Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Etre végétarien, une question de paix et de santé

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Terence - 42 ans - France métropolitaine - créé le 07/11/2008 à 00h03
Terence
Hors ligne

Je suis végétarien.

Toutes les études le montrent : les végétariens vivent en bien meilleure santé, et plus vieux.

De plus, ils préservent incroyablement la pureté des organes de leur corps, et celle de leur peau. Les mannequins le savent bien, pour lesquelles c'est une condition sine qua non pour parvenir au top de leur beauté.

Bien sûr, il y a le fait que ça évite de manger des cadavres, qui entrent en décomposition bcp plus vite dans l'appareil digestif. Mais pas seulement. On y reviendra...

Il y a aussi les conséquences bien connues sur le mental : en étant végétarien, non seulement on a plus de force vitale, mais on devient bcp plus calme et pacifique.

On peut ajouter des tas d'autres avantages pour la planète et ses habitants : la protection de la nature et des animaux, et le déplacement des moyens financiers vers l'objectif n° 1 : qu'à la longue disparaissent les problèmes de la faim dans le monde.

Etre végétarien = changer les mentalités pour que chacun soit plus généreux, calme et pacifique.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 08/11/2008 à 00h57
Désinscrit

si si je suis passé lire ton article ce que tu dis es surement vrai que les vegetariens vivent plus lontgemps j'ai jamais vraiement aimé la viande mais j'en manges un peu car sinon ou vais je trouvé les proteines et le fer c une dure difficile chez moi déjà ils sont déjà tous difficiles alors imposé encore sa j'y penses m^me pas

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 08/11/2008 à 15h12
Jacky
Hors ligne

Bien que je ne sois pas végétarienne, je dis "bravo" Terence. C'est un sujet passionnant.

Je ne mange que vraiment très peu de viande et donne la préférence aux légumes et au poisson. Ce que j'aime surtout, c'est ce goût très particulier de la viande rissolée ou grillée, mais je pourrais très bien m'en passer.

Il faut ici souligner qu'il y a plusieurs sortes de végétariens. Ceux qui proscrivent délibérément tout ce qui vient de l'animal, y compris le lait et les oeufs par exemple, et aussi le poisson.

D'autres continuent à ingérer le lait, les oeufs et le poisson.

Quant aux modèles, alors là Terence, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Ils nous apparaissent comme des squelettes sans formes, ce n'est même pas esthétique du tout. Donc, s'ils veulent vraiment obtenir ce job, ils sont obligés de suivre un régime très strict qui conduit très souvent à de l'anorexie.

Pour répondre en particulier à Atanais : il y a des protéines végétales notamment dans les légumes secs tels que les haricots et pois chiches et le fer tu en trouveras dans le persil et surtout dans les épinards.

Les "vrais" végétariens sont en général obligés de faire appel à des produits de synthèse vendus dans les maisons spécialisées, de façon à combler les manques.

Nous faisons partie du règne animal en tant que carnivores. Ici c'est bien la preuve que l'homme n'est pas seulement irrationnel.

"Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger" : nous sommes de plus en plus conscients et nous savons maintenant qu'il ne suffit pas d'alimenter la machine mais qu'il faut l'alimenter d'une certaine façon pour qu'elle fonctionne longtemps.

Membre inconnu - posté le 08/11/2008 à 22h26
Désinscrit

Pourquoi me citer? Je sais où trouver les protéines végétales.

Je ne me mèle pas du sujet car je ne suis pas végétarienne mais j'admire ceux qui le sont. La liberté est aussi de manger comme on veut sans être jugé par les autres.

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 08/11/2008 à 22h49
Xenonphile
Hors ligne

vivre en régime végétarien est une façon de penser la vie. Seulement, je ne suis pas sûr que ce régime rend plus pacifique et plus calme!

une secte hindouiste est végétarienne. Et c'est la religion qui lui interdit de manger la viande animale.

XENON

XENON

Marie63 - 56 ans - France métropolitaine - posté le 09/11/2008 à 01h42
Marie63
Hors ligne

Citation : Je ne me mèle pas du sujet car je ne suis pas végétarienne mais j'admire ceux qui le sont. La liberté est aussi de manger comme on veut sans être jugé par les autres.

je suis tout à fait d'accord avec toi Atanais, quoi qu'il en soit, je sais par connaissance que les végétariens compensent toujours pas un apport de proteïnes étudiées pour leur cas, c'est tout simplement un choix que je respecte également.

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 11/11/2008 à 02h44
Jacky
Hors ligne

Pardonne-moi Atanais, je me suis trompée. Je voulais répondre à Mamie 57 ! Mille fois pardon. Mais le fait que tu ne sois pas végétarienne ne t'empêche nullement de prendre une position pour défendre tes idées, moi non plus je ne suis pas végétarienne. Et d'ailleurs, je ne suis pas convaincue que les végétariens soient plus calmes et plus pacifiques. Ceci reste à prouver.

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 11/11/2008 à 13h15
Terence
Hors ligne

/ /

Il est vrai, Jacky, que les effets du régime végétarien contre l'agressivité sont peu connus. J'y reviendrai plus loin.

Cependant je voudrais tout de suite rappeler que l'interaction entre le mental et la nourriture ingérée ne sont plus à prouver. On sait depuis longtemps que le métabolisme dépend en grande partie du fonctionnement de l'appareil digestif. On sait aussi que ce que les parois digestives diffusent dans tout le corps est répercuté dans les synapses avec ce qu'émettent les neurotransmetteurs.

C'est pourquoi nous devons avoir une nourriture choisie, savoir "bouger" correctement, faire un minimum d'exercices physiques, et surtout apprendre à respirer.

Qd je dis "surtout" apprendre à respirer, en fait tout est lié. Une nourriture saine + savoir gérer son stress + faire de l'exercice = une bonne attitude mentale. A partir de laquelle nous aurons un meilleur contrôle de notre souffle, tout naturellement.

Et qqn qui respecte son corps aura une plus grande facilité à respecter autrui. Et qqn qui respecte son alimentation aura un talent naturel à respecter la nature, et les êtres qui peuplent la nature.

Ainsi, respecter les animaux.

J'ai vu Jacky que tu as un chat, Milou je crois, auquel tu es profondément attachée - quoique tu l'aies fait castré, ce qui me choque un peu, mais bon, le contrôle des naissances chez les animaux c'est pas gagné, lol... et bien sûr les effets de la libido chez l'animal "domestique" (je déteste ce mot) peuvent être complexes, pour lui-même comme pour ses proches.

Etre végétarien, c'est clair, c'est aussi - consciemment ou non - du militantisme. Si on cesse d'alimenter les criminels qui mettent des animaux en batterie pour les gaver et leur faire vivre l'enfer jusqu'à la mort, simplement en vue d'une productivité et d'un profit maximal, c'est déjà accomplir un acte de paix.

J'ai du mal à retrouver parmi les livres qui ont envahi mon petit chez-moi ceux qui traitent spécifiquement du végétarisme et de ses effets bénéfiques sur l'humeur - et donc sur le pacifisme.

Juste préciser ici que ça fait partie de tout un processus qui part de l'élimination de tout ce qui est "toxique" : éliminer les pensées, sensations, sentiments et aliments toxiques.

Ah oui ! J'oubliais... Tu cites, Jacky, dans ton premier post, deux sortes de végétariens...

En fait, les "végétariens" qui proscrivent - en plus de la chair animale - les oeufs, le lait, les fromages, bref tout ce qui est directement produit par l'organisme des animaux, sont des "végétaliens".

Ce que je ne suis pas.

Etre végétalien participe d'une attitude plus spécifiquement liée à la méditation, et à certaines disciplines spirituelles dictées par certains yogas - tel que le kundalini-yoga, qui est très dangereux à pratiquer, et demande une alimentation parfaite.

Terence /

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 11/11/2008 à 14h51
Désinscrit

Là je m'inscrit en faux, je tape du poing sur la table. Je crois que je suis un peu en colère même.

Donc ne pas être végétarien n'est pas être militant pour la cause animale? Je crois qu'il ne faut pas tout mélanger. Je n'achète jamais d'animaux élevés en batterie, je fais toujours attention à la provenance de mes aliments. Je crois qu'il ne faut pas tout mélanger. Le végétarisme est surement un respect des animaux mais être omnivore n'empeche de respecter la cause animale.

Je me refuse a manger certaines viandes par conviction personnelle mais c'est mon problème.

Le militantisme commence ailleurs. Beaucoup de choses horribles se passent de par le monde et ne sont pas connues du grand public. C'est contre ces abominations qu'il faut se battre chaque jour.

Ensuite, depuis quand la castration est une ignominie? Les centres de SPA sont a fermer alors? Ils castrent les animaux dès leur arrivée. J'avais raconté l'histoire de mon chien qu'on a été obligés d'euthanasier par arrêté de gendarmerie parcequ'il se sauvait tout le temps et engrossait les chiennes du quartier. Depuis ce jour je castre mes animaux. Je suis un monstre pour celà?

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 11/11/2008 à 16h10
Terence
Hors ligne

Atanaïs,

J'ai dit qu'être végétarien c'est, qu'on le veuille ou non, un acte militant en faveur des animaux.

Mais il y a des tas de manières de militer. Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas plein d'autres actes militants pour aider la cause animale.

Et je ne doute pas de tes actions en faveur de cette cause.

Nul besoin d'être végétarien. Comme tu le dis, "être omnivore n'empêche pas de respecter la cause animale".

Le végétarisme n'est qu'un des moyens.

Par ailleurs je n'ai jamais dit non plus que la castration est une monstruosité. Relis mon post...

Bien au contraire, j'ai dit que compte tenu de la libido des animaux, elle est souvent indispensable.

J'ai écrit très exactement "les effets de leur libido provoquent des effets complexes sur eux-mêmes et sur leurs proches", ce qui dans la phrase signifie implicitement que je justifie moi-même la castration (même si le mot me choque, parce qu'il me fait peur, lol).

Nous sommes donc d'accord.

Terence

PS : Je viens de relire le post que tu mets en cause, c'est clair il peut prêter à confusion... Je ne me suis pas exprimé de façon suffisamment précise.

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)