Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Histoire vraie

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 08/11/2008 à 14h26
Désinscrit

Un jour, un pauvre garçon qui vendait des articles de porte en porte pour payer ses études, s'aperçut qu'il ne lui restait qu'une pièce de 10 centimes et qu'il avait faim. Il décida donc de demander un repas à la prochaine maison. Cependant, il perdit sa hardiesse lorsqu'une jolie jeune femme lui ouvrit la porte. Au lieu du repas, il demanda plutot un verre d'eau.

Elle vit qu'il était affamé et lui apporta un grand verre de lait. Il le but lentement et demanda : "Je vous dois combien ?"

"Tu ne me dois rien du tout" répond-elle "maman nous a appris de ne jamais accepter d'etre payé pour une gentillesse".

Il répond : "Alors je vous remercie du fond du coeur"

En quittant la maison, Howard Kelly, en plus de se sentir plus fort physiquement, sentait aussi un regain de foi en Dieu, car il était sur le point d'abandonner.

Plusieurs années plus tard, cette même jeune femme tomba gravement malade. Les médecins locaux ne parvenaient pas à la guérir. Il l'envoyèrent dans la grande ville où ils firent appel aux spécialistes pour se pencher sur cette maladie rare.

Le docteur Howard Kelly fut appelé en consultation. Lorsqu'il entendit le nom de la ville d'où elle venait, une lueur étrange brilla dans ses yeux. Immédiatement, il se leva et alla dans le couloir menant à sa chambre. Vêtu de son sarau, il entra la voir. Il la reconnut aussitôt. Il retrourna à la pièce des consultations, déterminé à faire de son mieux pour sauver sa vie. A partir de ce jour, il porta une attention toute spéciale à son cas.

Après un long combat, la bataille fut gagnée. Le docteur Kelly fit la requête que la facture finale lui soit envoyée.

Il jeta un coup d'oeil, écrivit une note dans la marge et envoya la facture à la chambre. Elle craignait de l'ouvrir, étant certaine que ça lui prendrait le reste de sa vie pour la payer en entier. Elle l'ouvrit, finalement.

Quelque chose capta son attention sur le coté de la facture. Elle lut ces mots : "Payé en entier avec un verre de lait. Signé : docteur Howard Kelly".

Des larmes de joie inondèrent ses yeux et son coeur rempli de joie pria : "Merci mon Dieu, que ton amour se répande à travers les coeurs et les mains des humains"

En quittant l'hopital, la femme se sentit non seulement complètement guérie, mais sa foi en Dieu grandit elle aussi.

L'acte de bonté ou de générosité que vous faites aujourd'hui peut bénéficier à vous ou à une personne que vous aimez au moment où vous ne vous y attendez pas.

Si vous ne revoyez pas cet acte de bonté, au moins vous aurez fait du monde une place où il fait bon vivre. Et de toute façon, n'est-ce pas le but de la vie?

Vous avez deux choix, maintenant. Vous pouvez envoyer ce texte et répandre ce message positif ou vous pouvez l'ignorer et vous faire croire qu'il ne vous a pas touché.

La plus difficile leçon de la vie est de savoir quel pont traverser et lequel brûler...

Plusieurs entrent et sortent de notre vie mais seuls les vrais amis laissent leurs empreintes dans nos cœurs.

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 08/11/2008 à 15h30
Xenonphile
Hors ligne

Lisant cette histoire, j'ai eu les larmes aux yeux, tellement elle est sensible.

ne dit-on pas: fais la charité et oublie la. Un jour ou l'autre tu seras récompensé!

XENON

XENON

Meltho - 48 ans - France métropolitaine - posté le 08/11/2008 à 18h05
Meltho
Hors ligne

Belle histoire et belle morale. Mais pourquoi un Dieu si puissant a-t-il laissé cet enfant mourir de faim et cette femme tombée malade ? Je suis athée mais je crois en l’être humain, en sa bonté et sa générosité. On peut partager des valeurs chrétiennes sans avoir la Foi.

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 08/11/2008 à 20h06
Jacky
Hors ligne

Zut alors ! J'avais écrit une grande réponse Meltho, et au lieu de cliquer sur "envoyer", je ne sais trop ce que j'ai fait, tout s'est effacé. Du coup, je vais faire plus court :

L'enfant n'est pas mort de faim, grâce au lait, il a surmonté sa faim ce jour-là. Il a continué ses études et est devenu un éminent médecin. Or il se trouve que (toi, tu dirais le destin) (d'autres diront Dieu) a mis les deux face à face à nouveau. Le médecin a reconnu celle qui l'avait aidé et lui-même maintenant l'a non seulement guérie mais a payé la facture pour elle.

C'est beau ! On pourrait dire que c'est comme une sorte de fable dont la morale serait :

"Aide ton prochain dans la mesure de tes possibilités, ceci te sera rendu au centuple"

A l'heure actuelle, tout a changé. Personne ne frappe à ma porte en demandant quelque chose à manger, tous veulent de l'argent. Et alors, comment savoir si c'est pour le vin, la drogue ou le pain ????? Et puis, chez mes grands-parents, quand on frappait à la porte, l'un de nous allait aussitôt ouvrir. De nos jours, chacun se méfie et n'ouvre qu'après avoir pris des mesures. C'est triste.

Membre inconnu - posté le 08/11/2008 à 20h49
Désinscrit

Pourquoi mettre la faute sur le dos de Dieu ? Faut pas prendre Dieu pour un magicien sinon nous ne serions que ses marionnettes. Drole d'idée ! Au contraire je trouve que mettre les bonnes personnes aux bons moments dans nos vies est la plus belle preuve de ce qu'Il fait pour nous. Mais encore faut-il être ouvert à ces gestes qu'ils nous tend à travers ces personnes que nous croisons chaque jour et ne pas vouloir toujours tout résoudre par nous même ou tout maîtriser même ce qui est au delà de nos compétences.

C'est comme le type qui s'enfonce dans du sable mouvant et prie le seigneur pour être sauvé. Passent alors différentes personnes qui lui proposent leur aide. Mais le type les invite à continuer leur chemin prétextant que s'il y a un Dieu il viendra le tirer de ce marécage. Finalement il s'enfonce complètement et meurt. Arrivé au Paradis il demande des explications au Seigneur : "pourquoi ne m'as-tu pas sauvé alors que je n'ai cessé de te prier ?"

"Imbécile, je t'ai envoyé à plusieurs reprises des personnes pour te sortir de ces sables mouvants mais tu les as tous envoyés promener, que voulais-tu que je fasse de plus ?"

Ne vous arrive-t-il jamais d'avoir un gros problème à résoudre dans votre vie et soudain vous croisez une personne ou rencontrez un événement qui vous apporte la solution ou l'aide inespérée ?

Dieu (pour ceux qui y croient, je respecte chaque croyance ou non croyance) ne prend pas plaisir à nous faire souffrir et ne nous a pas mis sur terre juste dans le but de nous voir malheureux. Mais cela permet à l'homme justement d'apprendre l'entraide et de cesser de se focaliser sur sa seule existence et ses seuls problèmes. Le malheur des uns permet de laisser s'exprimer la charité de l'autre si je puis dire. C'est ça le but de notre vie, pas avancer en regardant notre nombril jusqu'à notre mort mais aider ceux dans le besoin autour de nous ou leur apporter simplement notre amour sans chercher à recevoir quelque chose en retour.

Pour en revenir sur l'histoire, il faut comprendre que l'enfant n'est pas mort mais est devenu médecin et à son tour il a soigné la jeune femme sans lui demander le moindre centime (en prenant en charge l'entièreté de la facture de soins). Et tout cela pour un verre de lait qu'elle lui avait gentiment donné quelques années plus tôt. (certains diront que cela n'est pas équitable, un verre de lait et une facture de soin ça n'a pas la même valeur... ceux là n'ont rien compris )

Sans parler de croyances quelconques, cette histoire démontre qu'il est important de savoir donner sans chercher à recevoir quelque chose en retour. Tôt ou tard nos actes (bons ou mauvais d'ailleurs) nous reviennent.

Meltho tu dis croire en la bonté et la générosité de l'être humain mais, excuse moi, la plupart des êtres humains, trop égoïstes et terre à terre ne sont pas aussi généreux et bons il faut l'admettre ! Sinon des Soeurs Emmanuelle on en croiserait à tous les coins de rues. Cette générosité gratuite dont savent faire preuves certaines personnes n'est pas juste une facette de leur personnalité... ce sont des personnes qui ont tout simplement compris et mis en pratique le but de leur vie !

Membre inconnu - posté le 08/11/2008 à 20h56
Désinscrit

Jacky ce n'est qu'un exemple cela peut se passer suivant des tas d'autres circonstances.

Par exemple l'autre jour mon frère était dans le métro, dans un coin de Bruxelles très mal fréquenté... il ne trouvait pas son chemin. Il s'est mis à faire une petite prière juste le temps de dire "seigneur aidez moi à trouver mon chemin". A peine a-t-il terminé sa "prière" qu'un homme est arrivé vers lui et lui a demandé "je peux vous aider ?" Pourtant rien dans le comportement de mon frère aurait laissé indiquer qu'il était perdu. Mon frère a pu arriver à l'heure à son rendez-vous grâce à cette personne !

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 08/11/2008 à 21h38
Jacky
Hors ligne

Mais bien sûr Izanagi ! Je suis tout à fait d'accord avec toi. Il y a d'ailleurs bon nombre de ces histoires qui circulent dans l'internet. Connais-tu celle de Alexander Fleming et de W. Churchill ?

Comme je le disais plus haut, il est bon de sensibiliser les gens.

Il se trouve que Meltho est athée, moi je ne le suis pas mais je respecte ses convictions. Et en ce sens, quand il parle d'appliquer les principes de la morale chrétienne, il n'a pas tort !

Meltho - 48 ans - France métropolitaine - posté le 08/11/2008 à 21h40
Meltho
Hors ligne

Citation :

Dieu (pour ceux qui y croient, je respecte chaque croyance ou non croyance) ne prend pas plaisir à nous faire souffrir et ne nous a pas mis sur terre juste dans le but de nous voir malheureux. Mais cela permet à l'homme justement d'apprendre l'entraide et de cesser de se focaliser sur sa seule existence et ses seuls problèmes. Le malheur des uns permet de laisser s'exprimer la charité de l'autre si je puis dire. C'est ça le but de notre vie, pas avancer en regardant notre nombril jusqu'à notre mort mais aider ceux dans le besoin autour de nous ou leur apporter simplement notre amour sans chercher à recevoir quelque chose en retour.

Pour en revenir sur l'histoire, il faut comprendre que l'enfant n'est pas mort mais est devenu médecin et à son tour il a soigné la jeune femme sans lui demander le moindre centime (en prenant en charge l'entièreté de la facture de soins). Et tout cela pour un verre de lait qu'elle lui avait gentiment donné quelques années plus tôt. (certains diront que cela n'est pas équitable, un verre de lait et une facture de soin ça n'a pas la même valeur... ceux là n'ont rien compris )

Sans parler de croyances quelconques, cette histoire démontre qu'il est important de savoir donner sans chercher à recevoir quelque chose en retour. Tôt ou tard nos actes (bons ou mauvais d'ailleurs) nous reviennent.

Meltho tu dis croire en la bonté et la générosité de l'être humain mais, excuse moi, la plupart des êtres humains, trop égoïstes et terre à terre ne sont pas aussi généreux et bons il faut l'admettre ! Sinon des Soeurs Emmanuelle on en croiserait à tous les coins de rues. Cette générosité gratuite dont savent faire preuves certaines personnes n'est pas juste une facette de leur personnalité... ce sont des personnes qui ont tout simplement compris et mis en pratique le but de leur vie !

J'ai bien compris que l'enfant n'était pas mort. J'ai dit "mort de faim" pour "affamé". Sans le verre de lait, il serait peut-être mort et donc dans l'incapacité de soigner cette femme malade. Prendre à sa charge la facture de soins est donc une moindre chose et s'il n'y a pas équité, c'est parce que ce verre de lait a beaucoup plus de valeur, il a sauvé 2 vies ! Je respecte moi aussi toutes les croyances et j'envie même ceux qui peuvent trouver dans la religion un réconfort dans les moments difficiles. Mais, Izanagi, tu l'écris toi même : "Dieu ne prend pas plaisir à nous faire souffrir". Pourquoi le fait-Il alors ? C'est comme çi je faisais exprès de te faire tomber dans l'escalier pour pouvoir ensuite t'aider à te relever ! Ce n'est pas ma conception de la bonté ! Et si nous ne sommes pas tous soeur Emmanuelle ou l'Abbé Pierre, nous sommes tous capables de tendre un verre de lait ou une main secourable.

Membre inconnu - posté le 08/11/2008 à 22h28
Désinscrit

L'histoire est très jolie mais j'ai une peur panique des chaines. Quand j'étais jeune on devait écrire une lettre 10 fois et les donner pour obtenir fortune ou bonheur. Maintenant il suffit de renvoyer des mails. Quand j'en reçoit un j'ai les mains qui tremblent. Je n'aime pas du tout ce principe.

Membre inconnu - posté le 08/11/2008 à 23h32
Désinscrit

en général ce genre de mail je ne les lis meme pas faut pas avoir peur :)

Par contre ici c'est juste un message à transmettre pour partager cette jolie histoire sans plus. Y a aucun mauvais sort qui te sera jeté si tu ne le fais pas.