Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Un esprit sain dans un corps sain

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Jamel1202 - 55 ans - Tunisie - créé le 26/04/2008 à 10h46
Jamel1202
Hors ligne

coucou,

un esprit sain dans un corps sain: Quelle est la clé de votre bonheur,de votre santé physique et mental?

pour moi la clé du bonheur c'est la joie de vivre... Le sourire est le plus beau cadeau qu'on puisse offrir

jamel

Membre inconnu - posté le 23/07/2008 à 09h40
Désinscrit

tout à fait d'accord avec toi Jamel car.

une journée sans sourire...c'est une journée sans soleil.

Solb - 67 ans - Canada - posté le 23/07/2008 à 13h59
Solb
Hors ligne

Contente de voir qu.il y a du monde qui pense comme moi .Mais je rajouterais que le bonheur est en soi.Une question attitude

Membre inconnu - posté le 23/07/2008 à 14h56
Désinscrit

Moi je trouve mon bonheur dans toutes les petites choses de la vie pafois toutes simples qui peuvent me faire sourire, les bébés hirondelles qui attendent impatiemment que leur maman leur ramene a manger,mon chat qui s'enfuie en courant a cause d'une mouche qui l'attaque,un patient qui me sourie,ect ect.Ma devise est de trouver du bonheur dans tout ce qui m'entoure.Oublier les jours un peu moins bons ou le moral est en berne pour ne penser qu'aux jours ou j'ai envie de sourire sans vraie raison.

Solb - 67 ans - Canada - posté le 23/07/2008 à 15h04
Solb
Hors ligne

Oui c,est vrai le bonheur est souvent dans les petites chose.mais on a tendance a l'oublier.Merci de nous le rappeler.Moi j'essaie de le pratiquer tous les jours .

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 23/07/2008 à 21h32
Xenonphile
Hors ligne

Déjà à l'école nos prof nous disaient qu'un esprit sain est dans un corps sain. je ne crois pas à la véracité de cette maxime;

Les spartiates développaient le corps mais ils n'avaient jamais un esprit sain, par contre les athéniens développaient l'esprit sans s'intéresser à la culture du corps: le résultat est que les athéniens ont gagné les spartiates et c'est leurs philosophes qui prévalent l'esprit humain. Vous ne trouvez pas ?

XENON

Solb - 67 ans - Canada - posté le 23/07/2008 à 22h27
Solb
Hors ligne

Tout est question équilibre dans la vie.Xénonphile ne crois-tu pas?

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 24/07/2008 à 15h18
Jacky
Hors ligne

Mens sana in corpore sano

Cette citation est de Juvenal et date de 65 avant J.C.

Chacun sait que l'alimentation joue un rôle essentiel pour le cerveau, et qu'une activité physique contrôlée permet de garder nos fonctions vitales en bonne forme. Il y a sans conteste interaction. Pour se sentir "BIEN", il faut donc qu'il y ait cet équilibre.

Fafounet - 49 ans - Canada - posté le 06/09/2008 à 04h54
Fafounet
Hors ligne

C'est pas compliqué, la clef du bonheur est en fait de s'accepter tel qu'ont est avec nos défauts et nos qualitées, apprendre a rire de nous même, avoir du fun et s'amuser..malgré le stress de la vie...ne pas s'en faire inutilement et profiter au max de cette vie ...lâcher son fou, rester jeune dans sa tête...en profiter....

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 23/10/2008 à 04h41
Terence
Hors ligne

Fafounet écrit :

(Posté le: 06/09/2008 à 04h54)

"C'est pas compliqué, la clef du bonheur est en fait de s'accepter tel qu'on est avec nos défauts et nos qualités, apprendre à rire de nous-mêmes, avoir du fun et s'amuser... malgré le stress de la vie... Ne pas s'en faire inutilement et profiter au max de cette vie... lâcher son fou, rester jeune dans sa tête... en profiter..."

Pas du tout d'accord.

S'accepter avec les tares psychologiques accumulées durant une enfance judéo-chrétienne délétère, nous faussant l'esprit avec son manichéisme misérable, c'est pire qu'une erreur, c'est un crime.

Relire Nietzsche. Dieu est mort. Nous sommes aujourd'hui libres ! Libres de nous reconstruire sur les ruines de valeurs assez ridicules pour nous faire croire à un autre monde. Il n'y a qu'un monde : celui que nous créons sur cette terre, et c'est sublime - il n'y a pas de dieu => nous sommes maîtres de notre destin.

La nature, c'est le chaos. A nous-mêmes incombe le soin de nous construire à notre gré (lire "La sculpture du corps", du philosophe méconnu Michel Onfray).

A commencer, donc, par le corps. Apprendre à le contrôler (par ex. avec l'aide du yoga de Patanjali), à le maîtriser de façon à en faire une machine parfaite (l'assouplir, l'entraîner, qu'il ne soit jamais un frein à notre soif de plaisir), lui donner toute la puissance et l'efficacité qui lui permettront de faire face à n'importe quel ennemi (la musculation bien comprise et les arts martiaux sont là pour ça)...

Cela pour permettre - j'y viens - l'accès à une vraie jouissance (jamais inhibée) du moment présent et, une fois surarmé mentalement et physiquement, de n'admettre aucune morale autre que celle forgée par nos études autodidactes et notre entraînement permanent (cf. "Le yoga intégral" de Sri Aurobindo).

Nous devons être des "chercheurs de vérité" et de beauté dans le moindre de nos actes si nous voulons parvenir à dépasser notre condition d'humain et parvenir, non pas au "bonheur" - mot imbécile renvoyant encore au manichéisme -, mais à la sérénité.

Et voilà, en qqs mots nous sommes passés au mental. Contrôle et puissance du corps, et nous obtenons contrôle et puissance du mental. Nietzsche, qui avait profondément étudié les philosophies orientales, l'avait bien compris - il a sacrifié sa vie dans cette quête -, et nous a légué ses livres d'éveil - ceux des dernières années (avec "Ainsi parlait Zarathoustra", puis "Par-delà bien et mal", "La généalogie de la morale", etc.).

Il n'a pu en profiter lui-même. Mais l'histoire commence à lui rendre justice. Cf. "Explosion 1" et "Explosion 2", de Sarah Kofman - géniale exégète de Freud, de Platon et de Nietzsche -, pour comprendre combien il était encore difficile dans les années 90 d'enseigner Nietzsche en fac, tellement il bouleverse l'ordre établi par la tyrannie du judéo-christianisme et de ses ronds de cuir.

Il nous incombe l'immense honneur d'être les dignes héritiers d'un art de vivre à l'enseigne du Siegfried de Wagner. Siegfried, l'homme libre, dur, joyeux et sain par excellence.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)