Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Vatican - Les homosexuels blessés par les propos du pape - Page 2

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 03/01/2009 à 09h49
Désinscrit

"Lundi, Benoît XVI a livré son traditionnel discours de fin d'année à la Curie romaine. Et il est revenu, implicitement, sur l'homosexualité. C'est en effet par une critique de la théorie du "genre" (gender en anglais) que le pape a abordé le sujet. Cette théorie, née aux Etats-Unis dans les années 1970, aujourd'hui défendue en Europe par les associations homosexuelles et certains courants féministes, établit une distinction entre l'appartenance biologique à tel ou tel sexe et l'identité réelle de la personne. Elle est dénoncée de longue date par les évêques américains et les commissions spécialisées du Vatican.

"L'ordre de la création" est remis en cause par "ce que l'on désigne communément par le terme "'gender'", a déploré le souverain pontife. Il a ajouté que l'Eglise catholique avait pour tâche de rappeler la "loi naturelle" établie par Dieu pour "protéger l'homme contre sa propre destruction", comme elle défend "la terre, l'eau et l'air" des menaces écologiques. "Si les forêts tropicales méritent notre protection, l'homme (...) ne la mérite pas moins", a-t-il résumé avant de plaider une fois de plus pour le mariage, "lien de toute la vie entre un homme et une femme".

"Aberrant"

Les réactions n'ont pas tardé. "Le monde traverse une crise économique gigantesque", et à la veille de Noël "les gens ont besoin d'une parole de réconfort", a répliqué la députée italienne de gauche Paola Concia, un défenseur des homosexuels, dans une lettre ouverte à Benoît XVI. "Cela vous paraît vraiment opportun de parler de 'gender' à tous ces pauvres gens réduits au chômage ou en situation précaire, qui ne savent même pas ce que cela veut dire", demande-t-elle. "Il s'agit de la énième attaque homophobe de ce pape", a déclaré Gustav Hofer, co-réalisateur du documentaire Soudain l'hiver dernier sur la vie d'un couple homosexuel en Italie. "Le Vatican parle de l'homosexualité ou de la transsexualité comme si c'était un caprice, jamais une souffrance", dénonce-t-il, ajoutant que l'Eglise catholique "réduit l'orientation sexuelle à l'acte sexuel, comme si cela n'avait rien à voir avec l'identité de la personne".

La polémique a franchi les frontières. Au Royaume-Uni, Sharon Ferguson, directrice générale du Mouvement chrétien gay et lesbien, a qualifié les propos du pape de "totalement irresponsables et inacceptables sur le fond comme sur la forme". "Le pape propage la crainte que les homosexuels menacent la planète. C'est tout simplement aberrant", a aussi estimé Giles Fraser, président d'Inclusive church, un mouvement anglican pro-homosexuel. "Ces commentaires trahissent un manque d'ouverture face à la complexité de la création", selon l'ancien religieux dominicain Mark Dowd, homosexuel et militant pour le groupe écologique chrétien Operation Noah."

Source : http://tf1.lci.fr

Mon avis :

Je pense personnellement que le pape ne fait aucune homophobie dans son discours mais critique l'homosexualité et non l'être homosexuel. Cet être doit simplement se demander si son comportement (et non pas lui même car nous sommes tous bons aux yeux de Dieu) n'est pas anormal dans le sens naturel du terme tout simplement. C'est là que l'Eglise et la religion peuvent aider l'homme à se recentrer sur les vraies valeurs et normes.

Une simple question pour comprendre ce qu'est cette norme de l'hétérosexualité est de se demander : à l'origine du monde, si l'homme comme aujourd'hui allait avec des êtres du même sexe l'humanité serait-elle encore vivante aujourd'hui ? Ou n'y aurait-il plus d'humanité car l'homme, c'est un fait naturel, n'est ni hermaphrodite (capable de procréer tout seul) ni capable de concevoir la vie avec un être du même sexe.

Bien sur à l'origine de l'humanité il y avait surement certains cas d'homosexualité mais ce n'en était nullement une mode. Et ceux là sont malheureusement morts sans avoir eu de descendance. Une chance que ce n'était pas une généralité sinon nous ne serions pas là pour en parler aujourd'hui.

Aujourd'hui on va jusqu'à se venter de son homosexualité (gay pride), à demander le mariage d'homosexuels (alors que le mariage devait rester entre un homme et une femme) ou l'adoption pour un couple homosexuel. Jamais on ne se demande quelle vision l'enfant quand il sera grand aura du couple, de la famille... Pour lui deux mères ou deux pères ce sera normal voir banal. Il ne se dira pas que lui-même n'est pas né de deux mères ou de deux pères mais d'un père et d'une mère (merci à papa et maman grâce à qui je suis sur terre aujourd'hui) et là est la normalité car là est la création de la vie ! Et là est le danger que dénonce le pape !

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 01h47
Metatron
Hors ligne

Izanagi, là où ça cloche c'est ici :

Citation :

Personne n'a le droit de juger son semblable mais on a le droit de ne pas accepter ce qui n'est pas naturel.

Qui est qui pour juger de l'ordre naturel ?

Parce que la reproduction se fait entre mâle et femelle ?

Well, il se trouve que dans la nature aussi, l'homosexualité existe. Alors, ça aussi c'est pas naturel ?

Bon eh bien le combat est alors aussi dans la forêt/jungle/désert.

Sorry mais profondément, ce débat est stérile.

L'homosexualité n'est pas une mode. Ni la transexualité. Ni l'hétérosexualité.

Moi j'entends des gamins qui regardent des classiques comme La Cage aux Folles, Priscilla ou encore The Rocky Horror Picture Show ( bon, ce sont des gamins un peu space mais quand même géniaux ) qui disent et je cite "Non moi je veux être gay, parce qu'ils sont plus marrant/joyeux/gay ( sans mauvais jeu de mot ) que les hétéros, eux ils rigolent jamais. Y sont pas drôle"

En tant qu'humain, je réponds quoi à ça ?

Nous hétéro sommes sérieux et naturels ?

Parce que fondamentalement, quand je regarde ces films, je trouve aussi + marrant un travesti qu'un hétéro. Certes je connais leur réalité et je sais que c'est un film, mais quand même, leur tranche de bonheur sur fond de ABBA sont bien + intéressantes que bien d'autres....

Metatron

Membre inconnu - posté le 04/01/2009 à 02h01
Désinscrit

Crois-tu pouvoir faire pousser un arbre sans une graine au départ ? Ou faire pousser une fleur avec deux graines mais sans eau ni terre ? C'est un peu le même principe. Bien sur dans la nature aussi il y a certaines "anomalies" mais cela ne reste minoritaire.

Tu sembles dire que pour s'amuser il faut absolument être gay ? Tu dis que ce n'est pas une mode mais pourquoi les gay pride alors ? Bien sur personne ne demande qu'il se terrent dans leur coin... Mais ils mettent en avant leurs préférence sexuelles en faisant tout un folklore et ainsi on oublie le côté "non naturel" de la chose. Comme tu le dis bientôt tout le monde voudra être gay pour pouvoir faire la fête, car être hétéro, que c'est barbant ! Encore une fois on confond tout...

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 02h05
PatLeMans
Hors ligne

Ce débat est assez intelligent.

Est ce que être homosexuel est naturel ?? Je pense que non car la nature humaine veut qu'un homme et une femme soit ensemble pour se reproduire, cela est le cas depuis le début de l'existence humaine, et ca le restera jusqu'à la fin du monde, je pense.

Maintenant, de nos jours il n'y a pas forcement besoin d'un amour (je parle de l'acte) pour faire un bébé, il existe la fécondation in vitro ou d'autre forme mais cela ne profite qu'aux filles.

Le fait est que la société évolue plus vite que la religion, et de moins en moins de gens restent de vrais pratiquant finalement, peut être a cause du fait que la religion n'évolue pas ?? Je ne sais pas mais les églises pour parler de la religion catholique sont de moins en moins pleine.

Apres si on reste dans la religion, le mariage devrait être unique dans la vie, or on sait qu'aujourd'hui, le divorce est monnaie courante, et môme le fait d'être parent sans être marrie.

Donc, si le fait d'être homosexuel est anormal, le fait de divorcer l'est aussi, tout comme le fait de faire des bébés sans être unis maritalement. Enfin je pense pas que religieusement cela soit toléré.

Donc, s'étonne de l'épanouissement d'un enfant vivant avec 2 hommes ou 2 femmes est compréhensible, mais que dire d'un enfant vivant seul avec son père, ou vivant chez sa mère ou devant faire la navette le week-end end, qui ensuite se retrouve avec un nouveau demi frère ou demi sœur.

Bref, humainement, être homosexuel ce n'est pas naturel, mais avez vous entendu que chez certains animaux, il a été prouve aussi des cas d'homosexualité, donc cela ne concerne pas que les Humains.

Enfin je parle mais je n'ai aucune connaissance en Religion, j'ai bien fais mon catéchisme mais j'en ai rien retenu, le cathé n'ôtait pas mon choix.

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 04/01/2009 à 02h08
Jacky
Hors ligne

Izanagi, je comprends très bien ce qu'a voulu dire Meltho en parlant de l'Immaculée Conception. N'oublie pas que pour nous, catholiques, c'est un dogme, purement et simplement. Si nous sommes catholiques, nous sommes obligés d'y croire, c'est ainsi que le Pape Pie IX nous l'a imposé.

Mais en fait, c'est donc que l'acte étant considéré comme un péché, Jésus a été conçu sans l'intervention de l'homme. Pour un non-catholique, c'est textuellement ça. Je crois que, pour lui, l'essentiel était de mettre l'accent sur le fait que deux homosexuels sont capables de donner beaucoup d'amour et une bonne éducation à un enfant. En effet, un enfant élevé par sa mère toute seule (abandonnée, père en prison ou veuve)est dans une même situation de déséquilibre. Les deux homosexuels peuvent très bien avoir une influence complémentaire et bénéfique dans l'éducation de l'enfant.

Je comprends très bien ce que tu veux dire avec la notion de "comportement". Là aussi, ne mélangeons pas tout. L'Eglise prend cette position mais l'histoire nous a clairement démontré qu'à plusieurs reprises elle n'a pas eu raison. Voir l'Inquisition, Galilée etc .....

Ce "comportement" n'est pas si aberrant que cela parmi les autres créatures du Seigneur !

Attention : je te dis tout de suite que ce n'est que maintenant que je considère le problème de cette manière. En effet, j'ai eu moi-même je l'avoue un certain dégoût il y a quelques années quand on m'a présenté des couples d'homosexuels. Mais j'ai révisé ma façon de voir à ce sujet, car il faut faire une distinction entre les déviations sexuelles et le fait d'être homosexuel(le. Personne n'a encore été en mesure d'affirmer quoi que ce soit à ce sujet, mais je pense qu'au fil des recherches on y parviendra. Certaines découvertes sont d'ailleurs à l'étude quant à la constitution différente du cerveau .....

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 02h14
Metatron
Hors ligne

Enfin, où est le problème avec cette gay pride ?

Elle a d'abord été créé afin que les homosexuels puissent réclamer un peu de respect, qu'ils ne soient plus tabasser à la sortie de leur bar !!

Ils se sont terrer dans des quartiers, etc... et des hétéro bien pensant vont leur tabasser la tête pour faire respecter les "normalités de la nature"

Je ne dis pas qu'il faut être gay pour être joyeux, ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dis.

Je t'ai donné l'exemple d'enfant, avec ce que ça comporte d'innoncence et de naïveté, qui constatent par eux-même qu'un hétéro tire toujours la tronche et n'a jamais l'air heureux alors qu'un gay lui, qui assume et sait ce qu'il peut se prendre, avec toutes les pressions sociales que ça implique, souris au moins lui !

Alors franchement, pourquoi nous parler de normalité et d'anormalité ?

Qui a dit que les homo prétendaient pouvoir remplacer la procréation ?!

C'est débile comme idée !

Les homosexuels demandent le droit à l'adoption comme n'importe qui ! Avec les même responsabilités que ça impliquent.

Ce qu'ils font dans la chambre à coucher n'est l'affaire de personne d'autre qu'eux !!

Maintenant, ce que diront les gamins dans la cour de récrée, comme je l'ai dis ailleurs : les gamins ne se font pas de cadeaux. Que ce soit la couleur du pull ou qui vient chercher ledit gamin à la fin de la journée.... c'est du pareil au même. Et je le sais vivant avec un mioche qui veut un style vestimentaire classique, il se fait traiter de vieux qui ne sait pas se fringuer et pourtant...

Il serait temps qu'on cesse de peser sur les épaules des enfants des questions auxquelles les adultes ne veulent pas répondre pour leur pseudo-bien.

C'est plutôt parce que les adultes ne souhaitent ni trouver la réponse adéquate ni se remettre en question.

Franchement, allez dire que les homosexuels s'exhibent et que c'est à la mode, et envisager une futur conversion globale avec ça ?

Metatron

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 04/01/2009 à 02h20
Jacky
Hors ligne

Metatron, à mon tour de dire tout simplement :

Amen ! Tu as raison dans les grandes lignes.

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 02h26
PatLeMans
Hors ligne

Je connais quelques homos (homme et femme) et c'est vrai qu'ils et elles sont plus joyeux que les gens hetero. Peut etre est ce le fait qu'ils ont réussi a se libérer du poids qui doit être immense d'avouer que l'on est homo alors que les hetero, ont peut être un poids autre mais n'arrivent pas a le libérer ??

Pour les discussions de cours de recre, c'est clair que y a aucun cadeau, la moindre différence est objet de critique, et pour peu que le "différent" soit minoritaire et se taise et bien il devient le bourreau de la cour. J'ai connu ca.

Mais il y a d'autre pratique plus choquante, comme les "dévoté" qui sont des gens attiré sexuellement que par les personnes ayant un handicap, principalement physique. Je ne parle pas des zoophile. Et les necrophile, avec des morts et y a surement d'autre "deviance".

Membre inconnu - posté le 04/01/2009 à 02h29
Désinscrit

Citation : Le fait est que la société évolue plus vite que la religion, et de moins en moins de gens restent de vrais pratiquant finalement, peut être a cause du fait que la religion n'évolue pas ?? Je ne sais pas mais les églises pour parler de la religion catholique sont de moins en moins pleine.

(...)

Donc, si le fait d'être homosexuel est anormal, le fait de divorcer l'est aussi, tout comme le fait de faire des bébés sans être unis maritalement. Enfin je pense pas que religieusement cela soit toléré.

On change un peut de débat, mais là est en effet le problème de savoir si la religion doit ou non évoluer. Selon moi certaines valeurs et principes de base doivent rester intemporels et rester en l'état comme la base d'un édifice.

On transforme un immeuble mais les bases restent les mêmes sinon tout s'effondre. Il en va de même pour l'humanité.

De nos jours la société évolue si vite et tolère tant de chose que la religion se voit forcée d'évoluer elle aussi. Si elle refuse (ce qu'elle fait en général) elle est critiquée.

Tu as bien raison Pat, le divorce est en constante augmentation, tout simplement parce que l'homme n'est plus capable d'aimer intemporellement et inconditionnellement. Il se lasse, se jette trop vite dans le lit ou dans les bras du premier venu et puis va voir ailleurs. L'homme ne sait plus accepter son conjoint tel qu'il est, avec ses imperfections. Dès qu'il ou elle prend une ride, qu'il y a une difficulté sexuelle, une grosse dispute, on casse. Plus personne n'ose s'engager ou on plonge dans le mariage sans en connaitre la véritable valeur (car un contrat écrit on peut toujours le rompre... éventuellement... si ça marchait pas) Je pense que dès le moment on ne se dit "si jamais ça marche pas on divorce" faut même pas aller plus loin, on n'est pas avec la bonne personne ou on n'a rien compris à l'amour ni au véritablement engagement du mariage !

Tout est fait à l'envers. On fait des enfants par accident et c'est eux qui en souffrent ensuite à cause de l'égoïsme d'un des deux parents ou des deux.

Bien entendu faire un enfant sans être marié est considéré comme un péché.

C'est pourquoi on considère aussi qu'il ne devrait pas y avoir de rapport avant le mariage. Si un enfant nait par accident, il n'y a aucune base solide et le couple peut se séparer à tout moment. Rien ne les unit, aucun engagement. Et puis en général, quand on se marie, il n'y a que des engagements moraux entre les deux conjoints, rarement un engagement devant Dieu...

S'engager dans le mariage pourtant c'est confier le couple à Dieu, le bénir pour qu'il puisse durer et s'épanouir malgré les vicissitude de la vie de couple. C'est la raison pour laquelle tant de couples catholiques mariés durent (tout en s'aimant tout au long de leurs années de mariage) et que ceux qui sont athées ne durent jamais que quelques années.. Car ils ne n'ont à quoi s'accrocher que les valeurs de la société.

Pat tu dis que les églises sont de moins en moins pleines. Cette semaine tout de même 40.000 jeunes catholiques du monde entier (communauté de Taizée) sont venus à Bruxelles pendant 3-4 jours afin de se réunir dans un même lieu. Cela prouve que de nombreux jeunes encore aujourd'hui croient en Dieu, et cela est très rassurant !

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 04/01/2009 à 02h40
Jacky
Hors ligne

Citation : Jacky, penses tu vraiment que la science peut tout prouver ?

Une grande partie, oui ! Nous comptons tous sur les progrès de la science, dans tous les domaines.

Il y a tant d'inconnues ....

Je souhaiterais d'ailleurs que l'on puisse scientifiquement expliquer ce comportement.

Quant Metatron a brossé le portrait du "gay" joyeux, je suis absolument sûre qu'elle pensait en même temps à tous ceux qui étaient très malheureux de ne pas avoir les mêmes réactions que les autres, à ceux qui s'en sont caché longtemps avant d'assumer leur état, à toutes ces personnes discrètes mais "exclues" par la société bien-pensante.