Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Une crise si bien orchestrée !

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 09/02/2009 à 13h23
Désinscrit

Voici un texte que j'ai trouvé sur un site et qui décrit bien la volonté des médias et de notre société de formater notre manière de penser.

A méditer... pour ceux qui n'en ont pas encore conscience.

"Il y a quelques années en arrière, j’ai volontairement coupé avec les informations officielles données par nos grandes chaînes de télévision ou nos grands médias. J’avais simplement constaté que tout ou presque y était organisé pour amener ceux qui écoutent, regardent, à penser la même chose, sur certains sujets (d’ailleurs d'autres sujets sont volontairement et définitivement occultés) ! Tenant particulièrement à ma liberté de penser ce que je veux, comme je le veux et sur les sujets que je veux, j’ai pris la décision en accord avec moi-même de ne plus me laisser influencer par ces gens-là ; depuis, je ne m’en porte que mieux !

Néanmoins, l’autre soir, le journal de France 2 passant dans mon salon, j’ai été interpellé par le mot "CRISE" qui revenait sans cesse ! Sur à peu près tous les sujets, on plaquait ce mot-là ! Quarante fois en trente minutes ! Le lendemain matin, allant chercher mon pain, je tombai sur la "Une" du quotidien de ma région, affichant la chose en gras : "LA CRISE" !

Bref, je trouve qu’on en fait beaucoup avec la crise. Finalement, elle arrange tout le monde, cette crise-là ! Tous les économistes sérieux vous diront que la bulle de l’immobilier devait crever un jour ou l’autre, et qu’actuellement, sur ce marché, ce qu’on appelle "la crise" n’est rien d’autre qu’une juste remise à niveau des prix ! Les mêmes économistes (toujours aussi sérieux) vous apprendront qu’il était devenu impossible que le marché de l’automobile continue à vivre largement au-dessus de ses moyens, comme il l’a fait dans cette dernière décennie ! On continuera à vous parler de crise pétrolière, mais jamais les prix à la pompe n’ont été aussi bas qu’actuellement, et pourvu que cela dure ! La crise boursière était fatale, annoncée et sans doute organisée par des milieux qui ne se laissent jamais surprendre (on parle d’assainissement dans ces milieux-là et pas de crise) ! La crise financière prophétisée depuis quelques mois par nos gouvernants du G 20 n’est finalement rien d’autre qu’une reprise en main de l’économie mondiale par un système mondial souhaité par la plupart des dirigeants de nos nations (de Monsieur Sarkozy à Monsieur Obama, en passant par Monsieur Poutine lui même).

Bref, la crise est un superbe prétexte, pour recadrer les gens, les économies et les nations, et les faire marcher au pas (mais lequel, on l’ignore encore) ! Discutable peut-être, sans doute même ? Mais, au fond, sans surprise ! J’aimerais néanmoins attirer votre attention sur le fait que nous devrions réapprendre à penser par nous-mêmes, et refuser la bouillie d’informations servie par nos médias ! Ce ne sont pas eux qui ont raison ! Soyons libres à ce point ; nous sommes faits pour cette liberté-là ! Ne nous laissons plus conditionner par les médias, et refusons leurs discours défaitistes, simplistes et déprimants ! Moi, je sers un Dieu qui ne connaît pas la crise (Psaume 29.10), qui aide l’être humain à surmonter victorieusement toutes ses crises ! Dans le monde de Dieu, la crise n’a pas d’effet, elle n’impressionne personne, et même elle devient utile à ceux qui y passent ! Qui le dit aujourd’hui ? Qui a envie d’entendre ce message-là ? Eh bien, au moins, moi !"

Source : www.topchretien.com

Meltho - 48 ans - France métropolitaine - posté le 09/02/2009 à 21h47
Meltho
Hors ligne

Je n’écris pas souvent sur le forum mais je crois qu’en moyenne sur un écrit sur deux, j’émets un doute sur l’indépendance et la sincérité des médias. Alors Philippe, tu prêches un convaincu ! Bien sûr que nous ne sommes que des pantins manipulés par la presse, dans l’intérêt de nos gouvernants ! Concernant la crise, les financiers sont présentés comme responsables. Je dirai moi qu’ils en sont les instigateurs et qu’ils en seront demain les principaux bénéficiaires. Je lisais récemment un financier américain dire : « Je suis comme un obsédé sexuel au milieu d’un harem tellement il y a de bonnes affaires à réaliser sur les places financières ».