Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Les coutumes de ton pays - Page 2

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 31/01/2008 à 21h42
Désinscrit

Bonjour j'aimerais apprendre à connaître les différences culturelles, les fêtes typiques de votre pays. Souvent les mariages au fil des cultures certains ont beaucoup de différences. Tout ce qui pourrait m'enrichir intellectuellement pour faire connaître d'autres cultures. Enfin! J'espère vous lire en grand nombre.

Jamel1202 - 55 ans - Tunisie - posté le 01/04/2008 à 13h37
Jamel1202
Hors ligne

bonjour janis,

connaissez vous le mariage tunisien?

La première étape du mariage tunisien est le hammam où a lieu le bain de la mariée. Ce jour là, le hammam est entièrement réservé à la mariée. Toutes les femmes présentes sont aux petits soins pour elle. Gommage au gant de kessa, masque à l’argile... Tout est mis en oeuvre pour lui faire une peau douce et éclatante.

Ensuite viens l’étape du henné. Le henné est utilisé pour porter chance à la mariée dans sa vie conjugale. Généralement la hannena, femme chargée d’accompagner et de prendre soin de la mariée dans toute les étapes de sa préparation, utilise le henné de Gabes qu’elle mélange avec de l’eau et de l’eau de rose. La pâte est appliquée sur les mains et les pieds. Il est fréquent aujourd’hui de voir des mariées arborer des motifs ressemblant à des tatouages dessinés au harkous, un liquide noir au parfum ennivrant. Celui-ci permet de faire de jolies finitions. La cérémonie du henné se fait dans une ambiance festive, au milieu de chants accompagnés de verres de thé. On parle même des plusieurs cérémonies. Plus le henné est foncé, plus il est joli, alors plusieurs applications sont nécessaires.

Pour rendre la peau encore plus douce, la mariée doit se soumettre à la séance d’épilation intégrale. Pour cela, une pâte à base de sucre est utilisée. Aucun poil n’est épargné. Une poudre appellé barouk, sorte de pierre blanche mélangée avec de l’eau de rose, est appliquée sur le corps afin de calmer les sensations de brûlures dûes à l’épilation.

Les cérémonies.

L’outia.

C’est une fête que se déroule 2 à 3 jours avant la grande fête de mariage et organisée par les parents de la mariée chez eux ou dans une salle. Elle est consacrée aux filles, rares sont les hommes qui y assistent. C’est également la dernière soirée consacrée à l’application du henné. La mariée porte ce soir là des tenues traditionnelles. Il est de coutume que les jeunes filles qui assistent et les femmes aussi portent une tenue traditionnelle.

La cérémonie religieuse.

Le mari doit obligatoirement être musulman mais la femme peut être issue d’une autre religion. A la mosquée ou chez les parents de la mariée, en présence de l’imam qui consacre l’union. Le père, ou à défaut son frère, remet la fiancé. Fondements : libre consentement des deux parties sans différence entre l’homme et la femme. Formalité : un certificat de mariage civil.

La cérémonie de mariage.

Celle-ci se déroule en présence de la famille et des amis, dans une salle, ou en plein air. Toutes les mariées souhaitent porter une robe appellée kissoua composée de 2 pièces, fouta, la jupe et blouza, le bustier. La robe est de couleur blanche, symboles de la pureté et de la virginité. Le marié porte généralement un costume ou encore une jebba, costume traditionnel tunisien qui ressemble à une djellaba et fait de soie.

Enfin, le bouquet de la mariée, symbole de fécondité, est offert par le futur époux le jour du mariage.

JAMEL

Solb - 67 ans - Canada - posté le 01/04/2008 à 14h57
Solb
Hors ligne

Jamel , intéressan ttou tcel ace sont des choses que nous ne sommes pas habitué occidentauxC,est aussi agrable de voir comment les autres font dns leur rituel

Membre inconnu - posté le 01/04/2008 à 16h43
Désinscrit

Solb et au Canada ???

comment se marie t'on ?

Solb - 67 ans - Canada - posté le 01/04/2008 à 16h58
Solb
Hors ligne

feeclochette regarde dans la premiere page je décris unpeu comment c'est nous ici au Québec

Jamel1202 - 55 ans - Tunisie - posté le 01/04/2008 à 18h21
Jamel1202
Hors ligne

salut solb,

je sais que se sont des choses que vous n'êtes pas habitué chez vous, mais nous sommes ici pour échange de culture: n'est ce pas? se sont des traditions, maintenant tout est changé, les gens ici cherche la modernité...

jamel

Solb - 67 ans - Canada - posté le 01/04/2008 à 19h10
Solb
Hors ligne

Jamel je ne critique pas la facon que vous faites dans votre pays .Je dis simplement que c'est agréable de voir comment les gens font différement selon leur culture, traditon ou rituel il n'y a rien de négatif la dessus .Simplement une remarque c,est tout .Enfin je crois quand échangeant comme cela . On comprends mieux l'autre et on devientplus réceptif, plus tolérant car il y a échange idées ou ouverture a 'l,autre , moi c'est comme cela que je vois cela.Ce n'est pas parce que l'on dit que nous sommes pas habituée a cela que c'est néceserement négatif.

Membre inconnu - posté le 02/04/2008 à 00h19
Désinscrit

oups.. désolée Solange j'avais pas vu !!

merci

Solb - 67 ans - Canada - posté le 02/04/2008 à 00h24
Solb
Hors ligne

C,est pas grave feeclochettes cela a permis d'envoyer unmessage

Libellule - 63 ans - Bulgarie - posté le 02/10/2008 à 13h32
Libellule
Hors ligne

Savez-vous ce qu c'est qu'une "Martenitza"?

Une tradition bulgare vieille comme la BulgarieIl s’agit d’une tradition qui nous est parvenue du temps des anciens Bulgares (appelés encore proto-bulgares) et ses débuts sont à chercher dans les années de la fondation de l’Etat bulgare – 681.

En ce temps, les tribus bulgares s’étaient installées dans le delta de Danube, ce qui inquiétait fortement la Bysance et les villes grecques sur la côte de la Mer Noire.

Avant une bataille entre les Bulgares et les Byzantins dont l’ussue n’était pas certaine pour les premiers, le khan dit au siens qu’il ferait signe pour signaler si la bataille était gagnée ou s’il fallait fuir en vitesse. Si l’armée bulgare prenait avantage, il enverrait son faucon avec un fil blanc sur la patte, si les Byzantins prenaient le dessus le fil serait rouge.

L’armée du khan alla vers le champ de bataille et une longue attente commença pour le reste de la population. La bataille des armées fut rude mais les Bulgares arrivèrent par plier les rangs byzantins. Alors le khan mis le fil blanc autour la patte du faucon et le lancea vers le campement des Bulgares. Les Byzantins sachant que les faucons servaient de messagers tirèrent des flèches en sa direction dont une l’effleura. En se posant au campement, les gens prirent peur car ils virent un fil rouge sur sa patte. Mais à regarder de près, ils constatèrent que c’était le sang du faucon qui l’avait imprégné et qu’en réalité il leur apportait la nouvelle de la victoire.

Depuis, tous les mois de mars, les Bulgares décorent leur poitrine avec du fil blanc et rouge. Il s’en débarassent lorsqu’ils voient une cygogne (ils mettent la martenitza sous une pierre), des arbres fleuries (ils l’accrochent sur les branches) ou quand le perce-neige apparaît. Il font de même avec les animaux domestiques ou de la ferme.

Et pour dire que c’est sérieux le 1er Mars le Président et tout le Conseil des ministres ne songeraient pas à se présenter sans leur Martenitza accrochée aux revers:)

Voila un video sur cette tradition:

http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoafY20J.html