Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Semaine de l'alimentation

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Chienbrun - 43 ans - France métropolitaine - créé le 08/04/2009 à 17h07
Chienbrun
Hors ligne

Dans le cadre de la semaine spéciale de l'alimentation, je lance un petit coup de colère contre le système, c'est-à-dire contre moi en premier lieu.

D'un côté, nous avons l'alimentation de grandes surfaces à bas prix, produits alimentaires concentrés dans un espace restreint (le magasin), ce qui facilite les courses dans une société où tout va toujours plus vite. La qualité des produits est ici très discutable. Derrière ces grands magasins se cache tout un système de production de masse dommageable pour beaucoup d'entre nous, ici comme ailleurs.

De l'autre, nous avons le commerce de proximité : le marché avec des légumes de production locale, l'agriculture biologique qui propose la livraison à domicile, quelques magasins spécialisés (Biocoop...). Ce système offre quelques garantis quant à la qualité des produits. Le prix est pourtant ici un frein à l'achat. Nous sommes en présence d'un système de production relativement court, du producteur au consommateur.

Mais je le concède les choses sont loin d'être aussi manichéennes. Il y aurait d'un côté les méchants - l'agroalimentaire, les grandes surfaces - et de l'autre, les conscients écologistes ou non - producteur bio, magasinier de proximité... Mais l'écologie,le développement durable étant happés par la mode (merci le marketing !), les grandes surfaces se lancent aussi dans le bio !

Je vous conseille vivement de regarder les documentaires d'Arte via internet sur les relations Europe - Afrique au niveau alimentaire. Un désastre pour nous tous que cette politique agricole prônée actuellement par l'Europe.

Après ces palabres, comment fait-on au quotidien quand on doit nourrir sa famille, ceci dans un souci de qualité alimentaire ? Autrement dit comment mettre en conformité ses pensées et ses actes ?

Le maitre étalon est ici l'argent.

Pour une famille de quatre personnes - deux adultes et deux enfants - comment fait-on ?

Nous recevons chaque semaine un panier de légumes biologiques.

Nous nous approvisionnons en viande chez le boucher.

Nous développons notre propre potager.

Et après ? Piteusement, par manque d'alternatives, par facilité parfois, nous allons en grandes surfaces où nous remplissons notre caddie de produits dont on ignore tout de la fabrication, de la provenance...

Qu'en pensez-vous ? Quelles sont vos habitudes, vos alternatives ?

Membre inconnu - posté le 09/04/2009 à 21h55
Désinscrit

Cher Chienbrun,

je n'ai pas grande connaissance de l'écologie et du 'système' mais voilà ce que je pense de l'alimentation de nos jours.

C'est vrai que malheureusement l'argent guide nos pas ... et notre assiete.

Personnellement, j'aimerais beaucoup nourrir ma fille avec des produits de qualité, sains. J'ai toujours été habituée à manger de bons produits, mes deux 'papas' : un boucher et l'autre maraicher, autant vous dire que je savais toujours ce que je mangeais !

J'aimerais idéalement avoir mon petit potager, mais le temps me manque.

Alors je fais comme bon nombre de personnes, après le boulot, la nounou, je cours dans la grande surface du coin et achète tout au même endroit. Bien sûr je n'ai pas le temps de lire les etiquettes, où se chevauchent graisses saturées, modifiées, E115 & Cie...

Nous mangeons un peu 'n'importe quoi' finalement.

J'essaie tout de même de 'lire' les étiquettes dès que possible, je ne mange que des fruits et légumes de saisons (même si les fraises me font de l'oeuil en ce moment..), quand ça n'est pas possible, j'ai toujours une boite ou deux de légumes en conserves pour que ma fille mange de tout.

Il faudrait que je me penche serieusement sur le problème, à savoir si vraiment, m'approvisionner chez le petit producteur du coin me reviendrait plus cher ou non. Quite à acheter en grosse quantité et me faire mes propres conserves.

Ce serait une alternative...

Au plaisir

LaFée

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 09/04/2009 à 22h32
PatLeMans
Hors ligne

Il est vrai que l'on mange "n'importe quoi" au profit du gain de temps, de vitesse et peut être aussi de fainéantise.

Il y a aussi un autre problème, avoir un potager, c'est très sympa, mais quand on habite en pleine ville, en HLM ou autre, on fait comment ?? Y a guère que les gens habitant a la campagne, avec une grande surface de terrain, qui pourraient avoir un potager, après faut avoir l'envie, le courage et le temps de s'en occuper.

Les producteur locaux, encore il faut en avoir près de chez soi, ou avoir la possibilité d'y aller fréquemment. C'est plus simple d'aller dans l'hyper ou même le supermarché du quartier, que d'aller en campagne chez un producteur.

Pareil pour le marché, il n'y en a pas dans tout les quartier, ni dans toues les villes ou village.

Le truc qui m'étonne, c'est que les gens ont de moins en moins de temps, mais cela fait des siècles que les journées dure 24heures. Le problème, c'est surtout que les gens ne savent plus gérer leur temps, et beaucoup deviennent otage de leur travail.

La société au sens large évolue, mais le temps, lui, reste de 24 heures. Dans le temps, beaucoup de maisons avaient leur petit jardin, et leur potager, dans le temps, les femmes ne travaillait pas et pouvaient gérer le coté repas, faire les courses etc, dans le temps, les familles n'étaient pas aussi décomposé et recomposé qu'aujourd'hui, mine de rien, ca compte aussi, quand faut accompagner son fils ou sa fille chez papa le vendredi et le récupérer le dimanche etc etc

Et puis, niveau alimentaire, les étiquettes, peu de gens les lisent, peu de gens savent vraiment de quoi est fait leur yaourt ou leur escalope.