Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Dico québécois - français :) - Page 2

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 18/03/2008 à 10h14
Désinscrit

Cela fait longtemps que j'ai remarqué que les québécois (je ne vais pas dire les canadiens étant donné que tous ne parlent pas français) utilisaient des mots très différents de nous les français (et belge... ok on fera pareil pour les belgicismes si vous y tenez :p)

Comme je n'ai jamais eu de dico québécois sous la main je propose aux québécois du site de venir le créer ici même On mettrait alors l'équivalent français à côté.

Par exemple sur le forum, j'ai vu certains de ces mots et si je n'avais pas lu toute la phrase et essayé d'en deviné le sens je ne pourrais pas dire ce qu'ils signifient :)

- Garocher

- Badine

Je pense que ce mot ci signifie écrasé (pour un insecte par exemple) j'adore ce mot :

- crapouille (à corriger ? ^^)

Celui qui m'a toujours fait rire :

- Gosse (en français ceci n'est pas obscène, cela signifie enfant lol)

Solb - 67 ans - Canada - posté le 20/03/2008 à 16h42
Solb
Hors ligne

En voici d,autres afin de vous mettre a jour:

* Baquer (donner son appui, son accord)

* Bosser (se comporter comme si on était le patron)

* Canceller (annuler)

* Une cédule (un horaire)

* Être djammé (coincé), raqué (fatigué, endolori), dérenché (en piteux état), fucké (brisé), badloqué (malchanceux).

* Kiquer (donner un coup de pied)

* ouatcher (garder à l'oeil)

* Ploguer (brancher)

* Puncher (donner un coup de poing)

* Slaquer (congédier)

* Spotter (apercevoir)

* Rusher (se dépêcher, faire à la hâte)

* Toffer (endurer une situation désagréable)

* tripper, bozer (avoir énormément de plaisir, être en extase)

* Vedger (paresser, perdre son temps)

* La sloche (gadoue), la scrappe (déchets), la poque (rondelle de hockey), l'élévateur (ascenseur), le flat (crevaison), le beurre de pinottes (d'arachides).

* Le "Bonhomme Sept Heure", personnage légendaire utilisé pour faire peur aux enfants qui refusaient d'aller se coucher, prendrait son nom de "Bone Setter", nom anglais donné aux ramancheurs.

* Le mot "pitoune" utilisé aujourd'hui pour parler d'une belle femme (pas toujours très flatteur pour la fille en question), fut également utilisé par les bûcherons pour parler de troncs d'arbres. Le mot viendrait de l'anglais puisque les bûcherons anglophones avaient hâte à leur congé pour aller fêter et revoir des femmes à la "Happy Town" (la pitoune pour des oreilles francophones).

La météo:

* Il mouille (il pleut)

* Il fait frette (très froid)

* Il mouille à boire debout (abondamment)

* Il mouille à sieaux (beaucoup, comme si on vidait des seaux d'eau)

* Il vente pour écorner les boeufs (violemment)

* Des bancs de neige (congères)

* Du frimas dans les vitres (fine couche de glace)

* De la poudrerie (blizzard)

J,espere que cela vous aidera a mieux nou comprendre et communiquer

Membre inconnu - posté le 27/03/2008 à 23h34
Désinscrit

Merci Solb, j'aime beaucoup ! je vais essayer de m'y mettre !

ben oui quoi , il y en a bien qui se mettent au chinois ..???

alors Gros becs à tous !!

Membre inconnu - posté le 24/04/2008 à 00h09
Désinscrit

C'est vrai que c'Est pas évident! Moi je suis francais et je fête aujourd'hui mon 1 an et demi au Québec...

Une autre amusante, Suçon et sucette ont des sens inversés.

En France sucette est une friandise sucrée sur un bâton, alors que suçon, c'est une marque rouge sur ta peau, preuve qu'un vampire sans dent a essayé de te mordre...(on va dire ça comme ça).

Au Québec c'est l'inverse, imaginez les contre-sens...surtout quand votre copain est québécois hihihi . Le pire c'est que maintenant je travaille dans une chocolaterie et qu'on vend...des suçons!!

Membre inconnu - posté le 24/04/2008 à 12h04
Désinscrit

Moi en suisse j'ai fait rire une assemblé à un mariage pcq jai dit "j'ai de la misère" ... ca serait du moins ici en suisse traduit par "j'ai de la peine"!

Sinon j'ai été complètement chambouler une fois. Voici l'histoire. J'étais enceinte de ma fille et je voulais demander a une amie de mon mari dêtre la marraine de la petite. On va donc dans un resto chinois et on fait la demande. La fille me dit quelle est "choqué" du coup moi je comprends rien. En effet au québec être choqué veut dire faché ou en colère . Je ne voyais pas pourquoi elle pouvait être en colère. en faite elle voulait dire qu'elle était "surprise"!!!

Finou - 38 ans - France métropolitaine - posté le 24/04/2008 à 19h36
Finou
Hors ligne

Oui, mais c'est l'interêt de correspondre avec des gens de tous les pays, ça nous offre la possibillité de connaitre d'autres choses...

Alors continue, moi, ça me plait bien, certains sont très rigolos !!

Finou

Finou

Solb - 67 ans - Canada - posté le 24/04/2008 à 22h34
Solb
Hors ligne

Merci Finou mais en meme ttemps cela vous permet de mieux comprendrenos expressions et la communication sera meilleur

Celinero - 38 ans - France métropolitaine - posté le 02/12/2008 à 08h53
Celinero
Hors ligne

trop fort! j'adore. j'aime quand mes copines de plumes parsement leurs lettres de petites expressions comme ça.. et je suppose qu'elles doivent aussi bien rire quand elles voient mes lettres avec forcement aussi des expressions françaises qu'elles ne connaissent pas..

en tout cas c'est bien mignon tout ça!

en amitié comme en amour, la ou il y a de la gene, il n'y a pas de plaisir

Lululucas - 33 ans - France métropolitaine - posté le 02/12/2008 à 15h32
Lululucas
Hors ligne

Citation : En voici d,autres afin de vous mettre a jour:

* Baquer (donner son appui, son accord)

* Bosser (se comporter comme si on était le patron)

* Canceller (annuler)

* Une cédule (un horaire)

* Être djammé (coincé), raqué (fatigué, endolori), dérenché (en piteux état), fucké (brisé), badloqué (malchanceux).

* Kiquer (donner un coup de pied)

* ouatcher (garder à l'oeil)

* Ploguer (brancher)

* Puncher (donner un coup de poing)

* Slaquer (congédier)

* Spotter (apercevoir)

* Rusher (se dépêcher, faire à la hâte)

* Toffer (endurer une situation désagréable)

* tripper, bozer (avoir énormément de plaisir, être en extase)

* Vedger (paresser, perdre son temps)

* La sloche (gadoue), la scrappe (déchets), la poque (rondelle de hockey), l'élévateur (ascenseur), le flat (crevaison), le beurre de pinottes (d'arachides).

* Le "Bonhomme Sept Heure", personnage légendaire utilisé pour faire peur aux enfants qui refusaient d'aller se coucher, prendrait son nom de "Bone Setter", nom anglais donné aux ramancheurs.

* Le mot "pitoune" utilisé aujourd'hui pour parler d'une belle femme (pas toujours très flatteur pour la fille en question), fut également utilisé par les bûcherons pour parler de troncs d'arbres. Le mot viendrait de l'anglais puisque les bûcherons anglophones avaient hâte à leur congé pour aller fêter et revoir des femmes à la "Happy Town" (la pitoune pour des oreilles francophones).

La météo:

* Il mouille (il pleut)

* Il fait frette (très froid)

* Il mouille à boire debout (abondamment)

* Il mouille à sieaux (beaucoup, comme si on vidait des seaux d'eau)

* Il vente pour écorner les boeufs (violemment)

* Des bancs de neige (congères)

* Du frimas dans les vitres (fine couche de glace)

* De la poudrerie (blizzard)

J,espere que cela vous aidera a mieux nou comprendre et communiquer

ah merci! ca va nous aider!! en tout cas, j'aime beaucoup toutes ces expressions là...

Meltho - 48 ans - France métropolitaine - posté le 02/12/2008 à 16h24
Meltho
Hors ligne

Citation :

* Être sur son 36, se mettre beau ou belle (être chic)

En France, on dit "se mettre sur son 31", en rapport au 31 décembre où on se fait tout beau pour le réveillon de la nouvelle année. Il y a 36 jours en décembre dans le calendrier québécois ?

Mais, à l'origine de l'expression, c'est à dire au Moyen Age, on disait "se mettre sur son trentain" (je ne suis pas sûr du tout de l'orthographe !), qui était un tissu particulièrement luxueux !