Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Avez-vous déjà fait partie d'une "secte" ?

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Terence - 42 ans - France métropolitaine - créé le 31/10/2008 à 22h12
Terence
Hors ligne

Hello there !

Bon, encore faut-il s'entendre sur le sens du mot secte... Certains disent, par ex., que le christianisme "est une secte qui a réussi" (et pas des rigolos : de grands pontes de l'histoire des religions, certes ils sont marginaux, mais ça prête à réflexion).

Par ailleurs, un mouvement religieux sera une secte dans certains pays, une religion dans d'autres. L'exemple le plus connu est l'Eglise de Scientologie - secte en France (malgré la célèbre poignée de main de Sarkozy à Tom Cruise, lol...), elle est une religion dans bcp de pays, les Etats-Unis bien sûr, mais aussi l'Allemagne et bien d'autres.

Si vous êtes déjà entré dans une "secte" :

- Pensez-vous avoir été berné, et au final n'en avoir rien tiré de positif ?

- Au contraire, avez-vous le sentiment d'y avoir découvert qqc, et votre vision du monde s'en est-elle trouvée changée ?

Mon témoignage :

Je précise que moi-même, à une période, voulant trouver un sens à ma vie j'ai côtoyé, dans mes recherches, plusieurs "sectes". J'ai même fait partie de l'Eglise de Scientologie de Paris le "CC" (prononcez sissi) - le Celebrity Center - pendant deux ans. Je n'y ai jamais déboursé un centime, et après qqs mois, j'y ai même été bombardé "superviseur" !

J'en retiens, c'est vrai, des procédés classiques de "propagande" - mais toutes les religions n'en usent-elles pas ? Il n'est qu'à voir l'extraordinaire "machine à communiquer" du Vatican, qui imprègne, via la télévision et autres médias, les esprits fragiles et influençables.

Je retiens aussi de mon séjour chez les adeptes de la doctrine de Ron Hubbard d'y avoir rencontré des gens merveilleux, dont certains sont restés mes amis.

Mais j'ai quitté le mouvement qd je me suis tourné d'abord vers le taoïsme, puis le bouddhisme zen, et aujourd'hui le bouddhisme tibétain de Kalou Rinpoché.

"Je vous indique le chemin de la libération, mais quant à la libération elle-même, sachez qu'elle ne dépend que de vous." (Siddharta)

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 31/10/2008 à 23h17
Xenonphile
Hors ligne

je lis toutes vos communications écrites sur ce site et je vous trouve quelqu'un qui veut faire beaucoup de choses en peu de temps; c'est que vous avez une force inépuisable.

Vous avez passé par plusieurs sectes et actuellement vous adhérez au bouddhisme tibétain, dans un proche avenir, je ne sais où vous iriez. Alors, bravo pour ces expériences qui ne vous seraient que bénéfiques à un certain âge un peu avancée.

XENON

Marie63 - 56 ans - France métropolitaine - posté le 31/10/2008 à 23h30
Marie63
Hors ligne

Je suis également très impressionnée d'un tel vécu à 33 ans, que d'expériences toutes aussi enrichissantes les unes que les autres, voir dangereuses (et là je me réfère au scorpion). je dis simplement bravo mais que peut il encore t'arriver d'aussi palpitant, racontes nous donc tes projets ?

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 01/11/2008 à 00h37
Terence
Hors ligne

Addenda à l'intro de mon topic :

1) Je voudrais qd même ajouter, à propos de la sciento, qu'en France, de par même le fait d'avoir été catégorisée "secte", l'Eglise de Scientologie s'est sacrément refermée sur elle-même, et ça en fait du coup un sacré danger pour les esprits disons "en détresse".

Et n'oublions pas que le fondateur de la dianétique et de la scientologie, L. Ron Hubbard, a d'abord été un auteur de romans de science-fiction extrèmement prolifique. Il sait bâtir des univers fabriqués de toutes pièces, tout en étant des systèmes hyper cohérents.

Ce qui est cohérent est attractif, mais ne pas confondre cohérence et vérité.

Comme ça, ça paraît évident, mais il faut tjrs être hyper prudent avant de mettre les pieds dans un système clos. L'expérience est dangereuse, et ne doit en aucun cas être entreprise par des personnes en détresse.

2) J'ai aussi évoqué, à la fin du post, mon cheminement actuel dans les valeurs du bouddhisme. Je voudrais préciser que le bouddhime est avant tout une philosophie. Et que les moines bouddhistes ne rejettent aucunement les monothéismes.

On peut être, par ex., à la fois chrétien et bouddhiste. A beaucoup ça paraît surprenant. Aussi je voudrais conseiller la lecture d'un livre sublime sur le bouddhisme tibétain, où l'on retrouvera la plupart des valeurs chrétiennes :

"Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort", de Sogyal Rinpoché (avec un avant-propos du Dalaï-Lama), éd. de la Table Ronde, coll. Les Chemins de la Sagesse (1992 ; éd. la plus récente : 2003).

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 01/11/2008 à 02h50
Désinscrit

J'ai failli faire partie d'une secte à un moment difficile de ma vie. Une personne travaillant dans mon établissement m'a parlé d'un groupe de discution où je pouvais aller et qui m'aiderai à avancer. Pour une fois mon ochlophobie m'a été très utile car juste de savoir qu'il s'agissait d'un groupe m'a fait fuir en courant. C'est un mois plus tard que j'ai appris que ce groupe recrutait pour une secte mais je ne me souviens plus laquelle.

Membre inconnu - posté le 18/11/2008 à 15h23
Désinscrit

Moi aussi ,je cherchais du travail à l'époque et mon mari m'a dit qu'il y avait une réunion intéressante un soir et que c'était un client qu'il lui en avait parlé : il s'agissait de vendre des produits pour la maison du liquide vaisselle à la machine à laver à nos connaissances ( on devait faire une liste de 5 noms) et ensuite, acheter avec l'argent gagné ces mêmes produits pour nous cette fois mais avec une réduction ! ;-) je suis restée 1 heure et j'ai quitté la salle morte de rire ...quelques temps plus tard , nous avons appris qu'il s'agissait d'une secte qui s'appellait " le groupement" .

ça me fait rire mais il faut bien reconnaître que, dans des périodes difficiles de notre vie , nous sommes bien plus fragiles et influençable , méfiance donc ...

Tiny - 22 ans - France métropolitaine - posté le 31/08/2012 à 12h45
Tiny
Hors ligne

Au risque de paraître quelque peu "étrangère" à cette discutions, j'aimerais quand même me lancer. Eh oui, je suis un peu novice en la matière, bien que cela fasse quelques années que je m’intéresse aux philosophies de l'esprit et de l'art de la "manipulation" même si je préfère qualifier ce dernier d'art de la maïeutique.

Enfin voilà, lorsqu'on adhère à n'importe quel mouvement religieux ou spirituel, il ne me semble pas qu'il soit clairement préciser qu'il s'agisse d'une secte. Quoiqu'il en soit, je crois savoir que nous sommes plus facilement attrait à être "recruter" lorsque nous sommes dans une passe difficile de notre vie. Dans ce cas, ne pouvons-nous pas dire qu'il soit dès-lors positif d'être membre de ces organismes ? En quelque sorte, bien qu'il arrive que l'on se fasse "déplumer" financièrement et que nous perdions l'usage de notre libre-arbitre, ne pouvons-nous pas dire que l'on soit sauver ? Après tout, ces mouvements nous gardent en vie, ils nous empêchent de faire "une bêtise".

Comme je vous ai dis, je suis novice en la matière, seulement cela m'intéresserai d'en savoir d'avantage en connaissant vos points de vue.

Membre inconnu - posté le 01/12/2012 à 19h00
Désinscrit

Bonjour Tiny,

Une secte est en quelque sorte une institution qui se sert de la faiblesse (passagère souvent) de ses membres pour asseoir une certaine forme d'emprise sur eux, souvent à des fins peu louables. Il s'agit systématiquement de manipulation avec en aucun cas le bonheur et la dignité de l'homme comme objectifs.

Les religions monothéistes à la différence des sectes (judaïsme, islam et christianisme pour ne citer que les principales religions monothéistes) aident l'homme à se trouver lui même au travers d'une révélation et d'une relation qu'il peut avoir avec Dieu. Elles n'aident pas à fuir la souffrance mais à l'intégrer dans notre vie mortelle en s'en remettant à un être qui nous est infiniment supérieur et nous aime inconditionnellement, qui nous appelle à l'éternité.

On ne croit pas en Dieu uniquement quand tout va mal mais en tous temps d'ailleurs, on demande son aide dans les épreuves et on le remercie quand les choses s'arrangent. C'est très différent de ce qui se pratique dans les sectes et qui nous enferme davantage.

L'homme a, inscrit en lui, un désir d'éternité, d'infini, l'homme est religieux par nature et obligatoirement cherchera un sens à son existence, à l'absurdité du mal et de la souffrance, car il n'est pas sorti du néant, mais d'une pensée créatrice (tout dans l'univers témoignent de cette intelligence transcendante et éternelle), l'homme a donc une origine et également un but (qui n'est nullement la mort et l'oubli).

Si l'homme ne croit pas en Dieu il croira en autre chose, au pire il se fera des idoles (qui peuvent être un peu tout et n'importe quoi, rien qu'un divertissement pour fuir la réalité ou la souffrance est de l'idolâtrie) pour combler le vide spirituel qui grandit en lui à mesure que son coeur s'éloigne de Dieu qui seul peut combler ses désirs infinis par de l'infini, mais il ne peut vivre sans chercher un sens à son existence ici bas.

La foi en Dieu nous aide à trouver notre véritable identité, à nous construire en tant qu'être humains possédant une infinie dignité, et à être réellement libres dans un respect et un amour mutuels envers nos frères et soeurs. La foi en Dieu n'est d'ailleurs pas contraire à notre raison ni à notre conscience, bien au contraire elle ne fait qu'attester que ce que nous dit souvent notre conscience et notre coeur est beau et vrai.

Mais bien souvent notre monde, la société, cherchent à nous empêcher d'écouter notre coeur et notre conscience, en nous maintenant dans un état de constant besoin (consumérisme), insécurité (crises en tous genre), divertissements etc.

La génération Y en est un bel exemple. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit c'est le mp3 que beaucoup de jeunes aujourd'hui portent aux oreilles (Y est la forme de leurs écouteurs autour du cou). Nous ne réalisons pas que tout cela nous empêche de penser, de prier, d'écouter la voix de notre coeur et de notre conscience.

Membre inconnu - posté le 01/12/2012 à 19h14
Désinscrit

Quelque part il existe une sorte d'esprit d'aveuglement qui cherche à nous empêcher de chercher la réponse à notre malêtre, notre vide spirituel, notre soif de vérité. Car cette réponse ne peut se trouver que dans notre coeur.