Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Vatican - Les homosexuels blessés par les propos du pape

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 03/01/2009 à 09h49
Désinscrit

"Lundi, Benoît XVI a livré son traditionnel discours de fin d'année à la Curie romaine. Et il est revenu, implicitement, sur l'homosexualité. C'est en effet par une critique de la théorie du "genre" (gender en anglais) que le pape a abordé le sujet. Cette théorie, née aux Etats-Unis dans les années 1970, aujourd'hui défendue en Europe par les associations homosexuelles et certains courants féministes, établit une distinction entre l'appartenance biologique à tel ou tel sexe et l'identité réelle de la personne. Elle est dénoncée de longue date par les évêques américains et les commissions spécialisées du Vatican.

"L'ordre de la création" est remis en cause par "ce que l'on désigne communément par le terme "'gender'", a déploré le souverain pontife. Il a ajouté que l'Eglise catholique avait pour tâche de rappeler la "loi naturelle" établie par Dieu pour "protéger l'homme contre sa propre destruction", comme elle défend "la terre, l'eau et l'air" des menaces écologiques. "Si les forêts tropicales méritent notre protection, l'homme (...) ne la mérite pas moins", a-t-il résumé avant de plaider une fois de plus pour le mariage, "lien de toute la vie entre un homme et une femme".

"Aberrant"

Les réactions n'ont pas tardé. "Le monde traverse une crise économique gigantesque", et à la veille de Noël "les gens ont besoin d'une parole de réconfort", a répliqué la députée italienne de gauche Paola Concia, un défenseur des homosexuels, dans une lettre ouverte à Benoît XVI. "Cela vous paraît vraiment opportun de parler de 'gender' à tous ces pauvres gens réduits au chômage ou en situation précaire, qui ne savent même pas ce que cela veut dire", demande-t-elle. "Il s'agit de la énième attaque homophobe de ce pape", a déclaré Gustav Hofer, co-réalisateur du documentaire Soudain l'hiver dernier sur la vie d'un couple homosexuel en Italie. "Le Vatican parle de l'homosexualité ou de la transsexualité comme si c'était un caprice, jamais une souffrance", dénonce-t-il, ajoutant que l'Eglise catholique "réduit l'orientation sexuelle à l'acte sexuel, comme si cela n'avait rien à voir avec l'identité de la personne".

La polémique a franchi les frontières. Au Royaume-Uni, Sharon Ferguson, directrice générale du Mouvement chrétien gay et lesbien, a qualifié les propos du pape de "totalement irresponsables et inacceptables sur le fond comme sur la forme". "Le pape propage la crainte que les homosexuels menacent la planète. C'est tout simplement aberrant", a aussi estimé Giles Fraser, président d'Inclusive church, un mouvement anglican pro-homosexuel. "Ces commentaires trahissent un manque d'ouverture face à la complexité de la création", selon l'ancien religieux dominicain Mark Dowd, homosexuel et militant pour le groupe écologique chrétien Operation Noah."

Source : http://tf1.lci.fr

Mon avis :

Je pense personnellement que le pape ne fait aucune homophobie dans son discours mais critique l'homosexualité et non l'être homosexuel. Cet être doit simplement se demander si son comportement (et non pas lui même car nous sommes tous bons aux yeux de Dieu) n'est pas anormal dans le sens naturel du terme tout simplement. C'est là que l'Eglise et la religion peuvent aider l'homme à se recentrer sur les vraies valeurs et normes.

Une simple question pour comprendre ce qu'est cette norme de l'hétérosexualité est de se demander : à l'origine du monde, si l'homme comme aujourd'hui allait avec des êtres du même sexe l'humanité serait-elle encore vivante aujourd'hui ? Ou n'y aurait-il plus d'humanité car l'homme, c'est un fait naturel, n'est ni hermaphrodite (capable de procréer tout seul) ni capable de concevoir la vie avec un être du même sexe.

Bien sur à l'origine de l'humanité il y avait surement certains cas d'homosexualité mais ce n'en était nullement une mode. Et ceux là sont malheureusement morts sans avoir eu de descendance. Une chance que ce n'était pas une généralité sinon nous ne serions pas là pour en parler aujourd'hui.

Aujourd'hui on va jusqu'à se venter de son homosexualité (gay pride), à demander le mariage d'homosexuels (alors que le mariage devait rester entre un homme et une femme) ou l'adoption pour un couple homosexuel. Jamais on ne se demande quelle vision l'enfant quand il sera grand aura du couple, de la famille... Pour lui deux mères ou deux pères ce sera normal voir banal. Il ne se dira pas que lui-même n'est pas né de deux mères ou de deux pères mais d'un père et d'une mère (merci à papa et maman grâce à qui je suis sur terre aujourd'hui) et là est la normalité car là est la création de la vie ! Et là est le danger que dénonce le pape !

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 03/01/2009 à 14h03
Xenonphile
Hors ligne

la descendance ne peut se réaliser qu'à travers un homme et une femme. les mariages homosexuels sont une aberration de la nature des choses. bien sûr que ces homos sont libres de leurs corps, mais ils abusent de la Liberté pour demander la consécration de leurs mariages, en plus ils appellent à l'adoption des enfants venus d'autres cieux et procréés par un couple hétérogamie.

XENON

Membre inconnu - posté le 03/01/2009 à 14h55
Désinscrit

Ce que beaucoup d'homosexuels ne comprennent pas c'est que l'on dénonce leur comportement et non leur personne. On ne les juge pas en tant qu'être humain, à ce niveau nous sommes tous égaux. Et il est clair que l'on doit les respecter comme tout être humain, on ne peut les rejeter ni les exclure du fait de leurs préférences sexuelles.

Mais leur comportement ne peut être jugé normal, pourtant la société tolère de plus en plus (ce qui est une chose) mais force même la religion à "évoluer" en même temps que les mœurs changent. Comme la religion reste sur ses valeurs, elle est rejetée et critiquée. "Si l'hétérosexualité est normale pourquoi l'homosexualité ne le serait pas aussi ?" "Qui dit que l'hétérosexualité justement n'est pas elle-même anormale ?" Voila ce que j'entends parfois... L'hétérosexualité crée la vie, l'homosexualité ne la crée pas ! De fait, la normalité est clairement identifiable.

Aujourd'hui la religion est considérée comme archaïque, on refuse d'écouter le pape, ce "vieux radoteur qui revient avec ses valeurs dépassées, qui est contre l'avortement (lui aussi ne crée pas la vie, bien au contraire il la retire !). Pourtant si la société continue de ne pas les respecter, elle conduira l'humanité à sa perte c'est indéniable.

Membre inconnu - posté le 03/01/2009 à 15h07
Désinscrit

Citation : suis-je né de l'amour entre un homme et une femme ou suis-je né juste parce que vous etes comme ca ?

Il est né de l'amour entre un homme et une femme et à grandi avec l'amour de deux hommes ou de deux femmes. Bien sûr l'amour est primordial, mais ce n'est pas lui qui crée.

Je ne dis pas que deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas être de bons parents, mais l'éducation qu'ils donneront ne sera jamais la même que celle d'un couple mixte. Il y aura toujours des questions auxquelles ils ne pourront pas répondre ou face auxquelles ils seront mal à l'aise. Jusqu'à ce que la société de demain fournisse la réponse... "tu es né dans une éprouvette"

Meltho - 48 ans - France métropolitaine - posté le 03/01/2009 à 21h35
Meltho
Hors ligne

Je suis athée et pas très cultivé en théologie mais je pense à Marie, mère de Jésus Christ et son immaculée conception ! Il semblerait que, même pour l’Eglise et sa constitution dogmatique, une naissance n’implique pas forcément un lien entre un homme et une femme !

L’important pour un enfant n’est-il pas d’être entouré par deux personnes qui s’aiment et qui vivent en harmonie. N’est-il pas préférable d’avoir deux mères ou deux pères qui s’aiment et se complètent qu’un père et une mère qui s’entre-déchirent ?

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 03/01/2009 à 23h34
Xenonphile
Hors ligne

"L’important pour un enfant n’est-il pas d’être entouré par deux personnes qui s’aiment et qui vivent en harmonie. N’est-il pas préférable d’avoir deux mères ou deux pères qui s’aiment et se complètent qu’un père et une mère qui s’entre-déchirent ?"

là cher Meltho est une particularité et non le cas général. Heureusement que tous les couples mixtes ne s'entredéchirent pas.

et même dans le cas que tu soulèves, n'existe -t-il pas une autre solution que celle d'une "adoption" par des homo ou des lesbiennes?

XENON

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 04/01/2009 à 00h34
Jacky
Hors ligne

Non, Xénon, heureusement que tous les couples ne s'entretuent pas ! Mais qui fait ici référence aux enfants élevés par des filles mères ? et aux trop nombreux enfants déchirés par un couple divorcé ?

Je suis d'accord avec Meltho. Je ne vois pas pourquoi un couple d'homosexuels ne serait pas en mesure d'élever correctement un enfant ! Les homosexuels sont en général des gens intelligents et surtout sensibles et capables d'une énorme générosité. Eux-mêmes sauront très bien faire appel à l'élément manquant en le substituant par des amis ou en faisant appel à des psychologues. Le gros problème ici est en fait celui de l'homophobie. Depuis que Freud a considéré que l'homosexualité était une perversion, tous ces gens qu'on dit "bien-pensant" leur font la guerre, et ceci jusqu'au jour où l'on aura pu prouver scientifiquement que l'on naît avec cette "anomalie". Ces gens n'ont-ils pas le droit de vivre comme les autres ?

Lorsque certaines personnes pensent à l'équilibre de l'enfant élevé par un couple d'homosexuels, je reconnais que c'est louable. Il est vrai qu'il faudra pallier à bon nombre de petits problèmes quotidiens. Mais je crois que les homosexuels désireux d'adopter un enfant en sont très conscients et sont prêts à faire tout pour assurer le bien et la stabilité de l'enfant.

Le gros problème ici c'est l'intolérance et la stupidité.

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 01h30
Metatron
Hors ligne

Citation :

Le gros problème ici c'est l'intolérance et la stupidité.

Amen

Metatron

Membre inconnu - posté le 04/01/2009 à 01h34
Désinscrit

Jacky homophobie désigne l'hostilité envers les homosexuels. Cette hostilité relève de la peur, de la haine, de l'aversion. L'homophobie est inadmissible comme à l'époque où les personnes atteintes du Sida étaient rejetées de la société et traitées comme des parias.

Or le pape comme moi-même ne sommes pas homophobes, nous n'avons ni haine ni aversion ni peur. Nous dénonçons le comportement et non pas l'homme en lui-même, comme je l'ai bien précisé plus haut. Les homosexuels peuvent très bien faire preuve de bien plus d'amour et de tendresse que certains hétérosexuels. Ne mélangeons pas tout.

Personne n'a le droit de juger son semblable mais on a le droit de ne pas accepter ce qui n'est pas naturel.

L'homosexualité reste très complexe je l'admets, mais je pense que ça commence à se développer bien après la naissance...

Meltho tu parles de l'immaculée conception mais dans ce cas il s'agit d'un enfantement par l'esprit saint. Et Dieu n'a pas choisi Marie au hasard. Marie a été choisie pour devenir Mère du Christ afin de devenir Mère de l’Eglise et des hommes.

Le commun des mortel aujourd'hui comme hier, sauf si tu m'apportes preuve (naturelle) du contraire, n'a jamais réussi à se reproduire par lui-même, sans l'aide du sexe opposé.

Membre inconnu - posté le 04/01/2009 à 01h46
Désinscrit

Jacky, penses tu vraiment que la science peut tout prouver ?