Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Les polars noirs du cinéma américain

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Terence - 42 ans - France métropolitaine - créé le 17/12/2008 à 11h44
Terence
Hors ligne

Là, aucun cinéma au monde ne fait mieux.

Je viens de revoir "U-Turn", d'Oliver Stone, avec un Sean Penn sublime. D'ailleurs, Sean Penn, dans le genre noir romantique, est aussi très fort : avez-vous vu ce film OVNI, "She's so Lovely" ? Du film noir, et un casting fabuleux pour une histoire d'amour fou. Mais dur - le face à face John Travolta / Sean Penn est déchirant.

Les exemples de polar noir décalé, dans le cinéma américain, sont multiples - et Quentin Tarantino en est le plus talentueux produit, avec son copain Robert Rodriguez. Revoir aussi l'extraordinaire film "Angel Heart", avec De Niro et Mickey Rourke. Plus noir, tu meurs. (Et une bande son, waou !) Ou encore le bouleversant film de Patty Jenkins, "Monster", avec une Charlize Theron métamorphosée dans son rôle de fille complètement perdue et qui en vient au crime.

On peut se tourner vers les grands classiques... Pareil, quel génie chez Orson Welles dans "La Dame de Shanghaï", ou - puisque demain c'est son anniversaire - Alan Rudolph et son "Remember my Name" avec un Anthony Perkins inoubliable (encore un acteur fauché très tôt par la mort, au physique trouble et magnifique - souvenez-vous de lui dans "Psychose" de Hitchcock !!!).

Je me demande quels sont les polars noirs qui vous ont le plus explosés - mes goûts, on s'en aperçoit dans ce bref survol, me portant vers le "polar noir métaphysique", celui qui vous fait sacrément réfléchir au sortir de la salle obscure...

Terence Carroll

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 17/12/2008 à 18h43
Désinscrit

J'ai une vraie question parce que là je patauge un peu. Qu'est ce qui différentie le polar noir des thrillers ou des polars?

Dans polars noirs j'aurais mis tous les films de Hitchcock (mince je suis nulle, j'ai du regarder l'orthographe sur google) mais surement que je suis un peu influencée par le fait que ses films soient en noir et blanc pour la plupart.

Psychose pour moi était un film d'horreur. Vu quand j'était toute toute petite. Maintenant dès que j'entend la musique je vais m'enfermer dans la salle de bains (faut pas chercher de logique puisque c'est l'endroit où je ne devrais surtout pas aller mais ai-je le moindre brin de logique?).

Membre inconnu - posté le 11/01/2009 à 23h22
Désinscrit

Moi aussi j'aimerais bien connaitre la différence entre les Thrillers et les polars noirs : ça m'aiderait à répondre à la question !

Membre inconnu - posté le 12/01/2009 à 02h39
Désinscrit

Merci, je croyais être la seule. Je suis rassurée. Toujours agréable de ne pas se savoir isolée dans ce monde d'incompréhension.

Membre inconnu - posté le 13/01/2009 à 12h17
Désinscrit

un polar noir est un film policier

un thriller est un film à suspense, enfin à mon sens

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 13/01/2009 à 14h04
Terence
Hors ligne

Je précise ma question en donnant la définition du polar noir.

Bien. Il s'agit de MA définition. Elle ne compromet que moi.

"Du lieu d'où je parle" - dirait ce héros de polar TRES noir qu'on nomma Jacques Lacan -, le polar noir transgresse toutes les lois du polar, car il n'y a JAMAIS aucun espoir, pour quelque héros que ce soit.

On est même très loin de James Ellroy, le dernier maître du polar classique, qui bien sagement permettait de croire qu'il n'était pas insensé de croire.

Un personnage de polar noir est un homme qui a tout perdu, sauf la clef de son enfer personnel. Ayant tout perdu, y compris les scrupules qui entravaient sa raison, il se sert de cette clef.

Il en jouit - car s'il ne peut plus désormais sortir de sa folie - "un fou est un homme qui a tout perdu, sauf la raison" (Chesterton) -, au moins voit-il enfin sa conscience en face.

Ne lui reste qu'une tâche à accomplir, vaincre sa propre conscience. Le polar noir peut commencer.

Mais il n'y a pas de cynisme. Ce serait trop facile.

Par ex., une phrase telle que : "Qu'y a-t-il de plus drôle qu'une femme portant fièrement dans son ventre un futur cadavre ?", n'a pas sa place dans un polar noir. Une telle assertion n'est que provocation et amertume. Avec un noeud bêtement psychologique et décryptable.

Non, le polar noir est avant tout métaphysique. Ses protagonistes créent une tragédie à l'antique - dans le sens de Nietzsche.

J'ai déjà donné des exemples en lançant ce topic. Mais le plus grand polar noir, pour moi, du moins ce midi - ce soir je changerai d'avis -, c'est "SIN CITY".

Je vous redonne la parole.

Terence Carroll

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 13/01/2009 à 14h42
Désinscrit

J'ai regardé les définitions du dictionnaire Larousse :

Thriller : film ou roman (policier ou épouvante) à suspense qui procure des sensations fortes.

Polar noir : film ou roman dont l'intrigue repose sur une enquête policière.

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 13/01/2009 à 15h34
Terence
Hors ligne

Nan nan Luciole, là tu donnes la définition du polar, cf. Larousse online :

http://www.larousse.fr/encyclopedie/#recherche/polar

La définition du polar NOIR, c'est bcp plus précis - je l'ai esquissée ci-dessus.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 13/01/2009 à 16h07
Désinscrit

actuellement au cinéma surtout américain, on ne sait plus trop ce qu'est un bon polar noir et un thriller......leur film sont construits de façon à induire parfois en erreur les fidéles spectateurs...les producteurs de bons films mélangent souvent les genres comme ça ils touchent une plus grande masse de la populasse....

Faire la différence entre tel ou tel genre, polar noir ou thriller...il suffit en plus qu'il y ai une intrique amoureuse et queleus effets spéciaux et là, le film fait un carton....

Membre inconnu - posté le 13/01/2009 à 16h12
Désinscrit

Donc dans le polar noir, il faut oublier le côté enquête policière pour se centrer sur le fait que les protagonistes n'ont aucun espoir dans la vie si ce n'est celui d'être encore plus torturés dans le film. Damned, que c'est compliqué!

Je ne savais pas dans quelle catégorie mette "Sin city" maintenant je saurais. Il faut juste que je trouve le moyen de le placer dans une conversation pour faire style.