Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Déni de grossesse...

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 02/02/2009 à 16h08
Désinscrit

Julie est enceinte de 7 mois. Oui, mais voilà, personne n'était au courant, ni son copain, ni ses parents... ni elle-même. Si cette grossesse s'est révélée, c'est à cause d'un mal de ventre pour lequel son médecin traitant a demandé une échographie.

Le radiologue stupéfait a découvert une grossesse très avancée chez cette jeune femme pourtant toute mince. Il interroge Julie : des nausées ou des vomissements ? Jamais. Une prise de poids ? Elle n'a rien remarqué. Ses seins auraient augmenté de volume ? Non, elle porte toujours la même taille de soutien-gorge. Ses règles ? Elles sont très irrégulières, mais pas plus qu'auparavant... Une contraception ? Non, elle n'en a jamais pris. Pourtant, elle vit en couple ? Oui, depuis moins d'un an.

Qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Il s'agit d'un déni de grossesse, autrefois appelé grossesse inconsciente qui concerne entre 0,5 et 3 grossesses pour 1000. Cette situation a comme définition « une méconnaissance par la femme de son état de grossesse ». Ce déni peut être partiel comme dans le cas de Julie, où la perception de la grossesse finit par se faire, même tardivement. Mais il peut aussi s'agir d'un déni total, de la conception jusqu'à l'accouchement, certaines femmes pouvant accoucher seules chez elles sans savoir ce qui leur arrive.

Ce qui est très étonnant dans cette situation, c'est l'absence de signes physiques de grossesse. Toutes ces femmes (jeunes ou non) victimes du déni de grossesse vivent une grossesse invisible : pas de prise de poids, pas de nausées ou de vomissements, pas de changement au niveau des seins. Si la femme prend 2 ou 3 kilos, elle les attribue à des excès et se met souvent au régime ou au sport. L'absence de règles n'est pas interprétée comme un signal, mais comme des règles très irrégulières tout à fait banales. C'est comme si la femme était totalement insensible aux petits signes qui pourraient indiquer qu'une grossesse est en route.

Et ce déni est contagieux. Son entourage assure ne rien voir, ni dans le milieu professionnel, ni dans la famille, ni même dans le couple où le compagnon ne remarque rien.

Chaque déni de grossesse est une histoire particulière...

Ca t'es arrivé? Tu connais quelqu'un qui a vécu cette situation? Qu'en penses-tu?

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 02/02/2009 à 17h59
PatLeMans
Hors ligne

Je ne suis pas une fille mais cela me surprend quand même cette situation.

C'est un peu comme si l'inconscient ne voulait pas prendre conscience que l'on est enceinte.

Je ne connais pas assez de fille pour en connaitre qui aurait vécu cette situation, mais cela doit etre assez bizarre. Ne pas se rendre compte que l'on attend un BB, allant même jusqu'à accoucher toute seule, je trouve cela fort.

Ne pas vouloir l'admettre cela peut éventuellement se comprendre mais si en plus, cela va jusqu'a ne pas avoir de symptômes naturel, c'est assez étrange je trouve.

Ceci dit, je suis un gars et forcement, je ne connais en rien le fonctionnement du corps d'une fille.

Membre inconnu - posté le 02/02/2009 à 18h33
Désinscrit

bonsoir Kristel, non pour ma part je n'ai jamais connu de femmes qui est vécu un deni de grossesse.

J'ai regardé à ma grande stupéfaction un reportage la semaine dernière sur ces jeunes femmes et moins jeunes qui vivent tout à fait normalement sans ressentir un soupçon de grossesse.

Commen cela peut-il arriver c'est vraiment la question que je me pose, car moi en effet j'ai eu tous les symptômes de la femme enceinte, des nausées, pas de règles et du poids.

comment réagissent ces organismes de ces femmes qui ne présentent aucun symptôme voir jusqu'au moment où elles vont accoucher et s'en aperçoivent car des douleurs trop fortes les font consulter.

Est-ce le fait que ces femmes ne désirent pas du tout d'enfant et donc dans leur tête n'étant pas prête et ne soupçonnant pas du tout un état de grossesse.

encore un mystère de la vie des femmes, qui malgrè tout les font souffrir surtout moralement car elles ne sont pas préparées à la venue d'une petite vie qui va changer toute leur vie.

Le problème est : vont-elles accepter cet enfant qui n'était pas voulu ?

Apparement dans le reportage que j'ai vu, les femmes acceptaient bien cette venue mais pour certaines elles en arrivent à l'infanticide !

Voilà ma pensée sur le déni de grossesse