Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

La solitude

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Jamel1202 - 55 ans - Tunisie - créé le 10/06/2008 à 10h09
Jamel1202
Hors ligne

La solitude est sans doute l'un des phénomènes les plus marquants de notre société actuelle, Comment expliquez-vous ce phénomène?

Marcalex95 - 45 ans - France métropolitaine - posté le 10/06/2008 à 10h24
Marcalex95
Hors ligne

Tres bonne question... je crois que la solitude est en effet en forte augmentation dans notre société actuelle. Pourquoi ? Peux etre à cause d'un certain égocentrisme ou d'une forte exigeance pour trouver son prochain... qui sait ?

Au plaisir,

Marc

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 10/06/2008 à 14h37
Xenonphile
Hors ligne

il ya solitude et "solitude". on a tous besoin d'un moment de solitude pour méditer et retrouver son équilibre. Mais si cette solitude devient une nécessité c'est alors qu'elle serait un mal, car on n'aime plus être en groupe, on se sent mal à l'aise en compagnie des autres. Les sociétés dites developpées sont de plus en plus individualistes ceci est dû au manque de temps libre et de l'hétérogénéité des individus vivants dans un même lieu( quartier, immeuble, rue..). cette individualité que l'on dénomme par abus de langage "solitude" est le fait de l'urbanisation....

XENON

Membre inconnu - posté le 10/06/2008 à 14h46
Désinscrit

bonjour !

comment déterminer la solitude à l'heure actuelle ?

moi je pense que ns sommes ds une société de chacun pour soi... indifférence..racisme..

bcp de gens se sentent rejetés.. et seuls.. pourquoi s'occuper de son voisin ? chacun est chez soi, vit sa vie sans préoccuper de l'autre..

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 10/06/2008 à 16h19
Xenonphile
Hors ligne

la difference est dans ce syntagme: "être seul" et "être solitaire". ils sont nullement similaires;

Bonne fin d'après midi.

XENON

Lili - 77 ans - Italie - posté le 10/06/2008 à 18h18
Lili
Hors ligne

La solitude est une question difficile à cerner. Elle est diverse dans ses manifestations. Pour certains, elle se traduit par un sentiment d'ennui; pour d'autres, par un état anxieux... Tout ce qu'on peut dire : ils sont de plus en plus nombreux dans notre société les gens qui se sentent seuls, coupés des autres, coupés du monde et qui souffrent d'isolement. De solitude, comme on dit. Ils sont nombreux. Mais combien sont-ils ? C'est difficile à dire.

Parce que la solitude est une souffrance muette. Il est mal vu de se plaindre de sa solitude. On se tait. On garde sa souffrance pour soi. Comme si on avait honte de se sentir isolé.

je suis Lili

Valedda - 46 ans - Autriche - posté le 13/06/2008 à 11h47
Valedda
Hors ligne

Je pense qu'une des racines de la solitude est l'indifférence.

Les autres nous intéressent seulement superficiellement parce que dans notre société nous avons l'habitude de nous nous occuper de nous-mêmes avant tout. Il y en a des raisons différentes, mais le manque de temps et le stress au travail y jouent sans doute un grand rôle. J'ai l'impression que nous avons oblié comment on vit avec les autres au lieu de seulement coexiter.

À dire vrai, les moments les plus solitaires j'éprouve souvent quand je suis avec autres gens, pas quand je suis chez moi toute seule. C'est parce que beaucoup parlent pour parler et pas pour communiquer - pour ce dernier il faudrait écouter aussi, vraiment écouter.

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 13/06/2008 à 22h49
Jacky
Hors ligne

Etre solitaire, c'est une option ! On peut se sentir solitaire au milieu d'une multitude.

J'ai connu dans le sud de la France, dans les Corbières, un ermite à qui j'ai rendu visite plusieurs fois. Il vivait seul avec un âne, un chien, un chat, quelques tourterelles, disait sa messe le matin, puis travaillait son petit lopin de terre et faisait des traductions d'occitan. Il a lui-même préparé sa sépulture et disait aux gens qui lui rendaient visite, de continuer à venir lorsqu'il aurait changé de demeure.

Ce sont des gens qui vivent à fond leur solitude et qui sont heureux ainsi.

En ce qui concerne les personnes seules (parce que veuvage, ou famille éloignée ou sans famille ...) je crois malgré tout que, de nos jours, il y a beaucoup plus de facilités qu'il y a 50 ans. Il y a des foyers du 3ème âge, des structures sociales mises en place par beaucoup de municipalités. On a mis en place des lycées du soir, des universités pour gens âgés, etc ..... Mais là aussi, il est nécessaire que la personne fasse elle aussi un effort pour ne pas se replier sur sa solitude.

Solb - 67 ans - Canada - posté le 22/07/2008 à 02h44
Solb
Hors ligne

oui c'est vrai Jacky mais il y a aussi des etres qui se replie sur eux meme .Mais peut -on les forcer a sortir de leur coquille ou simplement les respecter?Moi je crois que la solitude meme si elle est difficile projette un malaise intérieur profond.A_T-on peur de rester seule avec soi-meme et de se regarder en face .La solitude n'est t-elle pas un moyen de mieux se connaitre et de se rapprocher de soi.La solitude n'est t-elle pas un moyen de méditer sur soi de se donner du bon temps et de voir la vie différament.De prendre conscience de sa propre existence et d'en jouir .

J'aurais le gout de dire , promenons-nous alors dans la vie comme dans un jardin de fleurs,pour le simple plaisir de la promenade.

Ce qui fait mal dans la solitude n'est ce pas que l'on regarde ce qui nous manque au lieu de regarder ce que l'On a? .Nos états intérieurs font notre véritable malheur ou notre véritable bonheur.Donc on peu imaginer une situation plus heureuse pour nous.Le reve précede toujours la réalité.Voila pourquoi il faut oser imaginer ce qui est bon pour soi ou pour nous.

Je sais , je sais, vous allez me dire que ce n,est pas facile .Mais je crois qu'il faut commencer par de petites choses et voir le résultat.Le Dr Combez disait qu'il suffisait de faire le travail intérieur sans se péoccuper outre mesure comment cela fonctionne.

Si plein de chose se passe et vous contraint de ne pas le faire posez-vous la question .Est ce que je m'estime vraiment ?Si vous dites oui alors vous n,aurez aucune difficulté a vous accorder ce bonheur humain et a croire que cela est possible pour vous .

Dans le processus de l'imagination il y a 5étapes essentielles:

1.Vous donnerla permission d'imaginer sans limites par rapport a une situation précise.

2.Vous laisser suggérer de l'intérieur ce qui est ,pour vous, de l'ordre dupossible.

3.Visualiser les premiers pas concrets a réaliser en fonction devos gouts et talents.

4.Choisir de passer a l'action concretement .

5.Faire des gestes cohérents par rapport a vos choix intérieurs.

imaginer ou visualiser veut donc dire devenir l'état que l'on imagine .Vibrer, irradier et rayonner fortement .Vibrer de succes, irradier d'amour, rayonner de santé.Voila ce que je veux dire en parlant de visualisation.Ce sont les émotions qui vibrent fortement qui produisent l'effet d'attraction .Il reste ,par la suite , a etre cohérent avec ce nouvel état intérieur et a faire des choix qui le refletent constament .Exemple si je me suis imaginé irradiant de santé et que mes pas immaginaires m'ont amené du coté de l'alimentation,je dois maintenant vivre et choisir ce qui reflete mon choix intérieur .

Vous ne m e croyez pas ,bien a vrai dire le cerveau ne fait pas la différence entre l'imaginaire et le réel.Ce qui est vrai pour le cerveau ,c'est l'état dans lequel nous sommes.Il fonctionne a partir de cela .Donc il s'agit de s'habituer a imaginer le meilleur plutot que de s'attarder a ruminer le pire.Sans tourner le dos a la solitude,on peut visualiser un milieu aimant et le déguster.Et c'est la meme chose a l'intérieur d e soi.

Valedda - 46 ans - Autriche - posté le 22/07/2008 à 11h32
Valedda
Hors ligne

Solb, je connais l'idée de la pensée positive de Joseph Murphy, Dale Carnegie, et. alt., mais dans la vie il n'y a guère de solutions faciles. C'est une illusion.

Quand je suis malade, je suis malade. Je peux me sentir mieux quand je pratique la pensée positive et sans doute il y a des cas où ca aide le corps à se rétablir - parfois même miraculeusement. Malgré tout je pense qu'il faut être prudent car c'est trop facilement qu'on se fait des illusions. Pour certains l'imagination devient plus réelle que la réalité et pour cela ils ont mal à se débrouiller dans la société.