Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Histoire vraie - Page 3

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 08/11/2008 à 14h26
Désinscrit

Un jour, un pauvre garçon qui vendait des articles de porte en porte pour payer ses études, s'aperçut qu'il ne lui restait qu'une pièce de 10 centimes et qu'il avait faim. Il décida donc de demander un repas à la prochaine maison. Cependant, il perdit sa hardiesse lorsqu'une jolie jeune femme lui ouvrit la porte. Au lieu du repas, il demanda plutot un verre d'eau.

Elle vit qu'il était affamé et lui apporta un grand verre de lait. Il le but lentement et demanda : "Je vous dois combien ?"

"Tu ne me dois rien du tout" répond-elle "maman nous a appris de ne jamais accepter d'etre payé pour une gentillesse".

Il répond : "Alors je vous remercie du fond du coeur"

En quittant la maison, Howard Kelly, en plus de se sentir plus fort physiquement, sentait aussi un regain de foi en Dieu, car il était sur le point d'abandonner.

Plusieurs années plus tard, cette même jeune femme tomba gravement malade. Les médecins locaux ne parvenaient pas à la guérir. Il l'envoyèrent dans la grande ville où ils firent appel aux spécialistes pour se pencher sur cette maladie rare.

Le docteur Howard Kelly fut appelé en consultation. Lorsqu'il entendit le nom de la ville d'où elle venait, une lueur étrange brilla dans ses yeux. Immédiatement, il se leva et alla dans le couloir menant à sa chambre. Vêtu de son sarau, il entra la voir. Il la reconnut aussitôt. Il retrourna à la pièce des consultations, déterminé à faire de son mieux pour sauver sa vie. A partir de ce jour, il porta une attention toute spéciale à son cas.

Après un long combat, la bataille fut gagnée. Le docteur Kelly fit la requête que la facture finale lui soit envoyée.

Il jeta un coup d'oeil, écrivit une note dans la marge et envoya la facture à la chambre. Elle craignait de l'ouvrir, étant certaine que ça lui prendrait le reste de sa vie pour la payer en entier. Elle l'ouvrit, finalement.

Quelque chose capta son attention sur le coté de la facture. Elle lut ces mots : "Payé en entier avec un verre de lait. Signé : docteur Howard Kelly".

Des larmes de joie inondèrent ses yeux et son coeur rempli de joie pria : "Merci mon Dieu, que ton amour se répande à travers les coeurs et les mains des humains"

En quittant l'hopital, la femme se sentit non seulement complètement guérie, mais sa foi en Dieu grandit elle aussi.

L'acte de bonté ou de générosité que vous faites aujourd'hui peut bénéficier à vous ou à une personne que vous aimez au moment où vous ne vous y attendez pas.

Si vous ne revoyez pas cet acte de bonté, au moins vous aurez fait du monde une place où il fait bon vivre. Et de toute façon, n'est-ce pas le but de la vie?

Vous avez deux choix, maintenant. Vous pouvez envoyer ce texte et répandre ce message positif ou vous pouvez l'ignorer et vous faire croire qu'il ne vous a pas touché.

La plus difficile leçon de la vie est de savoir quel pont traverser et lequel brûler...

Plusieurs entrent et sortent de notre vie mais seuls les vrais amis laissent leurs empreintes dans nos cœurs.

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 12/11/2008 à 16h13
Xenonphile
Hors ligne

je suis du même avis que toi meltho, je suis athée et je n'hésite pas à faire un geste de bonté envers l'autre par simple amour de l'humanité et non pour faire acte de charité envers dieu ou quelque chose comme dieu.

XENON

XENON

Clio - 51 ans - Belgique - posté le 12/11/2008 à 16h14
Clio
Hors ligne

Citation : personnellement j'ai beaucoup aimé l'histoire parce qu'elle parle d'entraide sans contre partie (chose qui est en voie de disparition de nos jours malheureusement)

mais j'ai une petite question. voilà: le jeune homme a eut le courage de frapper à la porte de la jeune femme pour demander à manger quand il avait faim, mais est ce que tous les gens qui ont vraiment besoin d'aide le disent avec un tel courage?

des fois on peut rencontrer des cas de personnes qui demandent de la charité sans en avoir vraiment besoin et des fois on remarque qu'il y a des gens qui vivent avec de faibles moyens et qui disent n'avoir besoin de rien. je ne sais pas quoi faire au juste!! mais je sais au moins qu'il ne faut pas attendre que ces personnes aient le courage et tendent leur mains pour demander de l'aide et en même temps il ne faut pas aller vers eux et leur en proposer comme ça (ça risque de blesser leur dignité)

Quelle jolie réaction pleine de sensibilité et du désir de ne pas blesser la dignité de l'autre ! C'est vraiment touchant de lire ton commentaire !

Petitejeanne - 67 ans - France métropolitaine - posté le 19/11/2008 à 14h30
Petitejeanne
Hors ligne

Un jour à la gare Montparnasse j'ai acheté un sandwich; un homme me dit en tendant sa main "-donnez-moi quelque chose pour acheter à manger madame" sans répondre je lui tend mon casse-croute

avec un sourire. "- je voudrais un euro madame". Je n'avais plus de monnaie et peu de temps, je dis: "celui-ci coute 4 euros, je vous l'offre!".

Et bien non, il l'a refusé et est parti en grommelant.

La vrai bonté es-ce de donner de l'argent?

Je suis du même avis que Jacky, les gens ont plus faim d'argent que de nourriture.

Membre inconnu - posté le 19/11/2008 à 15h05
Désinscrit

Oui malheureusement ils préfèrent se noyer dans l'alcool que de se prendre en main.

Donner de l'argent est inutile et il ne faut pas céder, donner de la nourriture et même pourquoi pas l'adresse d'associations qui œuvrent pour aider les gens à se réintégrer dans la société c'est le seul moyen de leur venir en aide. S'ils refusent qu'ils ne s'en prennent qu'à eux même.

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 20/11/2008 à 13h14
Metatron
Hors ligne

Izanagi tu es trop dur : as-tu été dans ses associations ? t'es-tu confronté au monde alors que tu étais au bas de l'échelle alimentaire ? L'argent est malheureusement la clef à bien des soucis. Et oui, certains préfèrent l'argent car à 50 ans passé ils n'ont plus grand espoir, quelle chance ont-ils d'avoir un travail ? un appartement ( 3 mois de caution n'oubliez pas ! ) ? alors oui, ils préfèrent boire afin d'oublier, de supporter un peu mieux leur quotidien.

Ils doivent probablement regretter de se réveiller tous les matins, et préfère les vapeurs de l'alcool à la réalité et aux désillusions qu'elle apporte aux vu de leur situation.

J'ai vu, j'ai expérimenté, j'ai vécu ces difficultés, je sais ce que c'est de chercher une simple adresse postale afin de recevoir les courriers, les démarches, les formulaires à remplir que demande les associations pour obtenir le droit à une aide. Je sais ce que c'est que de travailler et ne pas savoir où dormir. Saviez-vous que ces associations n'ont pas d'heures souple ?

Je me souviens avoir appeler des tas d'endroit qui me demandaient de me présenter mais comme je travaillais, je ne pouvais y aller qu'après le travail. En incluant le temps du transport, je n'arrivais jamais avant la fermeture. Ils ferment à 18 heures, comme toute boîte administrative. Comment comptent-ils aider ceux qui s'arrangent déjà pour s'en sortir ??

Le problème n'est pas que les gens, c'est la société qui préfère ne pas voir cette misère contre laquelle elle ne sait comment s'y prendre.

Metatron