Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Blague :

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Grainofhope - 25 ans - France métropolitaine - créé le 24/08/2008 à 14h44
Grainofhope
Hors ligne

- Devinette

Qui est-ce qui est vert et qui à 18 trous de balles ?

Un terrain de golf...

_________________

Quel est le point commun entre une blonde et Jules César ? Ils ont tous les deux conquis la Gaule.

__________________

- Au domicile conjugal un peu torché.

4h du matin - Yan rentre au domicile conjugal un peu torché.

- Je vais me faire un jus de citron pour masquer l'odeur d'alcool.

Le matin, Sandrine l'enguirlande :

- T'as encore bu comme un trou hier, hein ?!

- Meuh non !

- Ah ouais ? Et le canari écrasé dans le presse-citron, il s'est suicidé tout seul peut être ?

__________________

C'est un ouvrier qui appelle son patron...

- Patron, patron, je ne peux pas rentrer aujourd'hui, j'ai mal aux jambes, aux bras, à la tête, partout quoi !

Alors, son patron réplique :

- Ce que je fais dans ce temps-là quand j'ai la même chose que toi ; je demande à ma femme qu'elle me fasse une bonne fellation... alors mon cher, essaye cela et rappelle moi dans deux heures pour me confirmer que tu vas rentrer travailler....

Alors, l'ouvrier rappelle deux heures plus tard....

- Patron, patron... Ça marche... j'ai pu mal aux jambes, pu mal aux bras, pu mal a la tête... j'arrive travailler....

Le patron tout fier de son conseil lui répond :

- Alors, tu as suivi mon conseil à la lettre ?

- Oui patron, répondit l'ouvrier, en passant, t'as vraiment une sapristi de belle maison !

__________________________

Et vous raconter vos blagues =)

Petitejeanne - 67 ans - France métropolitaine - posté le 10/12/2008 à 08h20
Petitejeanne
Hors ligne

"Dinde au whisky façon québécoise".

Acheter une dinde d'environ 5 kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky, du sel, du poivre, de l'huile d'olive, des bardes de lard.

La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d'huile d'olive. Faire préchauffer le four thermostat 7 pendant dix minutes.

1 Se verser un verre de whisky pendant ce temps-la.

2 Mettre la dinde au four dans un plat a cuisson.

3 Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.

4 Mettre le therpostat a 8 après 20 binutes pour la saisir.

5 Se bercer 3 berres de whisky.

6 Après une debi beurre, fourrer l'ouvrir et surveiller la buisson de la pinde.

7 Brendre la vouteille de biscuit et s'enfiler une bonne rasade derrière la bravate - non - la cravate.

8 Après une demi heure de blus, tituber jusqu'au bour.

9 Oubrir la putain de borte du bour et reburner - non - revourner - non - recourner - non - enfin, mettre la guinde dans l'autre sens.

10 Se pruler la main avec la putain de borte du bour en la refermant - bordel de merde.

11 Essayer de s'asseoir sur une putain de chaise et se reverdir 5 ou six whisky de verres ou le gontraire, je sais blus.

12 Buire - non - luire - non - cuire - non - ah ben si - cuire la bringue bandant 4 heures.

13 Et hop, 5 berres de plus. Ca fait du bien par ou que ca passe.

14 R'tirer le four de la dinde.

15 Se rebercer une bonne goulee de whisky.

16 Essayer de sortir le bour de la saloperie de pinde de nouveau parce que ca a rate la bremiere fois.

17 Rabasser la dinde qui est tombee bar terre. L'ettuyer avec une saleté de chiffon et la foutre sur un blat, ou sur un clat, ou sur une assiette. Enfin, on s'en fout...

18 Se peter la gueule a cause du gras sur le barrelage, ou le carrelage, de la buisine et essayer de se relever.

19 Décider que l'on est aussi bien par terre et binir la mouteille de rhisky.

20 Ramper jusqu'au lit, dorbir toute la nuit.

21 Manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, le lendemain et nettoyer le bordel que tu as mis dans la cuisine la veille.