Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

L'heure du livre électronique a-t-il enfin sonné

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Bellaluna - 58 ans - Canada - créé le 18/10/2008 à 16h49
Bellaluna
Hors ligne

Tourlou!

Cette semaine sur le site de Cyberpresse, dans la sectiond des arts, un article a retenu mon attention.

Cette semaine, le monde de l'édition sont réunis pour la 60e Foire du livre à Francfort. Il mentionne que le chiffre d'affaires du livre numérique dépassera en 2018 celui du livre en papier.

Le "Kindle" lecteur de livres électroniques,(pas plus gros qu'une poche) aux États-Unis se vend pour environ $350.00 américains concurrent japonais Sony et le "Readus" de Polymer Vision.

On pourra télécharger n'importe où, n'importe quand via un résean sans fil un livre entier. Par exemple pour le site Amazon (États-Unis), ils ont 185,000 titres dans leur catalogue, sauf seulement en anglais présentement. Bien sûr, il aura un coût pour le téléchargement du livre.

Ils ont peur un peu du risque de piratage comme le problème que les chansons qu'on peut télécharger via des site de partage.

Dommage, car il a rien que la senteur du papier d'un nouveau livre que l'on vient d'acheter. Et vous mes amis (es), qu'en pensez-vous de cette nouvelle technologie? À vous la parole.

Membre inconnu - posté le 18/10/2008 à 22h48
Désinscrit

on ne pourra pas y echappé de toute façon quoiqu'en penses tout va si vite maintenant les gens ne reviendront pour rien au monde en arrière car je vois maintenant internet et presque une obligation maintenant sinon on é pas la mode comme dit certains alors les livres que l'on pourra téléchargé cela ne m'etonne pas on as déjà les cuisines fonctionnelle et qui vont pensé a notre place trés bientot m^me si je ne suis pas d'accord avec toutes cette nouvelle technologie cela se fera comme m^me

Finou - 39 ans - France métropolitaine - posté le 19/10/2008 à 00h07
Finou
Hors ligne

Je trouve cela pas mal. Tout support est bon, il ne faut en rejeter un, que ce soit papier, e-book ou audio book. Il en faut pour tout les gouts.

Je pense que chacun a ses avantages et je suis prête à les utiliser tous les trois. L'utilisation ne sera pas la même, c'est tout !!!

Regardez, là je vois écris pas voie numérique et j'ai des correspondants papiers !!!!

Finou

Lydéric thomas

Finou

Xenonphile - 57 ans - Maroc - posté le 19/10/2008 à 00h17
Xenonphile
Hors ligne

le livre électronique aura un avantage assez précieux, celui de diminuer le nombre d'arbres abattues pour la fabrication du papier.

Je ne peux m'en passer des sensations que me me procure la feuille d'un roman en papier et de lire mon écriture sur une feuille. Avec le clavier, l'écriture est toujours la même et elle devient des fois monotone. Tout le monde a la même écriture et ce n'est pas vrai. Notre écriture reflète en quelque sorte notre psychisme et notre personnalité.

XENON

XENON

Membre inconnu - posté le 19/10/2008 à 02h18
Désinscrit

J'espère que malgré tout on aura toujours le choix de notre support. Ceux qui aiment les livres pourront-ils encore lire comme ils aiment? Les nouvelles technologies ne sont pas toujours mauvaises. J'aime beaucoup de principe des CD sur MP3 où on achète les chansons qui nous plaisent et pas tout un album par exemple? Mais acheter des bouts de livre ne sera pas génial quand même.

Je suis d'accord avec xenonphile, on évitera ainsi de saccager les forêts. Mais l'inconvénient est que lire sur un écran fatigue les yeux plus vite.

J'aime beaucoup les audio-books. j'écoute souvent les histoires de Pierre BELLEMARE dans ma voiture. Je suis prête à tester les livres téléchargés. Il ne faut pas toujours tout négativer.

Bellaluna - 58 ans - Canada - posté le 19/10/2008 à 20h39
Bellaluna
Hors ligne

Tourlou,

C'est vrai que pour l'environnement c'est même très bien, mais comme la technologie change très vite, alors cela sera un autre moyen de dépenser de l'argent.

Si on pense par exemple aux films, avant il y avait Beta, VHS, DVD, Blueray, à chaque technologie nouvelle laisse derrière elle les anciens, car on ne sait plus quoi faire avec nos anciennes cassettes et bientôt nos dvd avec l'arrivée du Blueray.

Aussi il faut bien évoluer, suivre les tendances, mais comme dit Atanais, en espérant que nous aurons le choix mais j'en doute, car même si tu ne veux pas suivre les technologies, faute de sous ou peu importe la raison, il vient un temps où tu es obligé de changer car avec tes anciennes technologies tu ne trouves plus rien pour les faire fonctionner.

Est-ce que cela va aider les jeunes à s'intéresser à lire étant donné que les livres vont se retrouver sur un bidule de lecture? Cela sera à voir, seul l'avenir le dira.

Clio - 52 ans - Belgique - posté le 21/10/2008 à 13h29
Clio
Hors ligne

Pour ma part, même si j'adore Internet et je peux passer des heures dessus ... Je n'arrive pas à imaginer un monde sans livres. Pour ma part, j'ai constamment un livre de poche ... en poche justement. Les poches sont très souvent imprimés sur du papier recyclé d'ailleurs, qu'on se le dise !

Je suis quand même prête à tester les livres électroniques, mais je me vois mal apprécier un livre d'histoire de l'art, ou un livre sur les animaux, sur des pays ... être sur un livre électronique, à mon avis, rien ne remplacera un beau livre sur papier glacé avec des photos magnifiques ...

Je ne sais pas vous, mais personnellement, j'adore sentir l'odeur d'un beau livre avec les pages en papier glacé. Et puis avouez quand même qu'un volume sur papier bible de "bouquins" ou "omnibus", c'est pas mal non plus .... Et bien entendu, je ne parle pas des volumes de la pléiade... Ces livres là sont tellement beaux que je n'ai jamais osé en acheter car me connaissant, j'aurais peur des les lire

Tourlou comme dirait bellaluna hihihi

Bellaluna - 58 ans - Canada - posté le 21/10/2008 à 19h55
Bellaluna
Hors ligne

Tourlou!

C'est réellement vrai Clio, que tu ne peux pas avoir tous les livres en format électronique. Quand j'ai lu l'article, cela ne m'a vraiment pas effleuré l'esprit pour les beaux livres en papier glacé, je pensais plutôt les livres ordinaires.

Et aussi ceux écrit en papier bible comme le Comte de Monté Cristo, que j'ai comme exemple, cela n'a plus la même valeur sur un écran. Et moi aussi j'aime sentir les livres quand je vais dans une librairie et je m'aperçois qu'il y a beaucoup de monde qui font la même chose.

On verra ce que l'avenir fera de cette nouvelle technologie.

Membre inconnu - posté le 21/10/2008 à 22h46
Désinscrit

je suis une fan de lecture , alors le support m'est indifférent

et c'est fou ce qu'on peut faire avec les versions électroniques : envoyer des extraits par exemple ...

Terence - 43 ans - France métropolitaine - posté le 22/10/2008 à 04h17
Terence
Hors ligne

Kindle est et restera un gadget, dont la seule utilité me paraît être la mise à portée des grands classiques à portée de toutes les bourses, notamment dans les pays "en voie d'émergence" où par ex. les écoles pourraient être approvisionnées gratis.

Le livre est cher, le Net permet déjà depuis longtemps la découverte de poètes et autres écrivains que de jeunes ados, grâce à l'hypertexte, ont découverts - et souvent mis en ligne dans leurs blogs puis fait connaître à leurs petits camarades.

Le téléchargement et la lecture sur Kindle, c'est plutôt rudimentaire (le léger malaise des touches du clavier, entre autres - avec Kindle, on peut lire et même annoter, mais bonjour l'ergonomie !).

A l'horizon 2018 - puisque c'est la date citée par Bellaluna -, je vois plutôt deux révolutions bcp plus dangereuses (pour l'édition et la distribution) :

1) L'objet livre va garder son caractère pratique, consultable en permanence, en tout lieu et sans consommation d'énergie : mais dans dix ans, ça fera déjà belle lurette qu'on aura mis sur le marché une variété d'imprimante permettant à la fois de télécharger, de mettre en pages et de relier un bouquin. On ne lira pas sur écran, on verra naître en qqs minutes le bouquin fabriqué par la Matrice. Et l'industrie du livre s'effondrera.

2) Est déjà en train de naître une nouvelle forme d' "écriture" : celle qui s'écrit et se lit sur écran, mais greffée multimédia - "hypermédia", si l'on veut. C'est-à-dire des récits, des romans intégrant du son, des vidéos, des liens, des illustrations mouvantes voire du 3D. Ce genre de texte, clairement, remplacera peu à peu - d'ici dix-quinze ans - le roman traditionnel.

C'est inévitable. La génération née avec le Net, rivée dès la prime enfance sur des écrans à multiples usages, se chargera à moyen terme de balayer le support papier.

...Alors surviendront nos chevrotants papy et mamy qui, à la nuit tombée, dans nos chaumières high-tech, feront renaître la tradition orale - et la boucle sera bouclée.

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)