Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Que pensez vous de?????? - Page 2

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 06/09/2008 à 09h15
Désinscrit

Avez vous déjà eu des soucis face a l'attitude de certains élèves ou professeurs face a vos enfants au collège....

Pourquoi je vous demande cela simplement parce que l'année passé nous avons été obliger mon mari et moi de changer notre second fils en urgence de collège....

Il avait des difficultés je pense que apprendre n'ai pas du a tous que certains doivent s'accrocher et c'est se que fesait notre fils.... à l'époque son corps n'était disons pas svelte ou dans les normes que la jeunesse désire....

Dans certaines matières il allait très bien et d'autres aille mais il s'accrochait et je trouvais cela très bien....

doucement nous avons vu notre fils changer il ne voulait plus manger dormait peu et devenait agressif....les mots du collège arrivaient en abondance nous trouvions cela bizarre car d'ordinaire il est un enfant très doux et malicieux et ceci meme si parfois il a des cotés grr..... mais sa cela fait la beauté d'un enfant!!!!

Alors doucement s'en rien lui dire j'ai commencer a me renseigner....la fille d'une amie etait dans sa classe!!!

ce que j'ai appris m'a mise dans une colère....mon ptit homme malgré son caractère très fort était la risé d'ados qui s'amusaient a coeur joie!!!!

on le traitait de gros, de tu ne feras rien dans la vie avec tes notes t'es un moins que rien....et j'en passe....

cela se passait parfois devant les profs et aucun ne daignait bouger son popotin...

meme la cpe lui disait c'est pas la peine d'aller pleurer dans les jupes de ta mère!!!

nous avons discuter avec lui doucement sans brusquer....

il a su bcp plus tard comment nous avons appris ce qu'il lui arrivait!!!

un jour il nous a téléphoner en pleurs ce fameux jour ou la cp lui a dit de ne pas aller pleurer dans les jupes de sa mère....

elle lui interdisait de sortir plus tot car il était dispensé de sport et le collait a la place...

nous lui avons répondu tu ne vas pas a ta colle sé niet de niet tu fais comme d'habitude papa vient te chercher tu vas devant le collège pour l'heure habituelle

l'apres midi comme tous les mardis son père est aller le chercher et il n'a jamais plus remis les pieds dans ce collège sauf pour aller s'expliquer avec la direction et en présence de son père.... et malgré qu'il nous restait encore un enfant dans ce collège mon mari n'a pas macher ces mots....

Ce qui nous as montré la betise humaine car certains professeurs que nos enfants avaient en commun n'ont pas trouver mieux que de que de mettre leur rancoeur sur notre ainé mais ils s'en sont pris a un mur car lui il est aussi comme son père il ne mache pas ces mots tout ce qu'on lui avait demandé c'est de rester correct!!!!

Pierrick a finit son année dans un établissement privé il a réussi en un trimestre a récupérer une moyenne générale correcte(il avait la moyenne générale)....ces profs l'ont félicité et il est passé en 4ieme....

Trois de mes enfants sont maintenant au collège à ce jour cela se passe très bien dans ce nouveau collège et les enseignants ont peu discuter avec eux et je trouve cela formidable....

merci a tous de m'avoir lu

triskel

Plumamicale - 43 ans - France métropolitaine - posté le 07/09/2008 à 18h47
Plumamicale
Hors ligne

Je pense Triskel que tu as pris la meilleure décision pour ton enfant, le changer de college. C'était radical, et tu vois il a rattrapé son retard et se sent mieux dans sa peau.

Lorsque j'étais au collège, j'ai été "mise de côté" par une prof qui tous les ans se choisissait un élève et dont les parents devaient chaque année intervenir auprès de la direction pour mettre les choses au points et défendre leur enfant malheureux.

Pour moi, cela a commencé par un "zéro" sur un devoir de math !!

Mon pere n'a jamais accepté ce "zéro".

J'étais nulle en math mais ce jour là ce "zéro" n'était pas mérité !!

Je ne me souviens plus de tous les détails de cette histoire mais cela s'est terminé par une convocation au bureau de la direction avec le prof principal et la prof en question mes parents et moi.

Par la suite, j'ai eu la prof sur le dos pendant plusieurs semaines qui me prenait à part et me demandait des excuses !! je n'ai jamais céder, je n'étais pas fautive et je n'ai jamais compris pourquoi je devais m'excuser.

J'ai terminé l'année au fond de la classe. Mon année scolaire était foutue.

J'ai passé en classe suivante avec comme prof principale cette prof en question !!

Mon pere était toujours derriere moi et a toujours refusé que je redouble ces deux classes ou que je change de college.

A cause de tout ça, je n'ai pu faire d'études secondaires normales car résultats scolaires trop faibles. De toute façon, j'étais dégouttée des études.

Mais quelques années plus tard, lors d'un examen pour obtenir un diplome, j'ai obtenu la note de : 19/20 en math !! j'en ai été très fière, c'était ma revanche.

Parfois, les profs font de l'abus de pouvoir sur les élèves dit "faibles" mais surtout "sensibles et timides". Ces profs profitent de la situation et pensent que les parents ne s'occupent pas des études de leurs enfants.

Cette prof n'aimait que les bons élèves et ne s'occupait pas des "cancres". Elle avait des "chouchous".

Et par la suite, j'ai su que chaque année, un élève était "mal vu" par elle et malheureux. Beaucoup de parents changèrent d'ailleurs leurs enfants de collège.

Je ne voulais pas vous écrire tout ça mais c'est une période de ma vie qui restera gravé dans ma tete, une blessure qui mettra encore des années à cicatriser.

Je hais l'injustice, et toute forme de racisme et me mettrais toujours du côté des faibles.

[img][/img]

Membre inconnu - posté le 07/09/2008 à 19h02
Désinscrit

Citation : Je pense Triskel que tu as pris la meilleure décision pour ton enfant, le changer de college. C'était radical, et tu vois il a rattrapé son retard et se sent mieux dans sa peau.

Lorsque j'étais au collège, j'ai été "mise de côté" par une prof qui tous les ans se choisissait un élève et dont les parents devaient chaque année intervenir auprès de la direction pour mettre les choses au points et défendre leur enfant malheureux.

Pour moi, cela a commencé par un "zéro" sur un devoir de math !!

Mon pere n'a jamais accepté ce "zéro".

J'étais nulle en math mais ce jour là ce "zéro" n'était pas mérité !!

Je ne me souviens plus de tous les détails de cette histoire mais cela s'est terminé par une convocation au bureau de la direction avec le prof principal et la prof en question mes parents et moi.

Par la suite, j'ai eu la prof sur le dos pendant plusieurs semaines qui me prenait à part et me demandait des excuses !! je n'ai jamais céder, je n'étais pas fautive et je n'ai jamais compris pourquoi je devais m'excuser.

J'ai terminé l'année au fond de la classe. Mon année scolaire était foutue.

J'ai passé en classe suivante avec comme prof principale cette prof en question !!

Mon pere était toujours derriere moi et a toujours refusé que je redouble ces deux classes ou que je change de college.

A cause de tout ça, je n'ai pu faire d'études secondaires normales car résultats scolaires trop faibles. De toute façon, j'étais dégouttée des études.

Mais quelques années plus tard, lors d'un examen pour obtenir un diplome, j'ai obtenu la note de : 19/20 en math !! j'en ai été très fière, c'était ma revanche.

Parfois, les profs font de l'abus de pouvoir sur les élèves dit "faibles" mais surtout "sensibles et timides". Ces profs profitent de la situation et pensent que les parents ne s'occupent pas des études de leurs enfants.

Cette prof n'aimait que les bons élèves et ne s'occupait pas des "cancres". Elle avait des "chouchous".

Et par la suite, j'ai su que chaque année, un élève était "mal vu" par elle et malheureux. Beaucoup de parents changèrent d'ailleurs leurs enfants de collège.

Je ne voulais pas vous écrire tout ça mais c'est une période de ma vie qui restera gravé dans ma tete, une blessure qui mettra encore des années à cicatriser.

Je hais l'injustice, et toute forme de racisme et me mettrais toujours du côté des faibles.

Plume il n'y a pas de honte a témoigner de son vécu de plus cela libère le coeur et lui permet de se ressourcer aupres de personnes qui ont vécu le meme genre de situation...soulager son coeur permet d'avancer.... et de prendre sa revanche sur le passé comme tu l'as fait avec ta note de math de 19/20 ....

As ta place j'aurais peut etre été voir cette prof pour lui montrer cette note...

enfin moi j'ai parfois des réactions a foncer dans le tas..et j'avoue j'adore sa!!!!

Quand le directeur de Pierrick m'a téléphone l'année passée pour me dire que tout allait très bien avec pierrick eh bien je n'ais pas pu m'en empecher quand j'ai eu l'adjoint directeur au téléphone pour mon autre fils je lui l'ais dit

oh il a eu une réponse qu'il n'aurait jamais du avoir!!!!

il m'a dit

Je ne reviens pas sur les cas passés!!!

dans la foulé je lui ai répondu

Mon fils n'est pas un cas il a un prénom il s'appelle pierrick

et j'ai conclu en disant :

bonne fin de journée Mr au revoir

je n'ais pas attendu sa réponse j'ai raccroché!!!

la semaine passé il m'a fallu lui téléphoné et bien je me suis pas dégonflé je l'ais fait...tout mielleux le Mr ....comme quoi il faut parfois ouvrir sa bouche....

Voilà pourquoi je te le dis plume tu ne dois pas avoir honte de ton vécue qu'il soit positif ou négatif ont a chacun nos difficultés et les autres doivent apprendre a nous aimer comme nous sommes....

Oh je suis pas une perle je n'y arrive pas toujours mais pour te connaitre en dehors de penpal je sais que tu es quelqu'un de bien et que tu vaux le coup qu'on apprenne a te connaitre

bisous

triskel

Solb - 67 ans - Canada - posté le 07/09/2008 à 19h30
Solb
Hors ligne

Comme je vois il n'y a pas que nous qui avons eue des problemes avec certain professeurs.Moi je n'ai pas parler de mon cas personnel ,moi aussi j'ai eue a vivre cela aussi étant enfant.Comme mon fils j'étais une personne timide et réservé.

On m,avait toujours dit que je ne ferait rien dans la vie .Et bien je suis meme aller a l,université.Cela n'a pas toujours été facile mais comme de quoi parfois cela nous poussent a se dépasser mais par chance que j'ai rencontré des religieuses professeurs qui ont su m,aider autant au point de vue scolaire quand 'épanouissement personnelle.Moi aussi l'injustice je déteste.

Mais je trouve que dans la vie aussi on tape sur la tete des plus faibles ,c'est lache .

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 08/09/2008 à 02h27
Xenonphile
Hors ligne

au cours de notre parcours scolaire, il nous est arrivé à tous des moments où l'on sentait une injustice de la part de quelques prof. Et cette injustice reste ancrée dans notre cerveau à jamais.

XENON

Membre inconnu - posté le 08/09/2008 à 04h20
Désinscrit

Je suis d'accord quand Solb dit que l'on s'acharne plus facilement sur les plus faibles.

J'ai été le souffre douleur de beaucoup de professeurs mais heureusement j'en ai eu aussi de formidables qui m'ont poussée en avant.Entre autre pendant mes études d'infirmières j'ai été encouragée a des moments où je lachais prise.Sans ces personnes je n'aurais pas eu mon diplome et aujourd'hui je ne sais pas ce que je serais devenue.

D'un autre coté j'ai redoublée ma seconde car harcelée moralement par un professeur qui n'arrêtait pas de me traiter de nulle.Après c'est vrai qu'il y a toujours la sensation de se sentir exclu par rapport aux autres mais là c'est ses propos qui me blessaient et pas son attitude.Je ne peux pas les avoir inventé.

Je suis revenu adulte dans ce lycée pendant une journée d'orientation présenter mon métier.J'ai revu ce prof et lui ai dit "qui est nul maintenant?".Il n'a pas du être touché par mes propos mais moi je me suis sentie plus légère.Petite vengeance personnelle en fait.

Membre inconnu - posté le 08/09/2008 à 10h49
Désinscrit

merci a tous c'est super agréable de pouvoir échanger dans le respect des autres merci....

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 08/09/2008 à 10h52
Jacky
Hors ligne

En passant, un petit coucou amical à Triskel et à Solanges :

Je ne minimise absolument pas tous les problèmes que vous avez rencontrés avec des professeurs, bien au contraire. Je voulais seulement souligner qu'ils ne sont pas tous comme cela, bien heureusement ! Et que de ceux qui sont vraiment bien, qui font leur métier avec passion, on ne parle guère car on estime que c'est normal, que cela va de soi ! Pourtant il n'est pas toujours si facile que ça de réagir avec compréhension et égalité. Ceci exige des qualités morales.

Pour un enfant, l'appui des parents est primordial, face à de telles situations. En effet il y a toujours un recours possible : tenter de parler avec le professeur en question, rencontrer le directeur de l'établissement, ou écrire à l'Académie de la région.

Je riais en lisant le récit d'Atanais, cette petite revanche fait du bien en effet ! Et ça m'a rappelé une petite histoire de mon enfance :

Quand je suis rentrée en 6ème, au lycée, très intéressée par les sujets nouveaux pour moi, je posais toujours des tas de questions. Avec le recul, je dois dire que ce ne devait pas toujours être facile pour un prof. ! Toujours est-il que l'un de ces prof. m'a dit d'un ton sévère :

"Taisez-vous, microbe !" Oh la la, j'ai eu les larmes aux yeux, j'étais très blessée, vexée, humiliée.Moi, un microbe !!!!!!!!!!!!! En rentrant, j'ai raconté ça à mon grand-père qui a ri de toutes ses forces et, me prenant sur ses genoux, il m'a dit : "Ma petite, tu dois le prendre, toi, comme un compliment. Car les microbes font trembler le monde entier, tout le monde en a peur" - Ce professeur ne pouvait peut-être pas te répondre tout de suite et il avait peur de toutes tes questions impertinentes".

"A l'avenir, tu poseras seulement des questions à la fin de son exposé et seulement des questions sur ce qui a été dit". J'ai compris.

A la récréation, j'ai quand même eu l'audace de dire au prof. qu'un microbe ça faisait drôlement peur à tout le monde. Jamais plus il n'a utilisé ce qualificatif.

Membre inconnu - posté le 08/09/2008 à 11h00
Désinscrit

Citation : En passant, un petit coucou amical à Triskel et à Solanges :

Je ne minimise absolument pas tous les problèmes que vous avez rencontrés avec des professeurs, bien au contraire. Je voulais seulement souligner qu'ils ne sont pas tous comme cela, bien heureusement ! Et que de ceux qui sont vraiment bien, qui font leur métier avec passion, on ne parle guère car on estime que c'est normal, que cela va de soi ! Pourtant il n'est pas toujours si facile que ça de réagir avec compréhension et égalité. Ceci exige des qualités morales.

Pour un enfant, l'appui des parents est primordial, face à de telles situations. En effet il y a toujours un recours possible : tenter de parler avec le professeur en question, rencontrer le directeur de l'établissement, ou écrire à l'Académie de la région.

Je riais en lisant le récit d'Atanais, cette petite revanche fait du bien en effet ! Et ça m'a rappelé une petite histoire de mon enfance :

Quand je suis rentrée en 6ème, au lycée, très intéressée par les sujets nouveaux pour moi, je posais toujours des tas de questions. Avec le recul, je dois dire que ce ne devait pas toujours être facile pour un prof. ! Toujours est-il que l'un de ces prof. m'a dit d'un ton sévère :

"Taisez-vous, microbe !" Oh la la, j'ai eu les larmes aux yeux, j'étais très blessée, vexée, humiliée.Moi, un microbe !!!!!!!!!!!!! En rentrant, j'ai raconté ça à mon grand-père qui a ri de toutes ses forces et, me prenant sur ses genoux, il m'a dit : "Ma petite, tu dois le prendre, toi, comme un compliment. Car les microbes font trembler le monde entier, tout le monde en a peur" - Ce professeur ne pouvait peut-être pas te répondre tout de suite et il avait peur de toutes tes questions impertinentes".

"A l'avenir, tu poseras seulement des questions à la fin de son exposé et seulement des questions sur ce qui a été dit". J'ai compris.

A la récréation, j'ai quand même eu l'audace de dire au prof. qu'un microbe ça faisait drôlement peur à tout le monde. Jamais plus il n'a utilisé ce qualificatif.

j'adore cette petite histoire de ton enfance "microbe" oui elle est splendide!!!!

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 10/09/2008 à 04h15
PatLeMans
Hors ligne

Le systeme educatif est tres mauvais en France.

Moi ausis j'ai ete la risee de l'ecole en primaire, je pense que c'est du a cela qu'aujourd'hui, j'ai une phobie des contacts humains, et des situation de groupe (reunion, repas et autres choses a plusieurs).

Ce que je reproche a l'ecole en France, c'est que le rythme est tres mauvais, et cela va pas s'arranger avec l'ecole a 4 jours, car les programmes eux restent les memes.

6 ou 7h de cours pour les enfants, c'est beaucoup trop, des classes de 25 30, c'est beaucoup trop.

En plus, dans les classes, le prof va souvent a la vitesse des meilleurs et ceux qui suivent pas, et bien tant pis pour eux, c'est ce qui m'est arrive au college, j'avais du mal a suivre, et finalement, d'annee en annee, j'avais de plus en plus de mal, jusqu'a ce que j'aille dans un centre "specialise" pour handicape, ou nous etions 6 dans la classe, autant dire, presque des cours particulier.

Il y autre chose en France, c'est le manque de respect des eleves envers les profs, et aussi des parents qui s'y mettent.

Encore dernierement le proces de ce prof qui a giffle un eleve. Les profs ne sont plus respectes, maintenant, si le fils ou la fille est mal noter, c'est tout juste si les parents vont pas porter plainte. Je dis Pauvre France.

De mon temps, pas si lointain, si j'etais puni par le ou la prof, ou si j'avais une mauvaise note, je recevais le double a la maison, aujourd'hui, si l'eleve est puni, le pere debarque a l'ecole pour se plaindre, comment voulez vous que les enfants, ensuite, ait du respect.

Ca me desole mais c'est la societe d'aujourd'hui.