Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Livre de Ninni Holmqvist

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Valedda - 46 ans - Autriche - créé le 08/07/2008 à 10h28
Valedda
Hors ligne

Je viens de lire un livre très intéressant de l'écrivaine suédoise Ninni Holmqvist que j'aimerais vous présenter. C'est rarement qu'un roman actuel m'impressionne. Celui n'est pas parfait non plus et je trouve qu'il laisse pas mal de choses sans explication, mais l'histoire m'a rappelé "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley et "1984" de George Orwell.

Le livre c'est "Bloc" (titre original súédois: "Enhet", anglais: "Unit", allemand: "Die Entbehrlichen") de Ninni Holmqvist. L'auteur y décrit un monde futur, une dystopie assez près de notre société pour être inquiétante.

La protagoniste Dorrit Wegner vient d'avoir 50 ans et pour cela elle est internée dans le bloc, une institution sans fenêtres et partout télésurveillée 24 heures sur 24. Elle est devenue une "dispensable" comme tous les femmes de 50 ans ou hommes de 60 ans révolus qui n'ont ni d'enfants, ni de position importante (soit essentielle) dans la société. La vie ne vaut plus que le profit qu'elle produit par le travail ET par l'évelage des enfants.

Les disponsables mènent une vie de luxe dans le bloc, mais ... pour servir à la société ils sont tous des sujets d'expériences (souvent cruels, inutiles ou du moins questionnables) et on leur prélève les organes l'un après l'autre jusqu'au "don final", c'est-à-dire au prélèvement du coeur, des poumons ou d'un autre organe vital. Les organes sauvent des "nécessaires" malades en dehors.

Dorrit Wegner rencontre l'homme de sa vie dans le bloc - un écrivain sans succès et revenus suffisants comme elle. Et l'impossible se passe : à 51 ans elle tombe enceinte ! Les responsables sont choqués et perplexes, mais enfin ils lui donnent le choix entre faire don du foetus ou de le porter à terme, c'est-à-dire de mettre au monde l'enfant et le faire adopter. Le père de l'enfant fait son "don final" le jour après d'en savoir et Dorrit ...

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 09/07/2008 à 18h42
Jacky
Hors ligne

J'aimerais beaucoup pouvoir me procurer ce livre. Tu m'as mis l'eau à la bouche Valedda !

Je doute que Bloc (en français ça devrait être Unité je crois) ait été traduit du suédois.

La protagoniste aurait alors exactement le même âge que l'écrivain .... Pourtant ça paraît presque impossible qu'elle se soit elle-même projetée dans une fiction de ce genre !

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 10/07/2008 à 00h53
Xenonphile
Hors ligne

j'aimerai bien lire ce roman, car le contexte me parait assez proche de G. Orwell. C'est en quelque sorte une caricature des societes qui sont individualistes considérant l'etre humain comme un produit. une fois qu'il n'est qu'une "charge" il faut en extirper de lui ce qui serait encore utile.

XENON

Valedda - 46 ans - Autriche - posté le 10/07/2008 à 08h52
Valedda
Hors ligne

Tu as raison Jacky que le mot "enhet" peut être traduit par "unité". Mais "unité" me semblait inappropriée dans le contexte, car l'institution rappelle beaucoup un prison ou même un camp de concentration ou un goulag si tu veux (sauf que là les internés n'ont certainement pas vécu en luxe !). C'est pourquoi j'ai choisi "bloc" pour traduire le titre. D'ailleurs, le traducteur allemand aussi a choisi un autre titre, pour la même raison, je suppose.

Malheureusement, moi aussi, je crains que le roman n'ait pas encore été traduit en francais ... je suis pourtant sûre que ca ne tardera plus longtemps.