Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Etre végétarien, une question de paix et de santé - Page 2

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Terence - 42 ans - France métropolitaine - créé le 07/11/2008 à 00h03
Terence
Hors ligne

Je suis végétarien.

Toutes les études le montrent : les végétariens vivent en bien meilleure santé, et plus vieux.

De plus, ils préservent incroyablement la pureté des organes de leur corps, et celle de leur peau. Les mannequins le savent bien, pour lesquelles c'est une condition sine qua non pour parvenir au top de leur beauté.

Bien sûr, il y a le fait que ça évite de manger des cadavres, qui entrent en décomposition bcp plus vite dans l'appareil digestif. Mais pas seulement. On y reviendra...

Il y a aussi les conséquences bien connues sur le mental : en étant végétarien, non seulement on a plus de force vitale, mais on devient bcp plus calme et pacifique.

On peut ajouter des tas d'autres avantages pour la planète et ses habitants : la protection de la nature et des animaux, et le déplacement des moyens financiers vers l'objectif n° 1 : qu'à la longue disparaissent les problèmes de la faim dans le monde.

Etre végétarien = changer les mentalités pour que chacun soit plus généreux, calme et pacifique.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 11/11/2008 à 16h16
Désinscrit

Merci d'avoir rectifié. Je me suis emportée assez vite. Je suis une sanguine quand on parle de cause animale. Désolée aussi d'avoir répliqué aussi vertement. Je ne suis pas quelqu'un qui s'ennerve facilement d'habitude. Deux sujets me font m'ennerver instinctivement. Tu as touché l'un des deux. Milles excuses.

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 19/11/2008 à 14h40
Terence
Hors ligne

J'ai déjà parlé dans mes précédents posts des différentes interactions entre la nourriture et 1) l'humeur, 2) le mental, 3) la santé... Toutes aboutissant au choix du végétarisme.

J'ai parlé aussi de la protection de la nature et des animaux - tout en nuançant, grâce à l'intervention d'Atanaïs, mes propos sur le militantisme en faveur des animaux : être omnivore n'est pas contradictoire avec un plaidoyer de la cause animale.

Je voudrais ajouter deux effets indéniables du choix d'être végétarien :

1) La possibilité d'éradiquer la faim dans le monde (que j'avais juste évoquée dans ma présentation du sujet),

2) Le souci de l'écologie, le végétarisme paraissant le seul moyen de sauver la planète.

D'abord, mes sources, qui toutes se recoupent pour arriver aux mêmes conclusions :

(Je précise que la plupart ne sont pas spécialement pour le végétarisme, elles sont simplement les résultats d'études scientifiques.)

http://www.fao.org/ag/fr/magazine/0612sp1.htm

http://www.fao.org/newsroom/fr/news/200 … index.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_virtuelle

http://www.senart.com/web/4143.htm

+ les deux ci-dessous qui, elles, militent pour le végétarisme :

http://www.vegetarisme.fr/docs/FicheProblemeEauV1.pdf

http://www.vegetarisme.fr/docs/Expo-Eau.pdf

Je résume en deux mots...

- L'éco-système :

1) Un végétarien en 4x4 pollue moins qu’un non-végétarien à vélo.

« Le régime végétarien est une manière efficace de lutter contre le réchauffement climatique. Le ratio de production pour un kilogramme de viande est 100 fois plus important que pour produire la même quantité d'énergie de céréales. » (Là, c'est Wiki)

La production d’un seul kilo de veau rejette environ la même quantité de gaz à effet de serre qu’un trajet automobile de 220 km.

2) Un bain, c’est environ 175 litres d’eau. Une douche, c’est environ 70 litres d’eau. Prendre une douche au lieu d'un bain, c'est économiser 105 litres d’eau en moyenne...

Or, pour produire :

- un kilo de porc, il faut 4 600 L d'eau

- un kilo de bœuf, il faut 13 500 L d'eau

Manger 2 tranches de jambon, ça équivaut donc à : prendre 2 bains et demi, ou prendre 4 douches à la place des bains, ou tirer la chasse d’eau 51 fois de suite.

Manger un petit steack de 100g de bœuf = prendre 8 bains, ou prendre 13 douches à la place de des bains, ou tirer la chasse d’eau 150 fois de suite.

- La faim dans le monde :

Un bœuf fournit 1 500 repas, les céréales avec lesquelles on l’a nourri en aurait fourni 18 000. Avec la seule consommation annuelle du bétail américain, il serait possible de nourrir plus d'1 milliard de personnes souffrant de malnutrition.

Les chercheurs de l’université de Harvard estiment qu'en réduisant simplement l'élevage de 10%, on pourrait nourrir en grains et légumes pas moins de 60 millions de personnes dans le monde.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 19/11/2008 à 14h55
Désinscrit

Moi je pense que manger un peu de viande ne fait pas de mal et on peut très bien respecter les animaux en même temps. La nature est suffisamment bien faite pour que l'homme puisse continuer de manger de la viande (tout comme le faisaient les premiers hommes ayant foulé le sol terrestre) tout en évitant une extinction animale.

Ce que je déplore plutot c'est la chasse ou la pèche en masse, qui ne laisse pas aux animaux le temps de se reproduire. L'autre jour je voyais avec horreur comment des pécheur attrapaient des requins uniquement pour leur arracher leurs ailerons (qui valent une fortune) et les renvoyaient agonisant ensuite en mer. Ce genre d'agissement, devrait être puni sévèrement malheureusement cela n'est pas le cas ! Là on peut parler d'extinction animale. Pareil avec le réchauffement de la planète.

Mais tout ça n'a rien à voir avec le fait de manger de la viande.

D'accord ça peut sembler horrible d'abattre une vache pour manger sa viande mais on mange dans ce cas l'entièreté de la bête et non juste une partie, et il y a des controles strictes.

Et puis depuis la nuit des temps les animaux se mangent entre eux doit on obliger les lions et autres bêtes sauvages à devenir herbivores juste pour épargner leurs pauvres proies sans défenses ?

Par contre manger du chien ou du chat comme ils le font en Chine ça je suis contre ! On ne mange pas des animaux de compagnie !! Pareil pour le massacre d'animaux uniquement pour leur fourrure. A ce niveau nous avons assez évoluer pour ne plus devoir nous vêtir de peau de mammouths ou autres animaux.

Membre inconnu - posté le 19/11/2008 à 15h20
Désinscrit

Juste un erratum, maintenant avec la maladie de Creutzfeld-Jacob (encéphalopathie spongiforme bovine)certaines parties de toute vache sont systématiquement détruites (le cerveau entre autres) car les tests coutent extremement cher.

Si vous mangez de la cervelle c'est celle de veau et plus de vache.

Pour les massacres d'animaux, il y en a tous les jours. Chaque jour il est estimé que deux espèces disparaissent très souvent, si ce n'est pas en majorité, de la faute de l'homme. Continuez à vous interesser et à signer des pétitions. Elle sont faciles à trouver sur internet.

Les chiffres que donne Terence donnent froid dans le dos et font réfléchir mais je continuerais à manger de la viande mais peut être que je ferais un peu plus attention à l'avenir, qui sait?

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 19/11/2008 à 15h35
Terence
Hors ligne

Citation : Et puis depuis la nuit des temps les animaux se mangent entre eux doit on obliger les lions et autres bêtes sauvages à devenir herbivores juste pour épargner leurs pauvres proies sans défenses ?

L'homme n'est pas carnivore, Izanagi, il est omnivore. De plus, tu peux demander à n'importe quel nutritionniste, qqn qui par ex. mangerait de la viande tous les jours - même s'il mange aussi des fruits, des céréales et des légumes -, eh bien on ne lui donne pas longtemps à vivre.

Je ne suis pas non plus un acharné du régime végétarien. Déjà, je ne suis pas végétalien : je ne rejette pas les oeufs, ni le lait, etc.

Et je craque de temps en temps pour un énorme steak genre châteaubriant au poivre (mmmmh !!!). Sans aucunement culpabiliser.

C'est l'excès de viande, que je critique, et en particulier la civilisation des fast-food genre MacDo ou Quick. Tout est question d'équilibre. Il faut choisir la "voie du milieu", comme disent les bouddhistes, lesquels - je le rappelle - conseillent le régime végétarien, mais ce n'est aucunement dogmatique.

Bon, le Dalaï-Lama, lui, est un peu excessif : il demande à ce que l'on se passe de viande, car d'après lui la nature de l'homme le demande. Mais notre dentition comporte des canines...

En-dehors de l'impact destructeur de l'élevage sur l'éco-système (voir mon post précédent) et des effets bénéfiques du régime végétarien sur la faim dans le monde (idem, voir plus haut), je déplore surtout les tortures infligées chaque jour sur des millions d'animaux dans tous les abattoirs de la planète.

Chacun doit pouvoir - en connaissance de cause - choisir son alimentation, après avoir minutieusement pesé le pour et le contre, en termes de santé comme d'éthique personnelle.

Terence / /

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 19/11/2008 à 16h24
Metatron
Hors ligne

Cher Terence,

Une chance que j'ai bien lu qu'en fait ton combat n'est pas contre les pauvres âmes-à-mourir-bientôt qui mangent de la viande mais contre la "mal-bouffe" ( mais c'est quoi ce mot ?! )

Dont je suis parfaitement d'accord. Surnommé ( ne riez pas ! ) le lapin par ma famille car je préfère grignoter des légumes crus plutôt qu'autre chose, je suis donc d'accord avec les végétariens : les légumes c'est bon !

Maintenant... ne prive pas de boeuf. C'est bon le boeuf. Et je ne me sens pas + agressive si j'en mange ni même plus pacifiste si je n'en mange pas ( vice et versa )

*note to self : Terence peut baver devant un steak... et après aussi... peut-être !*

Je connais aussi des carnivores et je t'assure qu'ils ont respect absolu pour les animaux, déplorent, refusent l'abattages en batterie et reconnaissent qu'une viande stressée n'est ni bonne au goût ni pour l'organisme. Stresser un animal alors qu'on va le tuer n'est pas la meilleure invention mais surtout d'une cruauté certaine. Il semblerait d'ailleurs que malgré l'intelligence de l'Homme, il est une tendance naturelle à démontrer le pire de lui-même.

Quant à l'écologie, il est certes vrai qu'un végétarien est moins pollueur qu'un bête omnivore mais l'écologie est une histoire de responsabilité. Pourquoi l'omnivore de base ne pourrait-il pas être simplement responsable et utiliser son cerveau non-atteint-par-la-vache-folle pour réfléchir à ce qu'il consomme et pense avant tout à moins consommer chez lui.

Ce que je veux dire c'est qu'il est honorable de combattre en indiquant qu'un abattoir ne fait pas que tuer un animal et qu'il faudrait penser les abattoirs différemment ( je ne parle pas d'architecture ! ) mais que chacun commence par balayer devant sa porte et on s'occupera du voisin après !

Qu'on utilise déjà le bon sens d'un simple emballage au lieu de 30 pour un paquet de yaourt, etc... et après on envisagera de convertir le monde au végétarisme :p

Non ?

Metatron

Membre inconnu - posté le 21/11/2008 à 17h45
Désinscrit

Citation :

Bon, le Dalaï-Lama, lui, est un peu excessif : il demande à ce que l'on se passe de viande, car d'après lui la nature de l'homme le demande. Mais notre dentition comporte des canines...

/ /

oui , nous avons bien des canines mais j'ai lu également que nous avions un intestin trop long pour consommer de la viande... elle se putréfie et ce ne serait pas très bon pour nous ...le lait de vache ne nous convient d'ailleurs pas non plus ...

C'est un peu difficile de s'y retrouver dans tous ça , je consomme encore de la viande mais moins qu'auparavant et cela ne m'étonnerait pas si je deviens végétarienne lorsque nos 2 ados autront quittés le nid , surtout par gout , j'adore les légumes ...

je pense que le mieux est d'écouter son intuition :" de quoi ai-je envie aujourd'hui ? "hier soir , c'était un chocolat tiède au lait avec des tartines beurrées, ce soir surement une bonne mache avec comté , pommes de terre , pommes et noix ...il n'y a pas de viande mais un autre soir dans la mache , il y avait des rondelles de boudins blancs revenues dans la poèle ...;-)

Voici ma pensée , peut-être un peu trop originale sur le sujet ...en fait , je médite pas mal et je me rends bien compte que tout vit autour de nous , un vulgaire caillou en méditation peut avoir l'aspect d'un cachet effervescent et nous envoyer des images fabuleuses ! Les animaux vivent bien entendu mais les plantes également, (les fleurs coupées dans un vase me rendent triste : elle sont en train de mourir ...)et je peux éprouver de l'amour pour une fleur et surtout pour un arbre .Alors manger des animaux ou des plantes pour moi, c'est un peu pareil sauf que les animaux nous ressemble un peu plus ...

Une chose est certaine : il faut bien se nourrir de quelque chose alors ce n'est peut-être pas nécessaire de se torturer les méninges sinon , nous allons finir par perdre l'appétit !

Membre inconnu - posté le 16/12/2008 à 17h49
Désinscrit

J'ai un peu de mal avec le principe de "je respecte les animaux mais je les tue pour les manger". C'est un avis extrémement personnel. Mais pour moi, le respect ça commence par le respect de la vie. Si j'ai arrêté de manger de la viande, c'est d'abord parce que je ne me sentais pas en accord avec moi même quand je disais "j'aime les animaux", tout en sachant que je participais indirectement à leur "massacre".

Je n'accuse absolument pas les omnivores, je serais mal placée pour, j'étais des leur pendant 16 ans. Mais ça me fait toujours byzarre d'entendre dans la même phrase qu'on respecte les animaux et qu'on accepte de les manger.

Je suis personnellement végétarienne, sympathisante végétalienne. (Entendre par là que je ne consomme aucun aliment qui a nécessité le crime d'un animal, et que j'évite au maximum les produits d'origine animal comme le lait, les oeufs... Je ne mange plus de miel, ni d'oeuf, ni bois de lait, mais je continue à consommer des produits dans lesquels les oeufs et le lait rentre dans la composition, a savoir chocolat au lait, plats cuisinés...).

Izanagi, pourquoi ça ne te choque pas de manger de la vache mais ça te choque de manger du chien ? Une vache et un chien sont deux animaux dont la vie a la même valeur, je comprend que ça ne soit pas dans ta culture, mais personnellement, manger un chien ne me choque pas plus que de manger une vache. Les deux me choquent extrémement, mais pas plus l'un que l'autre.

Par contre, ce qui me choquerait plus, à la limite, c'est de manger du veau par rapport à la vache, comme un crime sur un enfant me choque encore plus qu'un crime sur un adulte.

Autre question, tu es contre la fourrure, mais est ce que tu portes du cuir ? C'est juste une question pour savoir ou tu te situe par rapport à ça. Personnellement, j'ai toujours été contre la fourrure, mais j'ai pris conscience a peu prés au même moment que je suis devenue végétarienne que c'était pas plus logique de porter du cuir. J'ai donc fini d'user mes chaussures en cuir, et depuis j'ai renoncé à en acheter.

Pour en revenir au végétarisme, je ne considère pas que je me prive lorsque je refuse de manger de la viande. C'est comme quelqu'un qui n'aime pas, gustativement parlant, les brocolis. Il n'a pas la sensation de se priver lorsqu'il les raye de son alimentation. Et bien moi c'est pareil, viande et poisson me dégoute, je n'y vois que des cadavres, donc je n'ai absolument pas la sensation de me priver lorsque je n'en mange pas. J'ai par contre la sensation de me priver lorsque je refuse des bonbons contenant de la gélatine, ou du nutella, parce que je n'ai pas l'image de l'animal mort sous les yeux, et que c'est donc plus dur de prendre conscience qu'une vie s'est envolée pour permettre au humains de manger ça.

Hum, j'ai écris un roman là, donc je vais m'arrêter.