Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Qu'est-ce qui éveille votre esprit de protestation ? - Page 3

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Valedda - 47 ans - Autriche - créé le 22/10/2008 à 10h51
Valedda
Hors ligne

C'est évident que pour moi la religion est un sujet qui ne me laisse pas froide, surtout quand il s'agit des dogmes catholiques que je refuse. D'ailleurs, je ne supporte pas les demie-vérités, les jugements mal fondés, les rumeurs malignes, les moqueries, railleries et humiliations (surtout quand la victime n'a pas de possibilité de se défendre), l'alarmisme ... tout ça me provoque et souvent je ne peux plus rester silente.

Et vous, qu'est-ce qui vous contrarie ?

Terence - 43 ans - France métropolitaine - posté le 26/10/2008 à 12h29
Terence
Hors ligne

Citation : Vous avez entendu cette histoire de violeur qui a été remis en liberté ce matin parce que le greffier a tapé "infirme la décision de maintien en détention" au lieu de "confirme la décision" ? Tout le monde est conscient qu'il s'agit d'une erreur et pourtant on le relache. Voilà ce qui éveille mon esprit de protestation ? Dans un récent sondage, on a demandé aux français dans quelle administration ils avaient confiance. La justice est arrivée avant dernière, juste devant la police ! Pas vraiment étonnant !

Moi, ce qui me révolte, c'est justement la manipulation des masses par les médias et les décideurs politiques, qui en nous rabâchant ce genre d'infos, nous désinforment - cherchant à nous faire oublier que ce sont eux les responsables de la violence, que ce sont eux qui par leur politique du tout-répressif, ont fait se multiplier les dingues, les maniaques, et toute cette violence qui se répand !

Les politiques peuvent ainsi jouer sur l'émotionnel pour nous faire oublier l'essentiel : une politique d'éducation (pour prévenir) + une politique de soins psychogiques et psychiatriques (pour guérir et éviter la récidive).

Les politiques ne cherchent que le pouvoir et l'argent. Ils sont formés par l'ENA et autres grandes écoles pour ça : la réussite sociale et l'arrivisme. Ils se foutent de la morale, ce qu'ils veulent c'est se faire réélire, et ils savent que manipuler c'est jouer sur l'émotif.

Ainsi, avec l'aide des médias qui leur cirent les pompes (question arrivisme, même combat !), ils se défaussent de leurs responsabilités en nous aveuglant.

Le truc de l'arbre qui cache la forêt, ça marche toujours !

Les responsables politiques se disent : allez ! envoyons-leur des infos bien juteuses, que leur esprit soit obnubilés par l'émotion... et pendant ce temps-là, nous, ni vu ni connu, on continue notre politique en faveur des privilégiés, et tous ces pauvres c*** oublieront que ce sont nous les vrais coupables de la violence et de l'injustice sociale.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Membre inconnu - posté le 26/10/2008 à 13h10
Désinscrit

Entièrement d'accord avec toi Terence ! Il faut aussi précise que bien souvent il y a des dénouements heureux aux drames dont ont nous parle dans les média, mais cela on ne nous en parle pas car on veut nous laisser baigner dans la crainte !

On ne donne à la TV que des mauvaises nouvelles, mais peu de nouvelles d'espoirs ou de choses qui vont bien, à TOUS POINTS de vue!

Le plus bel exemple avec les licenciements chez Marks & Spencer et Danone :

"Pendant trois semaines, au printemps 2001, il a énormément été question à la télévision des licenciements chez Marks & Spencer et Danone. Chaque journal parlait de ces problèmes. Nous avons été abreuvés d'images et d'interviews de salariés qui protestent et se disent désespérés, de syndicalistes et de politiciens qui s'indignent et réclament des lois anti-licenciements. Des gens ont même lancé un boycotté des produits Danone, on nous l'a dit plusieurs fois interviews à l'appui.

MAIS on n'a pas dit, du tout, que les dix-huit grandes surfaces françaises de Marks & Spencer représentent un remarquable réseau de distribution, opérationnel, avec des salariés de qualité, donc que la reprise de la chaîne et de son personnel ne poserait probablement pas de problème. On n'a pas dit que, dans ces conditions, peu de salariés risquaient de perdre vraiment leur emploi.

Il fallait vraiment prêter l'oreille, se trouver à l'écoute au bon moment, pour apprendre qu'en fait Danone proposerait 3 postes à chaque salarié licencié, et que les licenciements précédents de ce groupe avaient été tout aussi exemplaires, avec plus de 90% du personnel recasé.

En fait, la télévision s'est contentée de fournir les messages les plus percutants, ceux qui angoissent, révoltent ou désespèrent. Peut-être que les informations sur ce qui va mal sont les seules qui intéressent les journalistes, peut-être que pour avoir de l'audience il faut à tout prix générer de l'émotion.

En tout cas, l'effet de répétition de ce genre de message produit un résultat bien connu des spécialistes de la publicité: il finit par persuader la plupart des gens que l'économie va mal, que l'on licencie à tout va, que beaucoup de braves gens risquent de se retrouver sans emploi, que le capitalisme est injuste et récompense des salariés fidèles par un licenciement aussi brutal qu'inattendu. On ne s'étonnera pas, alors, que de février à mai 2001, tous les sondages d'opinion ont montré que le moral des ménages français baissait constamment.

Bien entendu, ceux qui, pour des raisons politiques ou d'image de leur syndicat, ont intérêt à exploiter la publicité faite à ces licenciements, l'ont fait sans retenue, profitant de la tribune que les chaînes de télévision leur offraient complaisamment. Ils ont ainsi ajouté à l'inquiétude du public."

Source : http://www.danielmartin.eu/Arg/Desinformation.htm#_Toc528296028

Jen - 69 ans - Belgique - posté le 26/10/2008 à 13h12
Jen
Hors ligne

Citation :

Les politiques peuvent ainsi jouer sur l'émotionnel pour nous faire oublier l'essentiel : une politique d'éducation (pour prévenir) + une politique de soins psychogiques et psychiatriques (pour guérir et éviter la récidive).

Je suis d'accord pour tout le reste de ton message, Terence, mais, je me demande quand ême :

-1) une politique d'éducation (pour prévenir) : en fait, tout le monde n'est pas comme ce violeur, donc, comment savoir qui éduquer ?

-2) une politique de soins psychologiques et psychiatriques (pour guérir et éviter la récidive) : mais, cela a déjà été tenté, .. et sans aucun résultat !

Non, il faut mettre ces gens en prison, et les y laisser !

Il a été interwievé à sa sortie de prison par des journalistes, et il a lui-même reconnu "être le 1er étonné de cette libération". C'est révoltant.

D'accord avec toi en ce qui concerne les politiques, mais, moi, je crois qu'ici, il s'agit d'autre chose : du système judiciaire !

A bientôt, Jenny.

Jen - 69 ans - Belgique - posté le 26/10/2008 à 13h20
Jen
Hors ligne

Mais, Izanagi,..., bien sûr, je n'ai pas lu l'article que, je suppose, on peut lire grâce au lien que tu nous donnes. Mais nous sommes fin 2008, et pas en février 2001 ! Ai-je vraiment mal compris ?

Tout a changé ! Et en pire ! Il me semble !

Jenny.

Membre inconnu - posté le 26/10/2008 à 13h28
Désinscrit

Le principe de la désinformation ne change pas !

Xenonphile - 57 ans - Maroc - posté le 26/10/2008 à 14h48
Xenonphile
Hors ligne

les hommes politiques ne cherchent pas à convaincre mais à persuader.

Leurs allocution est pleine d'idées de persuasion et nullement convaincantes.

XENON

XENON

Jen - 69 ans - Belgique - posté le 26/10/2008 à 16h20
Jen
Hors ligne

Izanagi, tu as raison, mais, là, c'est moi qui crois que nous dépassons le sujet de cette page.

A ce point, il faut en ouvrir une nouvelle. Je vais le faire, et j'espère que tu viendras "discuter", ... disons plutôt "converser" avec moi.

Tes idées sont toujours très intéressantes. C'est en fait "constructif" !

Mais, moi je parlais du "violeur", et donc de la "justice", mais pas de la situation politique, ni économique.

Il me semble que le sujet de base était "la protestation". La protestation, c'est très vaste, mais, pour moi, pouvait, pour une fois, être autre que politique !

Mais ici, on amorce un débat "journalistes diplômés et informateurs très valables"! Les médias, en fait !

Ce sont eux qui nous informent !

Mais je vais ouvrir un vrai débat politique, et j'espère que d'autres me suivront, ... et toi aussi !

... Pour parler d'autre chose, le site ne peut-il pas nous permettre d'écrire nos messages dans des fenêtres plus grandes, ou de visualiser nos messages avant de les envoyer, ..?? Car, parfois, c'est un peu pénible de jongler avec les barres vetricale(s) et horizontale(s) !

Même quand on fait attention, on passe "au travers" de "détails", mais pour moi, les "détails sont importants. Merci.

A bientôt !

Jenny.

Gegedemantes - 62 ans - France métropolitaine - posté le 26/10/2008 à 17h38
Gegedemantes
Hors ligne

ce que je d'eteste en generale c'est l'intolerence,la violence,mais aussi ce qui me met hort de moi c'est le regard des gens dans la rue quant je suis avec ma femmes qui est handicapee,les ricannement à notre passage devant ces gens,qui ne savent que tout peut nous arriver dans la vie

je n'apprecis pas les gens qui croivent que tout leur appartient,il y à tellement de chose à dire sur se sujet que la liste serait long

gege

Jen - 69 ans - Belgique - posté le 26/10/2008 à 17h45
Jen
Hors ligne

Citation : ce que je d'eteste en generale c'est l'intolerence,la violence,mais aussi ce qui me met hort de moi c'est le regard des gens dans la rue quant je suis avec ma femmes qui est handicapee,les ricannement à notre passage devant ces gens,qui ne savent que tout peut nous arriver dans la vie

je n'apprecis pas les gens qui croivent que tout leur appartient,il y à tellement de chose à dire sur se sujet que la liste serait long

gege

La réaction de ces gens, c'est une HONTE ! Mais ne t'inquiètes pas, ... car dans le fond, s'ils réagissent ainsi, ... c'est qu'ils sont eux-mêmes très malheureux,... et qu'ils veulent se voiler la face !!!

Ce qui est important, c'est l'amour qu'il ya entre ta femme et toi, ... et eux passent vraiment à côté de ça. Pour eux, tout est artificiel, et ils n'ont aucune conscience ! Ce n'est pas ton cas, ni celui de ton épouse !

Bisous à vous deux, Jenny.