Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Vatican - Les homosexuels blessés par les propos du pape - Page 3

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 03/01/2009 à 09h49
Désinscrit

"Lundi, Benoît XVI a livré son traditionnel discours de fin d'année à la Curie romaine. Et il est revenu, implicitement, sur l'homosexualité. C'est en effet par une critique de la théorie du "genre" (gender en anglais) que le pape a abordé le sujet. Cette théorie, née aux Etats-Unis dans les années 1970, aujourd'hui défendue en Europe par les associations homosexuelles et certains courants féministes, établit une distinction entre l'appartenance biologique à tel ou tel sexe et l'identité réelle de la personne. Elle est dénoncée de longue date par les évêques américains et les commissions spécialisées du Vatican.

"L'ordre de la création" est remis en cause par "ce que l'on désigne communément par le terme "'gender'", a déploré le souverain pontife. Il a ajouté que l'Eglise catholique avait pour tâche de rappeler la "loi naturelle" établie par Dieu pour "protéger l'homme contre sa propre destruction", comme elle défend "la terre, l'eau et l'air" des menaces écologiques. "Si les forêts tropicales méritent notre protection, l'homme (...) ne la mérite pas moins", a-t-il résumé avant de plaider une fois de plus pour le mariage, "lien de toute la vie entre un homme et une femme".

"Aberrant"

Les réactions n'ont pas tardé. "Le monde traverse une crise économique gigantesque", et à la veille de Noël "les gens ont besoin d'une parole de réconfort", a répliqué la députée italienne de gauche Paola Concia, un défenseur des homosexuels, dans une lettre ouverte à Benoît XVI. "Cela vous paraît vraiment opportun de parler de 'gender' à tous ces pauvres gens réduits au chômage ou en situation précaire, qui ne savent même pas ce que cela veut dire", demande-t-elle. "Il s'agit de la énième attaque homophobe de ce pape", a déclaré Gustav Hofer, co-réalisateur du documentaire Soudain l'hiver dernier sur la vie d'un couple homosexuel en Italie. "Le Vatican parle de l'homosexualité ou de la transsexualité comme si c'était un caprice, jamais une souffrance", dénonce-t-il, ajoutant que l'Eglise catholique "réduit l'orientation sexuelle à l'acte sexuel, comme si cela n'avait rien à voir avec l'identité de la personne".

La polémique a franchi les frontières. Au Royaume-Uni, Sharon Ferguson, directrice générale du Mouvement chrétien gay et lesbien, a qualifié les propos du pape de "totalement irresponsables et inacceptables sur le fond comme sur la forme". "Le pape propage la crainte que les homosexuels menacent la planète. C'est tout simplement aberrant", a aussi estimé Giles Fraser, président d'Inclusive church, un mouvement anglican pro-homosexuel. "Ces commentaires trahissent un manque d'ouverture face à la complexité de la création", selon l'ancien religieux dominicain Mark Dowd, homosexuel et militant pour le groupe écologique chrétien Operation Noah."

Source : http://tf1.lci.fr

Mon avis :

Je pense personnellement que le pape ne fait aucune homophobie dans son discours mais critique l'homosexualité et non l'être homosexuel. Cet être doit simplement se demander si son comportement (et non pas lui même car nous sommes tous bons aux yeux de Dieu) n'est pas anormal dans le sens naturel du terme tout simplement. C'est là que l'Eglise et la religion peuvent aider l'homme à se recentrer sur les vraies valeurs et normes.

Une simple question pour comprendre ce qu'est cette norme de l'hétérosexualité est de se demander : à l'origine du monde, si l'homme comme aujourd'hui allait avec des êtres du même sexe l'humanité serait-elle encore vivante aujourd'hui ? Ou n'y aurait-il plus d'humanité car l'homme, c'est un fait naturel, n'est ni hermaphrodite (capable de procréer tout seul) ni capable de concevoir la vie avec un être du même sexe.

Bien sur à l'origine de l'humanité il y avait surement certains cas d'homosexualité mais ce n'en était nullement une mode. Et ceux là sont malheureusement morts sans avoir eu de descendance. Une chance que ce n'était pas une généralité sinon nous ne serions pas là pour en parler aujourd'hui.

Aujourd'hui on va jusqu'à se venter de son homosexualité (gay pride), à demander le mariage d'homosexuels (alors que le mariage devait rester entre un homme et une femme) ou l'adoption pour un couple homosexuel. Jamais on ne se demande quelle vision l'enfant quand il sera grand aura du couple, de la famille... Pour lui deux mères ou deux pères ce sera normal voir banal. Il ne se dira pas que lui-même n'est pas né de deux mères ou de deux pères mais d'un père et d'une mère (merci à papa et maman grâce à qui je suis sur terre aujourd'hui) et là est la normalité car là est la création de la vie ! Et là est le danger que dénonce le pape !

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 02h40
PatLeMans
Hors ligne

Certes, il y a encore, et heureusement, des groupes comme les JMJ, les Scouts ou autres qui réunissent de tres nombreux jeunes a travers les pays.

A titre perso, je n'en connais pas, peut etre qu'ils n'osent le dire ou peut être vivent ils toujours en communauté.

Il est vrai qu'il ne devrait pas y avoir de rapport avant le mariage, mais, il y a bien longtemps que cela n'existe plus ca, hormis dans des familles croyante et pratiquante, sinon, on sait que la moyenne pour un 1er rapport il me semble que c'est vers 15 17 ans, non, donc bien avant le mariage. Enfin perso a 30 ans, je peut encore dire "pas avant le mariage".

Le mariage, c'est vrai aussi qu'il a perdu de son interet car le divorce a pris le dessus, ou du moins, il est de plus en plus naturel de se dire qu'apres le mariage, on a la solution du divorce, il y a plusieurs decennies, on n'avait pas d'issue de secours.

Enfin, cela sort du debat sur "Etre Homo est il naturel"

Membre inconnu - posté le 04/01/2009 à 02h43
Désinscrit

Citation : Ils se sont terrer dans des quartiers, etc... et des hétéro bien pensant vont leur tabasser la tête pour faire respecter les "normalités de la nature"

Je ne cautionnerai jamais de tels actes, l'agressivité est engendrée par la peur, la haine, rien d'autre. Il faut savoir se montrer tolérant et ne jamais juger l'homme mais son comportement et toujours avec respect. Tout homme a le droit de vivre sans se faire agresser, peu importe ses croyances, préférences, maladies, handicap ou autre.

Ces personnes dont tu parles n'étaient forcément que des malades et non des catholiques ! La religion prône l'amour, la création et non la haine ni la destruction (cfr terrorisme notamment).

Une chose aussi, je peux fréquenter des homosexuels sans problème, sans aversion ni haine ni quoi que ce soit. Car en effet peu m'importe ce qu'il font en privé, ce n'est nullement mon problème. Ccela reste pour moi des êtres humains dignes d'intérêt comme mon frère, ma mère, la dame agée dans la rue, ou l'épicier maghrébin du coin ! Cela ne m'empêche pas d'avoir mon opinion sur l'homosexualité.

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 04/01/2009 à 02h56
Jacky
Hors ligne

Cela ne m'empêche pas d'avoir mon opinion sur l'homosexualité.[/quote]

Izanagi, quelle est ton opinion ? que ce n'est pas "naturel" ? que c'est une déviation sexuelle ?

Comment peux-tu en être sûr ? Puisque la médecine elle-même a déjà mis l'accent sur certaines évidences et que les recherches se poursuivent sur le sujet. Je préfère m'abstenir de juger l'homosexualité comme une aberration. J'imagine que les homosexuels catholiques doivent se sentir vraiment mal dans leur religion. Tout comme moi, divorcée, et donc exclue en quelque sorte de recevoir les Sacrements ....

Membre inconnu - posté le 04/01/2009 à 03h01
Désinscrit

C'est mon opinion, donc par définition pas une certitude mais basé sur mes croyances et sur la logique de la nature et de la création. la nature par définition c'est la vie, deux sexes identiques ne peuvent créer la vie. (même si la société et la science trouveront surement un jour une solution à ce "problème", si ce n'est pas déjà le cas avec le clonage et la fécondation in vitro, cette dernière au demeurant restant une solution envisageable en cas de stérilité) C'est tout ce que je dis. Et je n'ai pas utilisé le terme d'aberration il me semble...

Vivre son homosexualité quand on est catholique pratiquant doit être très difficile.

Je ne m'étendrai pas plus longtemps sur le sujet car je ne connais pas ce cas de figure...

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 03h08
Metatron
Hors ligne

mais Jacky, n'es-tu pas au courant qu'il existe même des groupes qui prône que la religion peut remettre les homosexuels dans le droit chemin ?

Ceci étant Izanagi, il est vrai que la religion est amour mais la Bible ne dit-elle pas que l'homosexualité n'est pas naturel.

"Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination."

La Bible les condamne, c'est d'ailleurs pourquoi tant de religieux les poursuivent.

J'ai eu un correspondant qui m'a lâché à cause de mon refus de banir les homosexuels parce que la Bible le dit.

Et je ne cite pas l'épisode de Lot à Sodome car c'est trop facile, il est autant possible de le lire pour ou contre l'homosexualité mais nous ne manqueront point de souligne que Sodome à donner naissance à sodomie puis à sodomite et ainsi de suite.

Pour en revenir au fait que le Pape ( et je ne crois pas que ce soit Benoit XVI qui pose vraiment problème ) se soit prononcé sur le genre de l'homosexualité pose problème dans le fait que le pape pose les dogmes. Si l'on est catholique, si l'on est croyant, nous ne pouvons remettre en question ce que dit le Pape, l'Eglise et Dieu.

Ainsi, caveau avortement, caveau condom, caveau homosexuel, caveau etc....

Ou alors je ne parle que pour moi, ce dogmatisme est pesant.

Metatron

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 03h09
PatLeMans
Hors ligne

Deja aujourd'hui, une femme peut devenir enceinte sans pratiquer l'acte d'amour, via les différentes formes d'inséminations. On peut donc imagine qu'un couple de lesbienne puissent s'entendre et que l'une d'elle devienne mere, on peut même imaginer et cela s'est surement déjà passe, 2 lesbiennes ayant un ami homme qui accepte de donner sa "semence" afin que l'une d'elle devienne mère, en ayant ou non un droit de visite sur l'enfant.

Apres pour deux hommes cela sera toujours impossible d'avoir un enfant, la science ne pourra pas faire en sorte qu'un homme devienne "mère". Sauf a pratiquer de nombreuses interventions chirurgicale et encore je ne sais pas si c'est possible, y a tout un processus interne a recréer.

Membre inconnu - posté le 04/01/2009 à 03h12
Désinscrit

Etre croyant ne signifie pas être borné. on peut très bien être croyant et garder son esprit critique.

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 04/01/2009 à 03h15
Jacky
Hors ligne

Non ! Tu n'as pas utilisé le terme "aberration" Izanagi, c'est moi qui en ai déduit que si on ne l'accepte pas comme pouvant être "naturel" c'était alors une aberration de la nature.

Et cette énergie si positive qu'est l'amour ? Crois-tu qu'elle soit obligatoirement destinée à déboucher sur la procréation ? On peut s'aimer intensément et décider d'un commun accord de ne pas avoir d'enfant. Est-ce qu'on vit alors en état de péché ? Je pense que les règles imposées par l'Eglise sont parfois trop rigides. Heureusement qu'elles sont malgré tout remises en question ou actualisées par l'évolution de la société, au fil des années.

PatLeMans - 38 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 03h24
PatLeMans
Hors ligne

Finalement, on part du fait de savoir si être homosexuel est naturel et on peut aussi se demander alors si, rester célibataire est naturel ou si être en couple sans vouloir d'enfant est également naturel.

Par moment, quand je vois mes chats, je me dis que les animaux ont beaucoup moins de soucis, ils font leur petite vie tranquille dans mon appart, sans aucun des soucis que l'Homme, pourtant un animal, possède.

C'est vrai, les animaux n'ont pas besoin d'argent, pas besoin de travail pas besoin de tele, d'ordi, leur seul besoin est de manger, et pour les animaux domestique, ils mangent grâce a nous, et les animaux sauvage mangent grâce a la chaine alimentaire naturelle.

Nous, les Hommes, animal intelligent nous avons tous les soucis du monde.