Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Dans la vie, quel est l'essentiel ? - Page 2

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Solb - 67 ans - Canada - créé le 01/06/2008 à 03h17
Solb
Hors ligne

Bonjour mon dernier sujet avant de partir .Je reviendrai vers le 23Juin .Je vous souhaite au bon mois de Juin .

L'essentiel de la vie pour moi c'est amour de soi et des autres et la santé.L'amour c'est si beau pourquoi vouloir gaché nos vie par toute sortes de chose futiles , superficiel et des situations parfois incompréhenesible.La santé est le bien le plus précieux alors pourquoi nous n'y fesons pas plus attention.Faut t-il attendre de la perdre pour s'en préoccuper d'avantage ?

Solb - 67 ans - Canada - posté le 12/12/2008 à 22h55
Solb
Hors ligne

Merci tangila pour ce beau partage .C'est vrai que parfois on oublie la foi de dieu ou d e etre supreme selon vos convictions personnelles.Amour de son prochain est aussi un grand mot et un état d,esprit que malheureusement beaucoup de monde ne connaisse pas.

Membre inconnu - posté le 28/01/2009 à 15h48
Désinscrit

Les vraies valeurs sont celles qui traversent le temps. Ce sont celles qui permettent d'assurer le bonheur, la vie, la liberté et la paix.

Les principales sont : le respect, la compassion, la miséricorde, la tolérance et la charité

Une phrase qui résume bien ces valeurs est la suivante, à méditer et à se répéter régulièrement :

"Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'ils vous fassent, et agissez avec les autres comme vous aimeriez qu'ils agissent avec vous"

Membre inconnu - posté le 28/01/2009 à 16h02
Désinscrit

Citation : Pour moi Solanges tu dois t'en douter l'essentiel c'est l'amour de Dieu et du prochain. Tout le reste en découle.

Quelqu’un a dit : "L’essentiel consiste à faire, de l’essentiel, l’Essentiel".

Il y a tant de choses dans la vie qui réclament notre attention, qui suscitent en nous un certain intérêt… Mais aucune de ces choses ne doit prendre la place de l'essentiel.

Un travail, une voiture, une passion ou même notre "égo" peuvent vite devenir envahissants et prendre une partie ou la totalité de la vie.

Trop d’intérêt pour les choses terrestres peut devenir fatal pour la foi. Beaucoup ont sacrifié leur vie spirituelle sur l’autel du succès, de la réussite, de la carrière, de la gloire ou du bonheur…

Derrière ce que j’appelle "la poursuite du bonheur futile et terrestre", se cache souvent la crainte : la peur de se retrouver dans le besoin, la peur de rester seul ou d’être pauvre, la peur de ne pas être reconnu dans notre société.

Comme l’a si bien dit un poète: "Vous avez couru après le bonheur, mais il s’est enfui loin de vous…"

Pour éviter de traîner derrière moi un gros paquet de frustrations, je me concentre sur ce que Dieu a dit: "Ne craignez pas ! Croyez seulement".

+ 1 !

Bon pour le reste la santé c'est une chose mais la santé du corps est aussi importante que celle de l'esprit. L'acédie est aussi nuisible pour l'homme si elle est physique que spirituelle ! L'home doit prendre à la fois soin de son corps et de son esprit. Ne dit-on pas un esprit sain dans un corps sain ? Tout est dit dans cette phrase, la santé du corps est intimement lié à celle de l'esprit. Et c'est ainsi que nombre de malade, ayant une forte foi et croyance spirituelle, ont guéri d'eux même alors que tous les pronostics les vouaient à une mort certaine.

Membre inconnu - posté le 28/01/2009 à 18h07
Désinscrit

bonjour, pour moi l'essentiel c'est la santé.

Il nous faut la santé pour pouvoir profiter pleinement de la vie.

si nous avons la santé ensuite nous pouvons avoir, le travail, l'amour, l'argent...qui sont des attributs du bonheur.

Membre inconnu - posté le 28/01/2009 à 18h36
Désinscrit

L'essentiel pour moi, c'est de garder le sourire, toujours voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide : rester optimiste (tout en restant réaliste) malgré les difficultés plus ou moins grandes que l'on est amené à rencontrer tout au long de la vie. Celles-ci, une fois franchies nous rendent mentalement plus forts. Il faut accepter ce que nous apporte la vie même si certains individus doivent d'avantage se battre pour réussir à atteindre leurs objectifs, tandis que d'autres ont plus de facilités pour aboutir à ces mêmes buts.

Membre inconnu - posté le 28/01/2009 à 19h43
Désinscrit

J'en connais également qui réussissent dans beaucoup de domaines très facilement, parfois presque d'un claquement de doigt. Avant je les aurais envié et j'aurais creusé ainsi davantage mon mal être sans me dire que moi aussi j'ai des dons. En effet, je me dis que cela est un don qu'il ont reçu à leur naissance et ont su développer, mais tout le monde a un ou plusieurs dons, la tâche est donc de les découvrir sans chercher à acquérir ceux des autres.

Chacun est unique et a été créé avec ses propres aptitudes (dans un but bien précis d'ailleurs et tout l'intérêt de la vie est de trouver ce à quoi servira ce don de naissance, l'erreur serait de se dire qu'on n'a aucun don et de déprimer en foutant sa vie en l'air ! Il y 36000 façon de foutre sa vie en l'air mais moi je préfère celles qui permettent d'être heureux), à chacun donc de savoir en tirer profit pour ensuite parvenir à être heureux dans sa vie. Peu importe s'il a l'argent, s'il est beau ou moche, s'il est bien portant ou handicapé ou même malade (eh oui même en étant malade on peut être heureux mais cela n'est pas donné à tout le monde d'y arriver je l'admets car l'envie d'être comme tout le monde et de profiter de tous les bien de la vie matérielle est très forte), s'il est aimé d'une femme ou d'un homme ou célibataire, s'il vit seul ou en famille, etc... ce n'est, pour moi, pas ça le plus important. Je sais aujourd'hui que même célibataire, séparé de mon fils que me manque chaque jour de plus en plus, et avec des difficultés financières par moment, je n'en suis pas moins heureux car ce que je possède en moi me suffit à surmonter toutes les épreuves de la vie. Et cela vaut bien davantage que tout ce que je peux obtenir de l'extérieur. Et au moins cela même le plus grand désastre naturel ne pourra m'en déposséder :)

Quant à ce que je voudrais (avoir plus d'argent etc...) cela viendra en temps et en heure. Et si ça ne vient pas c'est que Dieu pense que cela est mieux pour moi (peut-être que ça viendra plus tard) donc je l'accepte et je remercie Dieu même si je n'obtiens pas exactement ce que je veux comme je veux quand je veux, car lui seul sait ce qui est bon pour moi. Parfois aussi il faut agir d'une certaine manière pour qu'un élément se débloque dans notre vie et que l'on finisse par obtenir ce que l'on veut. Mais pour cela il faut demander à être guidé pour que la sagesse - et non forcément la raison - nous aide à atteindre notre objectif. C'est parfois par les chemins de traverse que l'on atteint le bonheur et non par les routes directes Encore faut-il trouver ces "chemins" et par nos propres moyens... pas évident !

Pour conclure, si vous vous sentez heureux et pensez avoir atteint le vrai bonheur posez-vous les 2 premières questions ci-dessous :

1) Peut-on vous déposséder de l'objet de ce bonheur ?

2.a) Si oui, pensez-vous encore être heureux sans cet objet (objet dans le sens concret ou abstrait)

2.b) Si non, vous êtes un homme ou une femme heureuse ! Sauter la question 3)

3.a) Si oui à la question 2.a), votre bonheur est dû à autre chose, retour à la question 1) :)

3.b) Si non, vous n'êtes pas vraiment heureux au fond de vous-même. Voir ci-dessous.

Vous saurez ainsi si vous avez atteint le vrai bonheur, sinon il suffit d'un malheur, d'une tempête, d'une faillite, d'un licenciement, de la maladie pour que ce pseudo bonheur disparaisse et laisse place à l'amertume. Vous pourrez alors us consoler en vous disant que vous n'aviez pas trouvé le vrai bonheur. Et alors reprendre votre quête du Graal

Negromori - 65 ans - Belgique - posté le 25/08/2009 à 14h11
Negromori
Hors ligne

Solb a écrit : Oui je suis d,accord avec toi xénoAvec la santé on peut tout faire .Sans elleon est tres hypotéquer j'en sais quelques chose.

S’il est vrai que « la santé » est un bien qui ne se remarque que lorsqu’on l’a perdue ou si elle est diminuée, je ne dirai pas qu’elle est la valeur primordiale de l’individu. Avant la santé, il y a « le bonheur » et ensuite la santé…. Pourquoi ? Parce que j’ai vu des gens « malades » qui étaient heureux de ce qui leur restait et des gens en « super forme » qui étaient malheureux comme les pierres ! N’est-il pas vrai que dans la maladie, on envisage une meilleure guérison si l’on est optimiste ? Je ne sais si c’est votre cas mais, en ce qui me concerne, je classe le bonheur, la santé, la sérénité (qui est une hygiène de vie que l’on peut acquérir) et vient ensuite la « prospérité » que tout un chacun met trop souvent en « tête » de liste.

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 27/08/2009 à 02h25
Xenonphile
Hors ligne

Negromori a écrit : S’il est vrai que « la santé » est un bien qui ne se remarque que lorsqu’on l’a perdue ou si elle est diminuée, je ne dirai pas qu’elle est la valeur primordiale de l’individu. Avant la santé, il y a « le bonheur » et ensuite la santé…. Pourquoi ? Parce que j’ai vu des gens « malades » qui étaient heureux de ce qui leur restait et des gens en « super forme » qui étaient malheureux comme les pierres ! N’est-il pas vrai que dans la maladie, on envisage une meilleure guérison si l’on est optimiste ? Je ne sais si c’est votre cas mais, en ce qui me concerne, je classe le bonheur, la santé, la sérénité (qui est une hygiène de vie que l’on peut acquérir) et vient ensuite la « prospérité » que tout un chacun met trop souvent en « tête » de liste.

pour vivre "heureux", il faut avoir la santé. sans elle on est derrangé tout le temps. par conséquent, l'essentiel de la vie c'est vivre en bonne santé et disparaitre selon les lois de la nature sans passer par les hopitaux.

XENON

Gabriel - 38 ans - Belgique - posté le 31/08/2009 à 12h40
Gabriel
Hors ligne

Pour être réellement heureux il faut d'abord s'oublier soi-même et aimer les autres. Ne pas s'attacher aux bien matériels et entretenir notre vie spirituelle. Le reste on le recevra par surcroit mais n'est nullement nécessaire au bonheur.

Souvent aussi on confond besoin et envie, un besoin est ce qui nous permet de vivre, le reste n'est la cerise sur le gateau mais croire qu'on en a besoin pour être heureux est un piège dans lequel beaucoup tombent, car il suffit de perdre cet objet de bonheur et on se sent le plus malheureux du monde.

Vivre dans la "pauvreté" et s'en contenter pour être heureux, tout en remerciant Dieu de tout ce qui nous est donné par surcroit (ou en réponse à nos prières, car la providence existe) est la seule façon d'être heureux.

Quand on souffre, qu'on est en mauvaise santé, plutot que d'être malheureux, oublions-nous un peu et vivons pour les autres, développons notre charité, transformons notre souffrance en amour envers notre prochain. La souffrance est d'ailleurs un moteur incroyable pour affiner notre amour envers les autres. Le bonheur qu'on leur procurera par cet amour et cet oubli de soi nous rendra infiniment plus heureux que d'être en bonne santé et de ne vivre que pour soi-même.