Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Décès de soeur Emmanuelle

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Clio - 51 ans - Belgique - créé le 20/10/2008 à 14h04
Clio
Hors ligne

Je viens d'apprendre avec une très grande tristesse la mort de soeur Emmanuelle.

J'avais énormément d'admiration pour cette petite bonne femme avec un coeur grand comme toute la planète. A l'heure d'une Eglise complètement dépassée et rétrograde, elle était pour le mariage des prêtres, pour la contraception, elle était pour l'amour des autres, et surtout des plus faibles et des plus pauvres.

S'il existait plus de religieuses comme elle, je pense que l'Eglise ne serait pas en perte de vitesse comme elle l'est actuellement.

Elle a lutté sans relâche pour un monde plus juste, contre la pauvreté, contre les abus des "grands", personne ne l'a jamais empêchée de dire ce qu'elle pensait.

Au revoir soeur Emmanuelle, je suis sûre que là où vous êtes, vous aurez une place de choix tant votre bonté et votre générosité, votre courage aussi étaient grands

Membre inconnu - posté le 20/10/2008 à 14h27
Désinscrit

Bonne route avec les étoiles Soeur Emmanuelle...

Amitiésbreizh

triskel

Membre inconnu - posté le 20/10/2008 à 14h54
Désinscrit

Paix à son âme.

Cependant, au risque de faire dévier un peu le sujet, je tiens à signaler que tout n'est pas mauvais dans l'Eglise (je ne suis pas d'accord avec ton "complètement dépassé" ) et certaines valeurs et principes, je pense, doivent rester. L'Eglise ne doit pas être obligée d'évoluer au rythme de la société, ce serait au contraire la pire erreur.

Dans la paroisse où je vais chaque semaine il y a de plus en plus de jeunes et cela se voit dans de nombreuses autres paroisses. Cela est clairement un signe que les jeunes de plus en plus cherchent dans l'Eglise ce qu'il ne trouvent plus dans la société, une société dont les valeurs ne leur correspondent plus.

La contraception n'est pas forcément une bonne chose dans le sens où elle incite les jeunes de plus en plus à avoir des relations sans forcément être sûr d'être avec la bonne personne. La contraception est une chose mais il faudrait aussi enseigner certaines valeurs comme le respect, l'amour, l'engagement, la fidélité. Il est une certitude que si ces valeurs étaient respectées par tous, les moyens contraceptifs n'auraient plus lieu d'être si ce n'est dans des cas très exceptionnels (VIH, etc).

Membre inconnu - posté le 20/10/2008 à 16h03
Désinscrit

"PARIS, 20 oct 2008 (AFP) - Soeur Emmanuelle, religieuse franco-belge ayant dédié sa vie aux plus pauvres, est décédée dans la nuit de dimanche à lundi moins d'un mois avant de devenir centenaire, a annoncé dans un communiqué Trao Nguyen, président d'Asmae-Association Soeur Emmanuelle.

Soeur Emmanuelle, de son vrai nom Madeleine Cinquin, s'est éteinte "dans son sommeil" dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 99 ans dans la maison de retraite de Callian (Var) où elle vivait depuis 1993, a indiqué à l'AFP une responsable de l'association.

"Fatiguée", mais ne souffrant "d'aucune maladie particulière" selon la même source, Soeur Emmanuelle, connue pour son franc-parler, sa silhouette humble et son visage malicieux qui hantaient les plateaux de télévision et les bureaux des puissants, allait célébrer son centième anniversaire le 16 novembre.

"Conformément à sa volonté, ses obsèques auront lieu dans la plus stricte intimité. Une messe à sa mémoire sera célébrée prochainement à Paris", selon le communiqué d'Asmae-Association Soeur Emmanuelle.

Soeur Emmanuelle, qui avait partagé pendant plus de 20 ans la vie des chiffonniers du Caire, a mené une lutte acharnée contre la pauvreté avec une vitalité qui lui a valu une popularité durable.

* Née le 16 novembre 1908 à Bruxelles dans un foyer aisé franco-belge, rien ne prédestinait Madeleine Cinquin à devenir selon ses propres termes "une rebelle", un alter ego féminin de l'Abbé Pierre, "ami" et "maître à penser".

Mais à 23 ans, le 10 mai 1931, la jeune bourgeoise, de mère chrétienne et de père juif, avait renoncé à une vie confortable et prononcé ses voeux de religieuse dans la congrégation Notre-Dame de Sion, privilégiant les liens avec l'enseignement et le judaïsme.

Sous le nom d'Emmanuelle (Dieu est avec nous), elle avait enseigné en Turquie, puis en Tunisie avant de partir pour l'Egypte. Dans ce dernier pays pour lequel elle a un véritable coup de foudre, à 62 ans, elle obtient enfin le feu vert de sa congrégation pour vivre parmi les plus pauvres, les chiffonniers du Caire.

Rappelée par sa congrégation en 1993, à l'âge de 85 ans, alors qu'elle souhaitait finir sa vie en Egypte, Soeur Emmanuelle a passé ses dernières années dans le Var.

Elle se déplaçait désormais en fauteuil roulant mais avait continué à donner de la voix pour défendre l'aide aux pays pauvres, les SDF et les jeunes générations.

"Durant toute sa vie, elle a puisé son inlassable énergie dans sa foi en Dieu et comme elle l'affirmait aussi, dans sa foi en l'Homme", commente son association.

"Jusqu'au bout et malgré son âge, Soeur Emmanuelle est demeurée un souffle vivant pour tous ceux qui poursuivent et développent ses actions", poursuit-elle.

"Sa disparition laisse un vide immense dans nos coeurs", assure Asmae, "mais la force de son message continuera de nous aider à être fidèle à sa devise: +Vivre c'est agir, Yalla!+".

Dans un dernier livre d'entretiens intitulé "J'ai cent ans et je voudrais vous dire" (avec Jacques Duquesne et Annabelle Cayrol, éditions Plon) et publié en août 2008, la religieuse parlait de la mort sans tabou. A la fin de l'ouvrage, dans un petit texte de sa main elle affirmait : "j'ai eu une vie heureuse, celle que je voulais".

"Je suis en paix, j'attends paisiblement la mort, sans m'ennuyer", ajoutait-elle, exprimant pourtant "un regret, une souffrance: tous les drames du monde".

"Sans partage, sans solidarité, on ne peut faire progresser l'humanité", insistait Soeur Emmanuelle. "Il faut donc s'acharner".

Chère Sr Emmanuelle,

en ce jour de ta naissance au Ciel je sais que c'est un jour de grande fête là-haut !

Nos coeurs ici bas sont serrés.

Mais nous garderons ton sourire, ta joie, ta foi et ta force !

Prie pour nous !

Yalla !

Que Dieu nous bénisse par l'intercession de Sr Emmanuelle !

Thierry Fourchaud (www.mariereine.com)

Membre inconnu - posté le 20/10/2008 à 16h34
Désinscrit

Quelle tristesse. Incroyable petit bout de femme admirable de par son courage et son engagement indéfectible. Elle rejoint au firmament son homologue masculin l'abbé Pierre.

Clio - 51 ans - Belgique - posté le 20/10/2008 à 16h46
Clio
Hors ligne

Tu sais, la contraception est très utile aussi dans les couples mariés, et fidèles !!!!

Je sais qu'un enfant est un don de Dieu, mais personnellement, je pense qu'il vaut mieux se contenter d'avoir un, deux ou trois enfants quand les revenus le permettent, afin de leur garantir à tous une excellente éducation, et aussi toutes les chances possibles dans la vie.

C'est impossible pour un couple appartenant à la classe moyenne d'offrir à trois enfants en même temps des études universitaires, ce l'était déjà lorsque moi, j'ai fait mes études, et avec l'évolution du coût de la vie, surtout pour le moment, ce le serait encore plus maintenant.

Ceci dit, je sais que tous les enfants ne veulent pas aller à l'université, mais si le cas se présente et que l'on doit dire "non, on n'est pas assez riche" ... pour ma part si j'étais parent dans ce cas, je pense que j'en aurais le coeur déchiré.

Je te dis tout de suite que j'ai été maman-catéchiste pour les enfants de 7 ans qui font leur première communion, ensuite j'ai accompagné 8 jeunes pendant 2 ans pour la communion solennelle, pendant trois ans, j'ai préparé des grands adolescents pour la confirmation (17 et 18 ans)

J'ai été cheftaine lutin pendant 4 ans, et j'ai chanté dans une chorale d'église plusieurs années également donc, on ne peut vraiment pas dire que je suis opposée à l'idée d'être catholique, enfin, je vais dire chrétienne plutôt.

Mais certaines prises de position de l'Eglise me gênent énormément, et ont finalement conduit à ce que je quitte le chemin des pratiquants pour être "un électron libre".

Mais rien ni personne ne me fera abandonner mes valeurs.

Contraception plutôt qu'IVG ....

l'IVG devant rester l'ultime décision à prendre quand on a tout envisagé.

Beaucoup de couples voudraient adopter des enfants, donc la meilleure solution est l'accouchement sous X, ou l'abandon dans ces "boîtes à bébés" où ils sont récupérés par une équipe médicale performante !

Bien sûr que la meilleure chose à faire est d'être sûr(e) de la personne avec qui on a des relations sexuelles, et de le faire dans le respect de l'autre et surtout avec énormément d'amour. Mais la situation idéale n'est pas toujours au rendez-vous, et elle l'est plutôt rarement d'ailleurs. Alors j'avoue que pour ma part, je préfère la solution du "moindre mal".

Je sais qu'en tant que chrétien, on est censé être parfait, ou tout au moins tenter de l'être, mais .... justement l'être humain fait ce qu'il peut ...

Je préfère donner quand je vois quelqu'un dans le besoin que d'aller à la messe tous les dimanches, et j'adore ce que soeur Emmanuelle disait, car elle s'adressait à des humains, imparfaits et surtout tentés par d'autres voies ... moins avouables.

Membre inconnu - posté le 20/10/2008 à 16h58
Désinscrit

Effectivement je ne voyais pas les choses de cette manière disons qu'il ne faut pas dire un non catégorique à la contraception mais enseigner certaines choses malgré tout aux jeunes.

En fait moi ce qui me fait réagir ce sont les distributeurs de capotes dans certaines écoles. Moi je trouve cela anormal ! Au lieu de diriger le jeune, de le conseiller, de lui expliquer que l'on ne fait pas l'amour avec le premier venu, même si la société semble encourager cela, non on leur met à leur disposition des distributeurs de préservatifs. Pourquoi ? Parce que ainsi ils sont protégés du Sida. Moi je trouve pas que c'est la solution adéquate à ce problème ! Pareil pour les distributeurs de seringues dans un autre contexte !

C'est comme vendre un appareil sans son mode d'emploi, ça ne rime à rien et ça peut être dangereux !

Marie63 - 56 ans - France métropolitaine - posté le 20/10/2008 à 17h10
Marie63
Hors ligne

Un ange est partit rejoindre le ciel

Meltho - 48 ans - France métropolitaine - posté le 20/10/2008 à 20h42
Meltho
Hors ligne

2 citations de Sœur Emmanuelle pour résumer qui était cette grande dame :

« Partout et toujours, cherche sans te lasser le remède qui soulage, sème l'espoir : ça vivifie et ton amour peut faire des miracles »

« On ne possède pas le bonheur comme une acquisition définitive. Il s’agit à chaque instant de faire jaillir une étincelle de joie. Ne l’oublions pas : « Souris au monde et le monde te sourira » »

Yalla Sœur Emmanuelle

Clio - 51 ans - Belgique - posté le 20/10/2008 à 21h26
Clio
Hors ligne

Citation : Effectivement je ne voyais pas les choses de cette manière disons qu'il ne faut pas dire un non catégorique à la contraception mais enseigner certaines choses malgré tout aux jeunes.

En fait moi ce qui me fait réagir ce sont les distributeurs de capotes dans certaines écoles. Moi je trouve cela anormal ! Au lieu de diriger le jeune, de le conseiller, de lui expliquer que l'on ne fait pas l'amour avec le premier venu, même si la société semble encourager cela, non on leur met à leur disposition des distributeurs de préservatifs. Pourquoi ? Parce que ainsi ils sont protégés du Sida. Moi je trouve pas que c'est la solution adéquate à ce problème ! Pareil pour les distributeurs de seringues dans un autre contexte !

C'est comme vendre un appareil sans son mode d'emploi, ça ne rime à rien et ça peut être dangereux !

Alors là, je trouve que tu as entièrement raison

Trop de jeunes sont confrontés au porno.

D'ailleurs plusieurs pédopsychiatres ont déjà tiré la sonnette d'alarme car les jeunes entament leur vie sexuelle et affective avec en tête ce qu'ils ont vu dans des films porno. Ca conduit à une augmentation dramatique des "tournantes".

Donc oui, effectivement ... là je comprends tout à fait ton point de vue.