc, ch13, 1 à 5) Nous sommes tous des pécheurs, passibles de l'enfer et nous ne pouvons rien faire de nous-même pour mériter la vie éternelle. La seule personne sans péché qui ait marché sur la terre, c'est Jésus Christ. Il est venu mourir sur une croix pour payer nos fautes et nous justifier devant DIEU. C'est lui le sauveur, il n'y en a pas d'autre. Il nous sauve de l'enfer en mourant à notre place. Il est maintenant ressuscité. Se convertir, c'est reconnaître son état de pécheur perdu, destiné à l'enfer, croire dans le salut que Dieu nous apporte en Jésus Christ et vivre d'une façon nouvelle en mettant l'évangile en pratique. Prends cette décision maintenant, demain, il sera peut être trop tard.

« Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Evangile de Jean, ch 3, v 16)

A lire sur : http://christweb.free.fr/index.php?article72/confession-d-un-ancien-terroriste

http://www.enseignemoi.com/page/texte/confession-d-un-terroriste-palestinien-converti-a-jesus-christ-1501.html

Membre inconnu - posté le 14/11/2015 à 16h21
Désinscrit

Un djihadiste de l’État Islamique rencontre Jésus-Christ

Ce témoignage puissant de la grâce de Dieu et de la rédemption est rapporté par un travailleur de Jeunesse en Mission (JEM) dans le Moyen-Orient qui raconte comment, au cours de l’année, il a dû rencontrer, sans doute méfiant, un combattant de l’État Islamique. Ce djihadiste a avoué avoir tué beaucoup de chrétiens avant sa conversion mais relate comment Jésus est venu parler à son cœur.

Il raconte à Fadely, le travailleur de JEM comment il a commencé à avoir des rêves d’un homme en blanc qui est venu vers lui et lui a dit : « tu tues mon peuple ». Il a alors commencé à se sentir vraiment malade et inquiet à propos de ce qu’il faisait. Un chrétien lui avait donné sa Bible juste avant de mourir et il a commencé à la lire. Dans un autre rêve, Jésus lui est apparu et lui a demandé de le suivre. Le djihadiste a alors demandé à devenir disciple du Christ.

Selon Fadely, la rencontre du djihadiste avec Jésus-Christ fait penser à l’histoire de l’apôtre Paul, qui, selon ce qui est rapporté dans le livre des Actes, avait voué sa vie à combattre les premiers disciples de Jésus-Christ. Cependant, après avoir été touché par Jésus sur le chemin de Damas, » Saül, Saül, pourquoi me persécutes-tu ? » il a été l’un des plus grands missionnaires de tous les temps répandant l’Évangile dans tout l’Empire romain.

« Alors, qui sait. Peut-être cet homme sera-t-il comme Saul dans la Bible qui persécutait les chrétiens avant sa conversion avant de devenir l’apôtre Paul. Dieu peut tout transformer, et changer le mal en bien. »

(...)

Fadely a la conviction que Dieu se sert des rêves pour non seulement aider les missionnaires partager l’Évangile avec les peuples non atteints dans le Moyen-Orient, mais aussi convaincre les Musulmans et autres non-chrétiens à croire en Jésus comme Sauveur et Seigneur.

http://journalchretien.net/2015/06/04/actualite_chretienne/un-djihadiste-de-letat-islamique-rencontre-jesus-christ-3491.html

Membre inconnu - posté le 14/11/2015 à 16h33
Désinscrit

Autre témoignage :

https://www.youtube.com/watch?v=nbXl66irw5I

J'aime ce que Jésus lui a dit : "ne meurs pas pour moi ; je suis mort pour toi afin que tu puisses vivre".

Anne03 - 67 ans - France métropolitaine - posté le 17/11/2015 à 12h38
Anne03
Hors ligne

Ce que je dis est vérifiable : la religion catholique dans les siècles passés pour convertir à ce qu'elle prétendait vrai a torturé, pourchassé,massacré, tué . Elle a fait ,à mon avis, ce que font les terroristes aujourd'hui mais bien évidemment avec les moyens de l'époque. Il suffit de consulter les livres d'histoire, les archives pour encore une fois le vérifier. Penser aux Croisades, à la révocation de l'Edit de Nantes, à l'inquisition, etc. etc. etc.

Anne03 - 67 ans - France métropolitaine - posté le 17/11/2015 à 13h10
Anne03
Hors ligne

J'oubliais : dès 380 la loi condamne les non-chrétiens à l'infamie, elle décrète la peine de mort pour tout individu qui attente aux biens des ministres du catholicisme et de leurs lieux de culte ; pendant ce temps les chrétiens détruisent les temples païens, confisquent, pillent et ravagent les temples et leur mobilier ; elle autorise la confiscation des biens non-chrétiens. Les statues précieuses sont détruites, cassées, les lieux de culte tellement pillés que les gravats serviront au rempierrage des chemins et à la fabrication des routes et des ponts; c'est dire l'ampleur des dégâts ... A Constantinople, le temple d'Aphrodite sert de garage aux voitures à chevaux . Les arbres sacrés sont arrachés. En 391, l'évêque d'Alexandrie donne l'ordre de détruire le Sérapéion : la bibliothèque part en fumée.

A Alexandrie, en 369, des chrétiens attaquent un temple de Sérapis et un mithraeum . Publiquement, ils se moquent des idoles. Une émeute suit avec un nombre considérable de morts. A Sufès, en Afrique, des moines saccagent les sanctuaires de la montagne phénicienne . ( cf Palmyre aujourd'hui ) Rappelons aussi l'invitation paulinienne à mépriser la culture.

le savoir, les livres, l'intelligence ... Et tout ceci pour qui veut chercher les textes, les consulter, aura la preuve que c'est vrai. Et j'arrête faute de

place !...

Anne03 - 67 ans - France métropolitaine - posté le 17/11/2015 à 13h10
Anne03
Hors ligne

J'oubliais : dès 380 la loi condamne les non-chrétiens à l'infamie, elle décrète la peine de mort pour tout individu qui attente aux biens des ministres du catholicisme et de leurs lieux de culte ; pendant ce temps les chrétiens détruisent les temples païens, confisquent, pillent et ravagent les temples et leur mobilier ; elle autorise la confiscation des biens non-chrétiens. Les statues précieuses sont détruites, cassées, les lieux de culte tellement pillés que les gravats serviront au rempierrage des chemins et à la fabrication des routes et des ponts; c'est dire l'ampleur des dégâts ... A Constantinople, le temple d'Aphrodite sert de garage aux voitures à chevaux . Les arbres sacrés sont arrachés. En 391, l'évêque d'Alexandrie donne l'ordre de détruire le Sérapéion : la bibliothèque part en fumée.

A Alexandrie, en 369, des chrétiens attaquent un temple de Sérapis et un mithraeum . Publiquement, ils se moquent des idoles. Une émeute suit avec un nombre considérable de morts. A Sufès, en Afrique, des moines saccagent les sanctuaires de la montagne phénicienne . ( cf Palmyre aujourd'hui ) Rappelons aussi l'invitation paulinienne à mépriser la culture.

le savoir, les livres, l'intelligence ... Et tout ceci pour qui veut chercher les textes, les consulter, aura la preuve que c'est vrai. Et j'arrête faute de

place !...

Anne03 - 67 ans - France métropolitaine - posté le 17/11/2015 à 16h49
Anne03
Hors ligne

Heaven, à qui attribuez-vous les paroles suivantes ? A un djihadiste ? à un fondementaliste ou à à un terroriste ?...

NON ! Il s'agit de JESUS !

Je cite :

" Amenez ici mes ennemis qui n'ont pas voulu que je règne sur eux et EGORGEZ--les en ma ma présence."(Evangile de Luc, 19 . 27 )

" Je voue à la GEHENNE les individus qui ne croient pas en moi."Luc X,15 et XII,10 )

"... qui n'est pas avec moi est contre moi"( Luc XI,23 )

" Je ne suis pas venu pour la paix, mais pour le GLAIVE"( Mat. X,34 )

Jésus annonce aussi la RUINE de Jérusalem et la DESTRUCTION du temple ( Marc XIII ); il refuse de prendre coup sur coup et chasse VIOLEMMENT les marchands du temple ; il professe sept MALEDICTIONS contre les pharisiens ( Luc XI,42-52 ) etc.

Certes, on connaît tous les paroles d'amour de Jésus ( " Aimez vos ennemis"; Faites du bien à ceux qui vous haïssent" ) mais comment expliquer celles peu connues que j'ai citées plus haut ?...

Membre inconnu - posté le 22/11/2015 à 14h12
Désinscrit

Dieu a laissé l’homme libre

Chrétiens, protestants, orthodoxes, bouddhistes, hindous, musulmans, tous, nous sommes issus de deux univers culturels et spirituels si différents. Tous, nous sommes affrontés aux nuits obscures de la foi. Tous, nous posons cette question toujours actuelle : comment vivre dans un monde sans Dieu ? La religion, est-elle à l’origine de nombreuses souffrances ? Dieu est-il coupable ?

L’homme a toujours envie de dire et ne cesse de répéter : "Moi, je veux être Dieu, et, je ne me mettrais jamais à genoux". Dans le monde actuel, Dieu a dû se mettre en retrait. Là, où règnent "les droits de l’homme" mais pas "le droit de Dieu". N’avons-nous pas le droit de parler de la foi et du rôle de la religion dans cette société ? De grâce, tenir la religion pour seule responsable de toutes les violences, ne nous permet pas de comprendre la complexité de phénomènes qui ne sont pas juste religieux, mais peut-être tout simplement humains.

(...) Il existe une énorme différence entre une société avec Dieu et une société sans Dieu. L’homme moderne pensait qu’en se débarrassant de Dieu, il serait libéré de tout ce qui le réprimait ou le contraignait. C’est tout le contraire ! Ouvrez grands vos yeux, cette société sans Dieu veut mettre l’homme au centre, un homme qui face aux circonstances de la vie cherche désespérément à tout contrôler. À son grand étonnement, il a découvert qu’en éliminant Dieu, il s’était également éliminé. Si Dieu n’existe pas, la vie n’a objectivement aucun sens.

Mais l’homme ne peut vivre d’une manière heureuse et cohérente s’il sait que la vie n’a aucun sens. Pour être heureux, il prétend donc que la vie a un sens. Mais ceci est tout à fait incohérent, car sans Dieu, l’homme et l’univers n’ont objectivement aucun sens. Car, j’avoue, s’il n’y a pas Dieu, alors la vie de l’homme devient absurde. Notre vie n’a ni sens, ni valeur, ni but absolu. Regardez ce qui se passe autour de nous ! Comprenez-vous la gravité des alternatives devant nous ? Si Dieu existe, il y a de l’espoir pour l’homme. Mais s’il n’existe pas, la seule chose qui nous reste est le désespoir.

Membre inconnu - posté le 22/11/2015 à 14h14
Désinscrit

La plupart des gens aujourd’hui ne réfléchissent pas encore aux conséquences.. Ils font leur chemin de façon inconsciente. L’homme ne peut pas vivre logiquement avec cet athéisme et être heureux. Sans Dieu, il ne peut y avoir aucun sens objectif à la vie. Si le monde nie la présence de Dieu, Lui en tout cas n’a pas perdu l’intérêt qu’il porte au monde. C’est pourquoi la question de l’existence de Dieu est si vitale pour l’homme.

Si le Dieu de la Bible existe, alors la vie est pleine de sens. Une société qui laisse de la place à Dieu, non seulement comme une pensée lointaine, mais comme part intégrale de la vie, met à la place de l’illusoire contrôle humain, la confiance en Dieu que je ne me suis pas créé moi, mais qui m’a créé. Il y a que ce choix qui nous rend capable de vivre heureux et de façon logique. Combien de sagesse dans la phrase toute simple : " Pour pouvoir rester debout, il nous faut être à genoux". Laissez de la place à Dieu ! Quand la vie bascule, quand la famille ou la société basculent, nous trouvons la réponse toute simple des saints : "Mettez-vous à genoux, sinon, vous tomberez.". Que ce mur de séparation soit brisé ! En effet, nous avons sans cesse besoin de nous rappeler la juste dimension de l’homme. À méditer !

http://www.clicanoo.re/500554-dieu-a-laisse-l-homme-libre.html

Anne03 - 67 ans - France métropolitaine - posté le 02/12/2015 à 14h30
Anne03
Hors ligne

Quelle intolérance ! On ne pourrait pas trouver de sens à sa vie et être heureux sans Dieu ! Mais pour moi, l'athéisme est une santé mentale retrouvée !

Qu'on cesse donc d'associer le mal sur la planète et l'athéisme ! L'existence de Dieu, me semble-t-il, a bien plus généré en son nom de batailles, de massacres, de conflits et de guerres que de paix, de sérénité, d'amour du prochain, de pardon des péchés... Je ne sache pas que les papes, les califes, les émirs aient majoritairement brillé dans la vertu. Ils ont souvent excellé dans le meurtre, les razzias - les biographies en témoignent .

Si les Chrétiens croyaient vraiment on les verrait convertir autour d'eux par leurs comportements radieux, exemplaires ! Au lieu de cela ...

De plus, quand on nous propose comme solution de "prier", quelle lâcheté! Si la prière servait véritablement à quelque chose, il y a longtemps qu'on en aurait vu les effets !