Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Avez-vous un porte-bonheur ? un talisman ? un objet "âme-soeur" ?

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Terence - 42 ans - France métropolitaine - créé le 29/11/2008 à 15h31
Terence
Hors ligne

Hello there ! / /

C'est étrange. Je suis qqn de profondément rationnel, je ne crois qu'à 2 + 2 = 4, et encore ! Les mathématiciens les plus pointus (théorie des quantas) remettent en cause cette simple addition... Si si !

Oui, hyper rationnel. Pourtant, j'accorde une énorme importance à certains objets.

Exemples :

- Je porte tjrs en pendentif une croix en or incrustée de diamants (même dans le métro !). Elle me protège... alors que je ne suis pas croyant !!!

- J'ai chez moi une grande statue de Kuan Yin, la déesse chinoise de la compassion et de la fécondité. Un jour, elle m'a sauvé la vie. Je ne sais comment la remercier, et lui voue un culte sans faille.

- J'ai un fauteuil de style Voltaire, bien abîmé... Qd je désespère, il me suffit de le regarder, et je sais qu'il me regarde : il connaît toute ma vie, depuis le jour où je l'ai tchourré chez un vieux bourge amassant ses trésors tel "l'Avare" de Molière.

Ce fauteuil, c'est un frère d'armes, il m'aide aujourd'hui à avoir la force de continuer de me battre pour la veuve et l'orphelin - je l'aime.

- Je porte en permanence une bague en argent, achetée lors d'un périple en Afghanistan. Cette bague, elle aussi, m'a sauvé la vie. Dessus est écrit (en perse) : "Dieu te protège". Pareil, je ne suis pas croyant... et j'y crois !

La superstition... Non, je ne suis pas superstitieux. Si ?

Alors ? Croyez-vous qu'il y a des objets qui nous aident et nous protègent ? Avez-vous des "porte-bonheur" ?

Terence / /

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 29/11/2008 à 21h51
Désinscrit

Et avec toutes les significations que t'apportent ces différents objets, tu n'es pas devenu croyant ? (à réfléchir )!!

Allez je me lance pour répondre à ce sujet : c'est bizarre mais même en étant croyante, je ne suis absolument pas sensible à la force positive que peut nous transmettre différents objets. Et pourtant, j'ai appris par un bijoutier qu'il existe des pierres qui procurent une force particulière selon que ce soit du corail,le soufre...

Après j'ai appris que certains autres objets portent chance comme par exemple la patte de lapin, le fer à cheval,la coccinelle à 7 points, le trèfle à quatre feuilles et j'en oublie forcément mais je n'en connais pas plus. Je n'ai jamais cru à leurs bienfaits. Peut être que pour que cela marche, il faut simplement y croire fortement ? Je ne sais pas...

Par contre je peux me considérer comme superstitieuse parce que j'évite tout ce qui peut me porter la poisse : éviter de croiser un chat noir, ne pas ouvrir un parapluie dans une maison, ne pas casser un miroir, ne pas passer sous une échelle, ne pas renverser du sel, ne pas être 13 assis à la même table, ne pas être à trois pour faire un lit ou pour mettre une nappe sur une table.

Pour les 3 derniers exemples, cela a un sens religieux.

Lululucas - 34 ans - France métropolitaine - posté le 29/11/2008 à 22h02
Lululucas
Hors ligne

Citation : Et avec toutes les significations que t'apportent ces différents objets, tu n'es pas devenu croyant ? (à réfléchir )!!

Allez je me lance pour répondre à ce sujet : c'est bizarre mais même en étant croyante, je ne suis absolument pas sensible à la force positive que peut nous transmettre différents objets. Et pourtant, j'ai appris par un bijoutier qu'il existe des pierres qui procurent une force particulière selon que ce soit du corail,le soufre...

Après j'ai sur appris que certains autres objets portent chance comme par exemple la patte de lapin, le fer à cheval,la coccinelle à 7 points, le trèfle à quatre feuilles et j'en oublie forcément mais je n'en connais pas plus. Je n'ai jamais cru à leurs bienfaits. Peut être que pour que cela marche, il faut simplement y croire fortement ? Je ne sais pas...

Par contre je peux me considérer comme superstitieuse parce que j'évite tout ce qui peut me porter la poisse : éviter de croiser un chat noir, ne pas ouvrir un parapluie dans une maison, ne pas casser un miroir, ne pas passer sous une échelle, ne pas renverser du sel, ne pas être 13 assis à la même table, ne pas être à trois pour faire un lit ou pour mettre une nappe sur une table.

Pour les 3 derniers exemples, cela a un sens religieux.

Je suis un peu comme toi luciole, je ne suis pas sensible à ces objets qui peuvent nous aider et nous protéger "soi-disant". Mais, je pense que chacun croit en ce qu'il veut, l'essentiel c'est d'être bien dans sa vie.

En ce qui concerne la superstition, je ne le suis pas. Il y'a qu'une seule chose que je fais c'est quand il y'a du pain sur la table, je ne veux pas qu'il soit à l'envers et depuis toujours on fait ça dans notre famille.

Membre inconnu - posté le 29/11/2008 à 22h06
Désinscrit

Merci d'avoir pensé au pain mis à l'envers, je l'avais oublié : cela fait également partie de la religion chrétienne. Le pain représente le corps du Christ.

Lululucas - 34 ans - France métropolitaine - posté le 29/11/2008 à 22h16
Lululucas
Hors ligne

oui, luciole et moi on me disait qu'"A l'époque, les exécutions se déroulaient souvent le midi à l'heure du repas. Un plat était réservé au bourreau et pour en faire la distinction afin d'être sur qu'il ne manquerait pas, son pain était retourné.

Le pain retourné fait donc penser à la mort et à l'exécution."

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 30/11/2008 à 02h57
Metatron
Hors ligne

Pourquoi ne pas faire un lit à 3 ?

Pourtant le triptique n'est pas exclu dans la religion....

Well, j'ai bien quelques objets dont je ne me sépare jamais mais ils n'ont pas de signification autre que celle de leur propre histoire.

Ainsi ai-je un bracelet Peul, je déteste sortir sans. Je me sens nue autrement

Auparavant j'avais la médaille de mon chien... mais je l'ai perdu suite au vol de mon sac. Cette médaille n'était rien, ce n'était qu'un souvenir d'une enfance et d'un chien, pourtant je la regrette souvent.

Par contre, je garde précieusement la clef de la maison de mes parents au Canada, elle ne fonctionne plus mais elle reste la clef de chez moi. La clef d'un autre moi, d'un passé et de souvenirs.

Suis-je superstitieuse ?

Hm, mon kilométrage ne m'a pas donner de signe en particulier pour l'être. Certains affirment que lorsque ça gratte dans une main ou l'autre l'argent entre ou sort, ils l'ont prouvé avec le temps. Je n'ai pas ce genre de signe.

Je me sens bien ou mal selon certains moment de l'année + journée + saison mais cela n'a avoir qu'avec mes souvenirs ( décidément ... )

Autrement... ni les trèfles à 4 feuilles ni les bénédictions spontanées de gens aidés ne m'ont apportés +, sinon la satisfaction d'avoir fait quelque chose de bien

Metatron

Membre inconnu - posté le 30/11/2008 à 04h51
Désinscrit

L'objet auquel je tiens le plus est un médaillon que m'a offert mon homme avec la date de notre rencontre au dos (même si le 31 juin n'existe pas mais c'est une autre histoire). Un peu comme Métatron, si je sors sans lui je me sens nue. J'ai un autre médaillon autour de la chaîne et j'ai besoin d'entendre le bruit des ces deux médaillons qui s'entrechoquent pour me sentir bien. Quand j'ai une angoisse qui monte, je le sers très fort dans la main et je me sens mieux. C'est un peu idiot je sais mais c'est un moyen comme un autre de me sentir bien.

Marguerite - 35 ans - Maroc - posté le 04/12/2008 à 22h44
Marguerite
Hors ligne

chère Atanais, votre histoire de médaillon offert par votre homme m'a rappelé un beau souvenir de mon ex (qui ne fait plus partie du monde des vivants)

un jour il m'avait offert un demi cœur en argent que je mettais en pendentif, et il faisait la même chose avec l'autre moitié. c'est parce qu'on ne vivait pas dans la même ville, et pour lui ces deux moitiés n'auraient jamais de sens quand elle sont séparées. une belle image qui n'a malheureusement pas pu se concrétiser parce qu'entre nous ce ne sont pas juste quelques kilomètres à parcourir pour unir les deux moitiés du cœur mais plutôt une distance mesurée en années de lumière.

maintenant je mets un pendentif cadeau de ma mère, sorte d'union entre fille et mère, parce que je vis loin d'elle et ça nous permet d'être proches l'une de l'autre, ça m'aide aussi à surmonter des moments de solitudes, il suffit que je le serre dans ma main pour me sentir mieux. c'est beaucoup mieux que d'avoir une peluche (et oui je suis une grande maintenant lol)

Membre inconnu - posté le 04/12/2008 à 23h02
Désinscrit

Citation : oui, luciole et moi on me disait qu'"A l'époque, les exécutions se déroulaient souvent le midi à l'heure du repas. Un plat était réservé au bourreau et pour en faire la distinction afin d'être sur qu'il ne manquerait pas, son pain était retourné.

Le pain retourné fait donc penser à la mort et à l'exécution."

Mes ex beaux parents me disaient à l'époque quand je mettais le pain à l'envers "tu gagnes ta croute sur le dos ?"

Pour certains ça représente la mort pour d'autre c'est pas plus glorieux ^^

Pour ma part je n'ai pas de grigri et je ne suis pas superstitieux, je n'aime juste pas passer sous une échelle même si parfois je brave la superstition... mais c'est surtout pour éviter qu'un truc me tombe sur la tête. (pot de peinture ou carrément l'ouvrier en train de manger son casse-croute et qui voit une jolie jeune femme de l'autre coté de la rue et pouf se prend le vide. sisi ça arrive !)

Sue - 44 ans - Portugal - posté le 17/01/2009 à 01h33
Sue
Hors ligne

Ola

J'ai un cahier minuscule avec des assinatures de meilleures amies et celles des mes grand-pere que je tiend beaucoup.

J'ai une image et une médaille d'une vierge (São Paulo-Bresil), qu'un correspondant m'a offert qui m'accompagne toujours.

La photo de ma fille, partout, dans mon porte feuille, dans mon bureau, dans mon ordinateur, sur mon mobile, c'est elle qui m'enlève le premier sourire.

Bisous

Sue