Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

L'amour est-il plus fort que la mort ?

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Terence - 42 ans - France métropolitaine - créé le 24/10/2008 à 09h43
Terence
Hors ligne

J'ai entendu cette nuit un reportage sur Soeur Emmanuelle où on l'entend dire : "L'amour est plus fort que la mort."

Ce qui m'a rappelé le sous-titre de l'affiche du film de Francis Ford Coppola, "Bram Stoker's Dracula", où on lit : "LOVE IS STRONGER THAN DEATH"

Y croyez-vous ? Quel sens a pour vous cette formule ? Croyez-vous que l'être aimé trop tôt disparu ne continue à vivre que dans les mémoires ? Pensez-vous revoir après la mort l'être que vous aimez ?

Questions corollaires :

- Un tel drame vous est-il arrivé ? Si oui, quelle a été l'évolution de votre pensée sur le sujet, après coup ?

- Garderiez-vous espoir si cela arrivait ?

- Peut-on être athée et néanmoins penser retrouver après la mort l'être que l'on aime ?

- Si vous avez eu plusieurs grandes passions amoureuses, comment se passeront les retrouvailles dans l'au-delà ?

- Etes-vous attaché à l'image de l'être aimé, ou cela ne fera-t-il aucune différence de le retrouver "pur esprit" ?

- Si vous aviez le choix, préféreriez-vous le retrouver avec ses yeux, son visage, sa voix... ?

- Croyez-vous à la réincarnation - qui peut-être vous permettrait de retrouver votre bien-aimé en chair et en os ?

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 24/10/2008 à 10h32
Désinscrit

Voila une question intéressante, qui démontre une ouverture d'esprit de ta part malgré ta conviction qu'il n'y ait rien après la mort du corps physique :)

Ce que je pense, et dont des millions de personnes de par le monde ont témoigné (EMI), et que j'aime à croire comme vrai, c'est qu'il y a une continuité au-delà de la mort physique.

Je pense qu'il doit y avoir une sorte de plan astral, une sorte de 4ème ou 5ème dimension, connectée au plan terrestre, dans laquelle la fréquence vibratoire est différente de celle de la terre. (un changement de fréquence vibratoire pourrait d'ailleurs survenir d'ici 2012 sur terre, avec les basculements des pôles magnétiques de celle-ci, la fréquence serait alors la même que sur le plan astral et l'homme basculerait alors dans une autre dimension pendant quelques secondes et n'aurait alors à ce moment qu'à penser être à un endroit pour s'y retrouver instantanément)

Quand le corps physique meurt, l'esprit en sort est ce dernier ne vibre pas selon les mêmes fréquences. Il lui suffit alors de penser à quelque chose pour que cette chose se produise immédiatement. Il est ensuite attiré vers l'autre plan (astral) qui lui correspond. Bien sur il n'est nullement fait allusion à un dieu à ce moment, cela dépend des croyances.

Pour répondre donc à tes questions :

- un tel drame ne m'est jamais arrivé et je souhaite ne jamais le vivre... mais si cela arrive il faudrait bien l'accepter. Je pense qu'il faut penser comme avec Soeur Emmanuelle, elle s'est battue au nom du seigneur toute sa vie et à présent elle se retrouve devant lui on ne peut rien lui souhaiter de plus beau !

- Je ne sais pas comment serait ma vision de la vie si je devais perdre un être qui m'est très cher, mais mes croyances n'en seraient pas ébranlées pour autant.

- Pourquoi pas, les croyance en l'existence de l'esprit et celle d'un Dieu n'ont pas forcément de lien entre elles.

- Tant que l'on est sur terre on pense avec nos sens terrestres, évidemment on souhaite retrouver l'être aimé tel qu'on l'a connu. Certains témoins de NDE affirment d'ailleurs que c'est sous cette forme que les êtres aimés vous apparaissent dans l'au-delà, mais juste le temps de la transition, ensuite le corps astral reprend le dessus. Je pense qu'on doit s'y faire et qu'à ce moment nos souvenirs terrestres s'évanouissent et on ne pense plus qu'en tant qu'êtres de lumières !

- J'aime à penser que la réincarnation existe mais pas forcément telle qu'on se l'imagine. Je ne sais pas trop mais je pense que la véritable âme soeur peut être rencontrée lors de plusieurs vies successives, bien sûr sous des apparences différentes. Cependant peu d'entre nous ne rencontreront un jour leur véritable âme soeur. Je parle de l'âme soeur selon la définition de l'esprit.

Un film intéressant sur ce sujet avec Robin Williams, "Au delà de nos rêves"

Membre inconnu - posté le 24/10/2008 à 16h38
Désinscrit

Je pense qu'un être aimé vivra toujours dans le souvenir des personnes qui l'ont cotoyé mais le chagrin s'estompera peu à peu. Souvent leur partenaire refera sa vie avec un autre en gardant toujours en mémoire leur compagnon. Ce n'est pas un manque de respect mais l'amour est un besoin fondamental de notre vie.

Après se positionner sur la question. Il faut vivre un tel drame pour savoir comment on réagirait dans une telle situation.

Pour ce qui se passe après la mort, je suis un peu sceptique. Je ne crois que ce que je vois. J'aurais donc la réponse à ma mort. Je ne me positionnerais pas sur ce sujet avant.

Solb - 67 ans - Canada - posté le 24/10/2008 à 16h51
Solb
Hors ligne

oui c,est vrai que amour est plus fort que la mort.Si on se souvient et on pense souvent a lui c,est que c,est amour en nous qui fait que cela se reproduise.Avant on vivait notre amour charnel et physique et apres la mort l,amour ne s,éteinds pas comme cela elle continue a vivre mais en dedans de nous dans notre coeur .Et c'est bien ainsi.

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 24/10/2008 à 17h45
Xenonphile
Hors ligne

L'Amour est bien sûr plus fort que la mort. l'Amour est un sentiment noble et pour le préserver il est nécessaire de donner beaucoup de soi-même. Perdre,sans jamais avoir espoir de retrouver l'être qu'on a tant aimé est pour moi une fatalité et cet être sera toujours présent dans ma mémoire et ce jusqu'au jour où je perdrai la vie. Cependant, retrouver cet être dans un autre monde je n'y crois pas du fait de mes convictions sur l'au-delà.Mais tant que je suis en vie tant qu'il sera présent.

XENON

XENON

Bellaluna - 56 ans - Canada - posté le 24/10/2008 à 22h13
Bellaluna
Hors ligne

Tourlou!

Je suis sûre que l'amour est plus fort que la mort et comme dit Atanais, le souvenir sera toujours là mais les chagrins s'estompent avec le temps.

Moi et mon père on avait une relation vraiment extraordinaire et lorsqu'il est décédé, je ne croyais pas qu'il était parti et j'ai réagi comme si il n'était pas mort tout le long des obsèques, que ce n'était pas lui qui était dans le cercueil. Quelques semaines après sa mort, lorsque le jour se levait, je me suis réveillée et je sentais que quelqu'un me tenait la main alors qu'il n'y avait que moi dans mon appartement. Je me suis tournée lentement et j'ai vu mon père qui me souriait et il s'est dissipé tranquillement. Là je peux vous dire que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps et je devais bien le reconnaître, il n'était plus là.

Est-ce que cela vous est déjà arrivée de vous trouver dans un endroit que vous n'avez jamais mis les pieds mais que cet endroit vous le connaissez, du déjà vu ou une situation que vous vivez et là tout d'un coup, vous vous apercevez que vous avez déjà vécu cette situation là, telle qu'elle se présente et pourtant c'est la première fois que vous le vivez. Moi cela m'arrive quelques fois et je n'ose pas en parler, le monde va penser que je suis folle.

Membre inconnu - posté le 24/10/2008 à 22h19
Désinscrit

Pour l'impression de déjà vu j'ai entendu dire qu'il s'agirait de deux zone dans le cerveau qui emmagasinerait un événement présent mais avec un léger décalage. Cela donne une impression de déjà vu car la première zone s'active dans un premier temps lorque l'on vit un événement ou que l'on voit quelque chose et ensuite la deuxième zone s'active donnant l'impression d'avoir déjà vécu cette chose alors que cela ne s'est produit qu'une fraction de seconde plus tot donc il s'agit du même événement et non de deux événements distincts qui auraient pu se produire avec plusieurs années de décalage ou dans une autre vie ;)

Mais bon ça reste à prouver.

Mais tu n'es pas folle rassure toi tu n'es pas la seule, au point que le terme "déjà-vu" ([déjà vou]) a même été intégré au vocabulaire anglais

Edit : voila ici ils expliquent le phénomène : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paramn%C3%A9sie

"Arrêt partiel et très court du cerveau : nous vivons quelque chose ; le cerveau s'arrête momentanément d'enregistrer ; nous revivons cette chose au même instant puisque le cerveau ne s'est arrêté que pendant une fraction de seconde. À ce moment, nous avons l'impression d'avoir vécu ceci il y a très longtemps puisque, vu qu'il manque une toute petite information à votre mémoire, le cerveau a du mal à reconstruire certaines notions de temps. Bien sûr, au bout d'une ou deux minutes, le cerveau aura trouvé un complément fictif mais plausible à ce manque, donc cette impression disparaîtra. Même chez l'individu mentalement sain, la mémoire reste un outil complexe et très capricieux. Cette explication peut sembler beaucoup moins spectaculaire que celle du rêve prémonitoire ou de la métempsycose, mais elle illustre l'étendue du mystère lié au cerveau humain."

Bellaluna - 56 ans - Canada - posté le 25/10/2008 à 00h41
Bellaluna
Hors ligne

Tourlou!

Je trouve cela vraiment intéressant Izanagi et tu es entrain de parfaire ma culture scientifique...loll, je pense que j'en ai vraiment besoin.

Et j'espère bien que mon cerveau ne s'arrêtera pas plus longtemps. Mais c'est tellement bizarre comme sensation quand cela t'arrive. Et ton explication, quand tu y penses bien, cela a bien de l'allure, car c'est vraiment une fraction de seconde que tu prends conscience de cet événement.

Et je pense aussi que l'on revient sur la terre pour encore plus pousser ton âme à faire encore plus que ce que tu as accomplie dans ta vie. Des fois, on regarde des enfants, des jeunes ados et on dirait qu'ils ont de vieilles âmes. Ils sont plus matures que des adultes. Et lorsque ton âme a été au bout de ses ressources et bien là ton étoile s'éteint tout simplement.

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 26/10/2008 à 02h11
Metatron
Hors ligne

J'ai vu l'amour être plus fort que la mort et j'ai vu combien il peut être difficile à contrôler.

L'amour est fort, certain tue pour lui, d'autre crée en son honneur.

Ma tante s'est senti perdu lorsque son mari est mort dans un accident. C'était son âme soeur, elle ne s'en est jamais remise. Elle disait avoir l'impression d'être vide sans lui, quelque chose lui manquait. Je n'en doute pas, ce doit être terrible !

Mais elle s'est laissé envahir par ce manque, par cet amour qu'elle ne pouvait plus donner, ni recevoir et elle n'aspirait qu'à une chose, retrouver cet amour. J'espère qu'elle a réussi là où elle est.

Je sais que l'amour peut être pur esprit et c'est parfois difficile, pour peut qu'on tombe sur une relation qui ne semble pas dans la norme... mais il me semble que cela rend les partenaires plus fort.

Par conséquent, vivant ou non, retrouver l'amour pur esprit est plus intéressant.

Mais n'est-ce pas un peu logique ? Je veux dire, lorsque nous aimons quelqu'un et qu'il nous semble plus évident de le lui montrer qu'en lui faisant l'amour, ne semble pas que cet union n'est pas suffisant ? L'union est trop brève et si elle dépasse le plan physique, ce n'est jamais assez longtemps.

Non ? Je dis des bêtises ? ( ça m'arrive souvent... surtout le vendredi très tard dans le matin comme présentement... le saké n'a rien à voir là-dedans je le jure *cache son verre* )

Quant à retrouver l'autre... je crois que cela n'est possible qu'à partir du moment où l'on a conscience. De la même manière que certains jumeaux ont l'impression d'être incomplet, perpétuellement, s'ils ont été séparé à la naissance ( ou dans l'utérus pour peu que l'un des 2 est mort pour diverses raisons )

Metatron

Jen - 68 ans - Belgique - posté le 26/10/2008 à 04h19
Jen
Hors ligne

J'ai beaucoup de mal à répondre à ce sujet.

Je n'ai pas perdu mon conjoint, et je n'ai perdu aucun de mes enfants, ce qui serait pour moi horrible ! Et je ne peux même pas imaginer comment je réagirais si cela m'arrivait !

Le seul témoignage que je puisse apporter est le fait que mes parents sont décédés jeunes, il y a près de 40 ans maintenant, et, chaque jour que Dieu fait, je ne peux pas m'empêcher de penser à eux !

Pour ce qui suivra, je n'ai même pas envie de me poser des questions !

Ce serait trop dur à supporter !

Jenny.