Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Comparons les monothéismes - Page 3

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Terence - 42 ans - France métropolitaine - créé le 10/11/2008 à 14h51
Terence
Hors ligne

Un petit schéma comparatif

Je me pose, comme bcp, des tas de questions sur le sens de la vie, les voies spirituelles, la vie après la mort et tutti quanti...

Je me suis bâti mes propres convictions - tout en sachant qu'elles peuvent encore passer par bien des tamis dans mon cerveau malade avide de labyrinthes inextricables.

Aujourd'hui, je crois aux pratiques du bouddhisme tantrique - pour élever la conscience -, tout en étant polythéiste. Je suis pas sorti de l'auberge, lol.

La conscience... ça me rappelle ce mot de Schopenhauer : "Le degré d'existence d'un être dépend de son degré de conscience."

J'ai donc eu envie de lancer qqs débats sur le sens de notre passage sur cette sacrée planète - si toutefois nous sommes bien en train de vivre, et non pas de rêver - ce qui est une autre question.

Pour commencer, j'ai voulu ce matin essayer de me faire une petite idée des différents monothéismes, lesquels m'intriguent bougrement (je viens de préciser que je suis polythéiste...), alors je me suis fait ce petit schéma succinct comme base de départ, avant de passer au versant historique, puis aux Ecritures sacrées...

Ce en quoi ils croient

....................................Juifs..............Chrétiens..............Musulmans

-------------------------------------------------------------------------

Dieu biblique..................oui...................oui........................oui

-------------------------------------------------------------------------

Jésus............................hérétique............fils de Dieu..........dernier prophète

........................................................................................avant Mahomet

-------------------------------------------------------------------------

Péché originel.................oui...................oui.......................racheté par Mahomet

-------------------------------------------------------------------------

Marie...........................mère de Jésus.....mère de Dieu........mère de Jésus

-------------------------------------------------------------------------

L'au-delà........................oui...................oui.........................oui

-------------------------------------------------------------------------

Purgatoire.....................non...................oui (catholiques)......non

............................................................oui (orthodoxes)

............................................................non (protestants)

-------------------------------------------------------------------------

Enfer.............................oui...................oui.........................oui

-------------------------------------------------------------------------

Saints........................non, des Justes.....oui (catholiques).....non, des Sages

............................................................oui (orthodoxes)

............................................................non (protestants)

-------------------------------------------------------------------------

Bon, c'est un point départ timide et certes, bien superficiel, mais je pense qu'en positionnant le sujet de façon simplissime, claire et indiscutable, on a une base qui peut lancer un débat sans qu'on se saute dans les plumes, lequel pourra être illustré de notions historiques, et d'une lecture comparative des Saintes Ecritures de ces monothéismes.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Yan12 - 25 ans - Canada - posté le 29/12/2009 à 05h54
Yan12
Hors ligne

Oui en effet je trouve aussi Rabah très prosélyte. Ce n'était pas la peine d'en faire tout un catalogue. Restez synthétiques, et puis, l'insistance que votre texte dispense porte un coup à sa crédibilité.

Au passage, j'ai repéré une ptite erreur écrite par Mr le comparateur des monothéismes. Le péché originel n'existe pas en Islam. A ma connaissance, les musulmans croient que ce péché est resté avec Adam, et qu'il lui fut pardonné. J'ai cotoyé pas mal de musumans, tous pensent que les hommes naissent innocents, compteur à zéro quoi.

Gabriel - 38 ans - Belgique - posté le 31/12/2009 à 18h52
Gabriel
Hors ligne

Bonjour, et bonne année à tous et à toutes !!

Ce que je souhaite souligner, par rapport au Dieu des religions monothéistes (le Dieu avec un grand D donc), est que Dieu appelle l'homme à aimer son prochain, non à lui faire la guerre. Ce n'est pas en attaquant à notre tour que l'on fera régner la paix sur terre mais en agissant avec notre prochain comme nous voudrions qu'il agisse envers nous.

C'est seulement en regardant ce à quoi un prophète nous appelle mais aussi aux fruits que porte sa vie parmi nous, que l'on voit s'il vient vraiment de Dieu. Sachons faire preuve de discernement ("faites attentions aux faux prophètes" (*) ), quelles que soient nos croyances. Car Dieu n'appelle à rien d'autre qu'à l'amour !

Cela peut être très humiliant de recevoir une baffe sans la rendre à son auteur, mais Dieu nous appelle aussi à grandir en humilité et en miséricorde, chaque humiliation et chaque pardon donné nous font grandir spirituellement, en sainteté (je parle de cette vertu humilité qui s'oppose à l'orgueil, pas de se faire marcher sur les pieds comme un bénêt ; mais on peut se défendre par l'exemple plutot que par la loi du Talion)

Qu'est-ce qu'un saint ? Un gars qui frappe celui qui l'attaque ? Non ça c'est un être humain ! Et cela ne donne aucun mérite, car tout le monde agit ainsi. Un Saint c'est celui qui pardonne même à son pire ennemi (Dieu est Miséricordieux envers nous, et nous demande de l'être envers nos frères et soeurs), qui est humble et charitable, qui ne cherche pas sa propre gloire mais témoigne de Dieu dans chacune de ses actions, sans s'approprier aucun mérite.

La charité et l'humilité, dans le sens de la sainteté, tout le monde peut l'acquérir, mais cela demande beaucoup de renoncement, d'affronter les tentations de ce monde au lieu d'y être esclave, de renoncer à nos mauvaises habitudes, et peu sont prêt à renoncer à leur confort ou plaisirs de toutes sortes pour aimer davantage leur prochain et s'élever davantage vers Dieu.

J'avais lu quelque part dans un livre ceci (en substance) : "L'homme ferait mieux, plutôt que de chercher sans cesse à allonger sa vie sur terre, de se préparer pour le jour de sa mort, qui peut survenir à tout instant." Car la vie sur terre ne sera toujours que temporaire, mais si nous cherchons à la vivre le plus saintement possible, nous nous préparons à la vraie Vie, celle en Dieu qui est éternelle.

Gabriel - 38 ans - Belgique - posté le 31/12/2009 à 19h00
Gabriel
Hors ligne

(*) «Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans, ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille t-on des raisins sur des épines ou des figues sur des chardons? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais tout mauvais arbres porte de mauvais fruits...Tout arbre qui ne porte pas de bon fruit est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Ceux qui me disent Seigneur! Seigneur! n’entreront pas dans le royaume des cieux, mais celui seul qui fait la volonté de mon père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour: Seigneur, n’avons-nouspas prophétisé en ton nom, n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n»avons-nous pas fait des miracles par ton nom? Alors, je leur dirai ouvertement: je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité» (Matt 7:15-23)

Anne03 - 66 ans - France métropolitaine - posté le 07/01/2013 à 11h12
Anne03
Hors ligne

J'adhère totalement à ta dernière phrase, Xénon .J'ai engagé d'innombrables discussions avec des croyants : des catholiques surtout. Ils n'ont aucun argument sérieux, solide, basé sur la raison ! Donc, si la Foi est une grâce vertu théologale ) pourquoi est-elle réservée à quelques "élus"?...

Pour moi, ceux qui adhèrent à une religion sont des gens qui ont besoin d'un secours mental. Ils ne peuvent supporter le côté tragique de toute vie humaine, la mort, etc., alors ils s'inventent des fictions apaisantes auxquelles ils s'accrochent parce que ça les arrange . ( Mais, il y a des êtres incapables de sécréter la quantité d'illusion dont ils auraient besoin ! )

A mon avis, comme le dit Freud, la religion est une affaire de névroses, psychoses, ou autres affaires privées...

Par ailleurs, ce qui me stupéfait c'est que ceux qui croient et qui différent tellement de moi par la pensée, en différent si peu par leurs comportements, leur amour du prochain...

" Si l 'Evangile est le livre des Chrétiens,

La vie des Chrétiens

Est le livre des Païens"

Membre inconnu - posté le 07/01/2013 à 12h15
Désinscrit

Bonjour Anne,

Détrompez vous, la foi chrétienne n'est pas du tout réservée à quelques élus, et encore moins incompatible avec la raison, au contraire elle utilise notre raison pour comprendre que oui il y a un Dieu créateur qui est amour ! Un enfant de 3 ans peut croire en Dieu, et il en existe d'ailleurs, sans qu'aucun conditionnement n'en soit la cause (on est bien plus conditionné dans notre société une fois devenus adultes !)

Mais c'est la particularité du christianisme, il faut redevenir enfant pour se laisser toucher par la simplicité de Dieu. Redevenir enfant cela ne signifie pas porter à nouveau des couche ou dire areuh mais devenir humble, savoir s'émerveiller, se laisser toucher par la transcendance divine.

Nous sommes tellement compliqués nous adultes, tellement orgueilleux, remplis de nous mêmes, comment pourrions nous laisser Dieu toucher notre coeur ? Nous ne savons déjà même plus bien souvent nous émerveiller devant la merveille qu'est la nature, notre planète miracle, ces paysages fabuleux qui sont une preuve tellement évidente d'une intelligence créatrice. Ni le hasard ni l'évolution n'auraient pu arriver à créer une telle merveille.

J'utilise ma raison en disant que Dieu est amour et veut l'homme libre, pourquoi alors la souffrance ? Parce que l'homme utilise mal sa liberté, il n'écoute pas ce que lui dit sa conscience, il ne respecte pas les loi écrites dans la nature et dans son coeur. C'est tout à fait raisonnable cela, nous ne sommes pas des pantins tout de même !

L'homme cause lui même la souffrance et le malheurs, l'injustice et les guerres, et ensuite il se condamne lui même en disant que si Dieu existait il n'y aurait pas de souffrance, Il ne permettrait pas tout cela. Quelle perte de toute raison, quel aveuglement !

Mais Dieu veut que nous soyons responsables de nos actes, que nous soyons co créateurs et non que nous soyons passifs, des assistés. Il nous a donné une conscience, si on l'écoute on peut discerner le bien du mal, mais combien d'homme ici sur terre écoute sa conscience et fait le bien ? Dieu nous a donné l'intelligence mais comment l'utilisons nous pour le bien de tous les hommes ? Nous sommes si égoïstes... Et après on dis "s'il y a la souffrance, c'est pas notre faute, non bien sur, c'est la faute de ce Dieu qui en fait n'existe même pas car s'il existait.. bla bla" Donc on se condamne dans le sens qu'on n'assume pas nos actes et en plus on refuse que Dieu nous aide à agir bien donc on persévère indéfiniment dans le mal, et la souffrance continue.

S'il nous reste un tant soit peu de bonne volonté, acceptons de nous dire "et si Dieu existait vraiment ? Et si Dieu nous voulait réellement heureux ? Et si la condition c'était de nous abandonner entre ses main ? Juste lui dire, Dieu si tu existes, donne moi un signe" sans chercher à le tester mais vraiment chercher à croire en lui. Je vous promets qu'il n'y a pas une seule probabilité sur 1.000.000 que Dieu ne vous répondra pas ! Osons le lui demander !

Anne03 - 66 ans - France métropolitaine - posté le 07/01/2013 à 15h06
Anne03
Hors ligne

Je ne nous écrirai plus car vous ne tenez pas compte de ce que je dis et nous ne sommes visiblement pas sur la même longueur d'ondes.

Je persiste et dis que Dieu n'est pas accessible par la raison.( que quelque chose dépasse notre entendement admettons ; mais on ne peut croire au dieu des religions qu'au prix d'un perpétuel infantilisme mental .) Pascal dans "Les Pensées" le montre en accumulant les raisons qui pourraient nous faire croire en Dieu. Puis, il reconnaît que "de là à croire, il y a un abîme", que "seul Dieu peut combler."

Je persiste aussi à croire que la Nature et l'Homme dans ses réussites les plus merveilleuses ne sont que le produit, sur des milliards d'années, d'évolutions, de régressions, de bouleversements dus à une chaîne infinie de hasards.On ne sait pas expliquer l'origine de la première cellule mais les modifications successives la science les explique aujourd'hui en apportant des PREUVES. Et vous, votre Dieu, d'où sort-il ? Comment peut-il n'avoir pas de commencement ? Pourquoi à un point X lui prend-il le désir de créer l'Homme et dix mille autres questions pullulent." Mystère" disent les Chrétiens : trop facile !!! Mais si vous vous en sortez avec vos fictions apaisantes, tant mieux pour vous !

Anne03 - 66 ans - France métropolitaine - posté le 08/01/2013 à 12h46
Anne03
Hors ligne

" Voyez-les se haïr les uns les autres, et dans toutes les villes et tous les villages chaque homme a un ennemi qui veut lui nuire, et chaque homme est un Abel, et un Caïn aussi. Voyez-les en leurs guerres se tuer les uns les autres depuis des siècles, se tuer abondamment malgré leur loi d'amour du prochain..., voyez-les, ces singes rusés avec successivement leurs flèches, leurs haches, leurs francisques, leurs lances, leurs piques, leurs hallebardes, leurs arbalètes, leurs javelots..., leurs masses d'armes, leurs nobles épées, les petits salauds, leurs arquebuses, leurs mousquets, leurs fusils, leurs baïonnettes troueuses de ventres, leurs canons, leurs mitrailleuses..., leurs torpilles, leurs bombes à billes, leurs bombes au napalm, leurs gaz innervants, leurs chères bombes thermonucléaires, leurs vénérées bombes au cobalt, leurs sous-marins nucléaires lanceurs d'engins à tête multiple, leurs fusées intercontinentales..., leurs missiles sol-air et mer-sol et bientôt lune-terre et, délice et fierté, leurs missiles anti-missiles à tête chercheuse..." ( Albert Cohen ; O vous, frères humains. )

Membre inconnu - posté le 08/01/2013 à 15h03
Désinscrit

Bonjour Anne,

Je m'excuse si j'ai donné l'impression de ne pas tenir compte de vos derniers messages, pourtant je les ai bien lus et j'étais sûr de répondre par rapport à ce que vous me disiez.

Je ne souhaite de toute façon pas vous convaincre de l'existence de Dieu, la foi est une grâce que Dieu donne à toute personne qui le désire, mais ce n'est pas forcément votre choix et je le respecte.

Néanmoins cela m'attriste de voir tant d'homme et de femmes, tant de jeunes surtout, qui n'ont aucune espérance (c'est pour eux aussi que j'écris) et ne voyant aucun sens à leur vie, ne connaissant pas Dieu et n'ayant personne pour témoigner et partager leur foi et leur joie de vivre avec eux, finissent souvent par mettre fin à leurs jours. Je suis convaincu que le coeur de l'homme est fait pour Dieu et le recherche même inconsciemment, et s'il ne le trouve pas l'homme ne peut véritablement être heureux car ses désirs infinis (vie éternelle, bonheur sans fin), il ne parviendra à les satisfaire qu'avec du fini, de l'éphémère, mais tout cela ne rend pas heureux et encore moins libre.

Les hommes n'ont jamais autant désespéré qu'aujourd'hui, où Dieu est de plus en plus exclu de nos cités et de nos coeurs.

Je ne pense pas que l'homme souhaite vraiment au fond de son coeur finir dans le néant, il s'inventera d'office des idoles pour surmonter cette angoisse. Ou il fera tout pour ne pas y penser, mais comment ? Eh bien justement en se créant des idoles telle que les jeux vidéo, la télévision, Internet, le sexe, la drogue, les sensations fortes, le divertissements à outrance. Tout ce qui remplace Dieu dans le coeur de l'homme est une idole donc un autre dieu mais un fait de mains d'homme. L'homme qu'on le veuille ou non est un être religieux, s'il n'adore pas Dieu il adorera autre chose, y compris sa femme, son mari, ses enfants (je dis bien adorer, au point de sacrifier sa propre existence pour l'autre mais pas par amour, simplement pour avoir le sens d'exister ou simplement donner un sens à sa vie qui sinon n'en a aucun, car nous avons tous besoins de donner un sens à notre vie).

Mais toutes ces idoles le détruiront, et aucune ne le rendra heureux. S'il est honnête avec lui-même il réalise qu'il possède beaucoup de désirs infinis. Rien que quand un homme aime une femme, il souhaite l'aimer et être aimée d'elle "pour toujours", pourtant l'amour ici bas est si fragile. Mais on reprend vite espoir quand on comprend que cet amour est un avant gout, un flash de l'amour véritable qui nous attend et qui lui ne finira jamais.

C'est bien ma raison que j'utilise quand j'écris tout ça !

Membre inconnu - posté le 08/01/2013 à 15h45
Désinscrit

Ce que je constate quand même c'est que vous êtes très active sur le forum spiritualité pour une personne qui n'y croit pas Il doit y avoir une recherche de vérité même inconsciente. Je sais que souvent l'incroyance vient de blessures dues au passé, parfois ont peut aussi renier Dieu quand un drame survient dans nos vies, pourtant si nous savions que Dieu n'en est jamais responsable et souffre avec nous, que seul Dieu peut véritablement nous guérir en profondeur, nous remettre sur pieds et nous redonner la joie de vivre, ce qu'aucun homme, aucun psy, aucune drogue, rien ici sur terre ne parviendra j amais à faire, si ce n'est le temps mais souvent les blessures demeurent inconsciemment.

C'est dommage que l'homme malgré tout persévère souvent à vouloir être malheureux ... C'est quelque chose d'assez incompréhensible. Je ne peux trouver une explication que dans la réalité du péché originel où l'homme en est ressorti blessé, faisant le mal qu'il déteste et ne parvenant pas à faire le bien qu'il voudrait. Etant adversaire de la paix et de l'amour, tout en les désirant du plus profond de son coeur. C'est ce qui explique que nous nous lassons souvent si vite car nous cherchons quelque chose d'infini (une sensation, une joie, un amour, un plaisir quelconque) qui ne vient jamais... tant qu'on ne rencontre pas Dieu.