Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Témoignage : sorti de l'homosexualité - Page 3

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Gabriel - 39 ans - Belgique - créé le 02/07/2009 à 20h37
Gabriel
Hors ligne

Voici un très beau témoignage d'un québécois sauvé de l'homosexualité après plus de 30 ans. Comme quoi rien n'est impossible à Dieu si on le lui demande avec confiance et amour.

"Je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Je souhaite qu'elle puisse aider d'autres personnes qui comme moi ont un jour trouvé l'amour de Dieu et ont choisi de vivre pour lui à tout prix, et ce, indépendamment de ce que Dieu leur demandait d'abandonner.

Mon histoire commence il y a environ 35 ans. Je suis né dans une famille typiquement Québécoise. Je suis le deuxième d'une famille de trois garçons. Mon enfance a été marquée par une vie de famille agréable ou les bonheurs succédaient les peines et ou le manque de moyen financier prenait une grande place. Par contre, mes parents ont toujours su nous donner tout ce dont nous avions besoin et même au-delà dans un contexte ou le manque d'argent était omniprésent. Étant très jeune, environ vers l'âge de 10 ans, j'ai eu quelques contactes sexuels avec des jeunes gerçons de mon âge. Au cours de ces activités, une chose m'inquiétait, c'était que j'aimais cela. Pour moi ce n'était pas un jeu sans conséquence car je sentais que dans mon esprit des sillons se traçaient. Par contre, ce que je ne savais pas à l'époque, ces que ces sillons allaient diriger tout le reste de ma vie. Ici, je dois dire que ces sentiments n'étaient qu'une résultante de ce que je vivais intérieurement, c'est à dire une blessure profonde en ce qui concerne mon identité propre. J'étais un garçon mais j'aimais les autres garçons.

Par la suite, je suis devenu adolescent et cette réalité me hantait de plus en plus. J'avais des amis mais personne à qui je pouvais parler de ce que je ressentais pour eux. J'ai donc vécu une adolescence plutôt perturbée. En fait, comme j'étais plutôt un beau garçon, j'avais des offres de la part des filles mais comme je ne ressentais rien pour elles, je devais tous faire pour éviter qu'elles s'accrochent à moi. Je préférais de beaucoup la présence de mes amis. Pour leur part, eux ne comprenaient pas pourquoi je ne voulais pas de ces filles, et je devais inventer toutes sortes de choses. Inévitablement, le moment est venu ou j'ai eu mes premiers rapports sexuels avec une fille. Cela s'est bien passé, mais je savais que je ne pouvais pas lui donner ce qu'elle attendait de moi. Cette femme avait commencé à étudier avec les témoins de Jéhovah et nous nous sommes donc laissé dans de bon terme.

Comme suite à cette expérience, j'ai choisi de partir vivre ma vraie vie. J'ai eu une éducation dans un milieu Catholique et je croyais en Dieu. Cependant, je savais dans mon fort intérieur que le style de vie homosexuel était contraire à ce que Dieu me demandait. À ce moment, j'ai décidé que puisque Dieu avait permis cela dans ma vie, et que malgré le fait que je priais, il ne répondait pas, j'ai décidé de cesser de le prier et de vivre ma vie comme bon me semblait. À ce moment, j'ai rencontré une femme dans mon milieu de travail qui fréquentait le milieu gai de ma ville. Je lui ai demandé de m'accompagné afin que je puisse y aller pour une première fois. C'est ce qui c'est passé. Une fois dans le milieu, je n'ai eu aucune peine à rencontrer des hommes avec qui j'ai eu des relations sexuelles. Après quelque temps de ce jeu, j'ai rencontré quelqu'un avec qui je suis tombé en amour. Nous sommes allés vivre ensemble et j'ai dit à ma famille et à mon entourage que j'étais gai et que je vivrais ma vie ainsi. Ma relation avec mon chum a rapidement tourné au vinaigre. Au cours de cette période, nous avons consommé beaucoup de drogue et nous sortions à tous les soirs dans les clubs et dans les bars. Ce que je croyais être la vraie vie, est devenu petit à petit un enfer. De plus, je réalisais qu'en moi il y avait une partie de moi qui étais morte et lorsque je tentais d'en parler, les gens me prenaient pour quelqu'un de dérangé. Je disais qu'en moi il y avait un cadavre que je trainait et que je ne savais quoi faire pour le faire vivre ou tout simplement m'en débarasser.

Lire la suite : cliquer ici

Membre inconnu - posté le 19/08/2011 à 16h47
Désinscrit

où le faible et l’inadapté ont été systématiquement éliminés.

C'est le genre de réflexion qui poussent nos sociétés modernes à se déshumaniser vous ne pensez pas ? Cela mène aussi à des dérives comme l'eugénisme.

Xavier le Pichon dit ceci : "Les êtres que la vie semble avoir condamnés jouent à la fois le rôle de révélateurs de l'humanité et de transformateurs de la société." En effet, c'est suivant la capacité d'une société à intégrer et accepter les personnes faibles et inadaptées que l'on reconnait qu'elle est humaine."

Membre inconnu - posté le 19/08/2011 à 20h07
Désinscrit

D’ailleurs est-ce que l’homosexualité est vraiment un problème ?

C'est de nouveau moi Linlin :)

Je voulais juste réagir par rapport à ceci (ci-dessus). L'homosexualité ne peut pas sembler un problème en soi lorsque peu d'individus se considèrent comme tel, cela dit il suffit de généraliser cette forme de sexualité à l'humanité tout entière pour réaliser que cela signifierait l'extinction de celle-ci. Je ne sais pas si l'on peut parler de norme mais plutot de lois naturelles. J'ai du mal à imaginer comment 2 créatures du même sexe peuvent parvenir, sur le plan naturel (on oublie toutes les expériences génétiques) à se reproduire et à perpétrer la vie sur notre planète.

Il y a des lois naturelles elles sont faites pour être respectées, sinon on voit tous les jours où cela nous conduit.

Après certes la sexualité ce n'est pas que la reproduction mais on oublie que c'est aussi cela et que sans elle nous ne serions pas là. Pour autant nous ne nous réduisons pas à l'état animal pour autant car la sexualité c'est aussi l'amour, 2 chairs qui n'en forment plus qu'une (d'où l'importance et la beauté du mariage). Ce qui est réservé à l'homme. Et l'amour ce n'est pas uniquement le plaisir et les beaux sentiments amoureux !

Linlin - 56 ans - France métropolitaine - posté le 01/09/2011 à 23h39
Linlin
Hors ligne

Bonjour. Vu ton importante réponse, Je me doute que ta foi est immense, même les arguments les plus logiques ne peuvent ébranler tes convictions. Je t’envie presque d’avoir tant de certitudes, tu dois avoir une sérénité à toute épreuve.

Eh oui il faut pour lire la Bible être vraiment « souple « d’esprit pour découvrir la bonne interprétation aux textes sacrés. Bref : être un vrai spécialiste qui sait quand il faut prendre le verset au pied de la lettre, ou au deuxième degré ou carrément l’ignorer car parfois, c’est trop intolérable. Je ne vois toujours pas en quoi le message qui se trouve derrière la Genèse est vrai et je répète : je constate un monde issu d’une évolution très lente et non pas une création quasi immédiate ; Une humanité qui elle-même n’a pas dû être parfaite dès le départ car obtenue par sélection naturelle à partir d’hominidés très primitifs. A partir de ces faits bien vérifiés il est tout à fait légitime de douter de la Genèse.

Si la mauvaise conscience est un avertissement divin, comment se fait-il que tout le monde ne perçoive pas cet appel de Dieu de la même manière ? Certains vont culpabiliser énormément pour un acte anodin et d’autres n’éprouveront aucun remord pour des crimes atroces.

Dans le site où on pouvait lire la suite de ce fameux témoignage d’homosexuel repenti, je n’ai pas vu que de l’unanimité sur ce sujet.

"où le faible et l’inadapté ont été systématiquement éliminés.

C'est le genre de réflexion qui poussent nos sociétés modernes à se déshumaniser vous ne pensez pas ? Cela mène aussi à des dérives comme l'eugénisme."

Encore une fois. Ce n’est pas une réflexion, c’est un fait avéré. Dans ce cas, C’est ce que l’on pourrait réellement appeler une loi divine qui s’est toujours vérifiée. Je me doute que cette évidence te met mal à l’aise et que tu ignore systématiquement les réalités de l’évolution tant ton esprit est conditionné. J’essaye de ne pas me voiler la face devant les évidences .même tristes. Ce qui ne veut pas dire que j’applique dans ma vie les lois cruelles de la vie sauvage. D’ailleurs les sociétés religieuses ne sont pas plus idylliques et tolérantes que les autres et les non croyants sont également capables d’amour et de pardon.

La vie et l’intelligence sont surement apparues sur d’autres planètes et dans ce cas c’est bien entendu aussi suite à une évolution biologique. Dont le principe doit être le même que sur Terre.

Si l’humanité ne pourra peut-être jamais connaitre tout les secrets de l’univers, elle a malgré tout grâce à des savants exceptionnels trouvés pas mal de choses et surtout découvert que certaines légendes religieuses ne pouvaient pas être vraies. Dieu aime ses créatures ? Jusqu'à présent rien ne le prouve.

Linlin - 56 ans - France métropolitaine - posté le 01/09/2011 à 23h42
Linlin
Hors ligne

Suite

En tout cas, Je peux déjà te rassurer : l’humanité ne s’éteindra pas à cause de l’homosexualité. Je suppose qu’il est aussi dur pour un hétérosexuel de devenir homosexuel que l’inverse.

Étonnant que tu me parles de lois naturelles concernant la sexualité. Naturellement les homosexuels auront moins tendance à se reproduire et cela devrait au contraire te rassurer. Je constate que tu te focalise sur un détail de l’humanité qu’est l’homosexualité alors qu’il y a des choses bien plus graves perpétrées la plupart du temps par des hétérosexuels très croyants. Finalement ce qui manque dans ce débat c’est l’avis d’homosexuels qui sont plus à même de dire ce qu’ils pensent.

Membre inconnu - posté le 04/09/2011 à 11h01
Désinscrit

Bonjour Linlin,

Merci de participer ainsi au débat. Il faudrait presque lancer un nouveau sujet car le débat a un peu dévié, et je suis sur que la spiritualité concerne chacun d'entre nous et un titre plus approprié permettrait que d'autres membres se joignent à la discussion.

Tu sais la foi est une grâce que l'on reçoit de Dieu. On ne nait pas croyant (la preuve je ne le suis que depuis mes 28 ans). Si on ne l'a pas il faut oser le demander à Dieu et crois moi Il te la donnera sans même que tu aies besoin de subir un quelconque lavage de cerveau. Car contrairement à ce que beaucoup pensent, croire en Dieu n'est pas du conditionnement, du moins la vraie foi. Le conditionnement se situe au niveau du cerveau, la foi au niveau du coeur. C'est une rencontre réelle avec Dieu qui transforme toute notre vie. Comme quand on rencontre l'homme ou la femme de sa vie et que notre vie n'est plus jamais la même après ça. Avec Dieu la différence est qu'on sait qu'on ne sera jamais séparé de Lui, qu'Il ne retirera jamais son amour, contrairement à l'amour des hommes qui est volatiles et éphémère car non ancrée sur Dieu mais sur l'homme lui même, et sur des sentiments alors que le véritable amour dépasse les simples sentiments. On décide d'aimer et on ne subit pas l'amour.

"Car j'ai l'assurance que ni la mort, ni la vie, ni le anges, ni les principautés, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu dans le Christ Jésus Notre-Seigneur. (Romains 8: 35 à 39)"

Il n'est pas nécessaire d'être spécialiste des écritures saintes pour comprendre la parole de Dieu. Un enfant de 4 ans peut la comprendre, vraiment. Il suffit juste de mettre nos préjugés de côtés et de demander à l'Esprit Saint de nous éclairer pour comprendre comment Dieu cherche à nous parler au travers de ces textes. Car Dieu ne se révèlera jamais aux orgueilleux. L'Esprit Saint a inspiré les hommes qui ont écrit ces textes saints, seuls ce même Esprit peut nous aider à le comprendre. Et l'Esprit Saint est donné à tout ceux qui le demandent humblement. Jésus ne dit pas pour rien qu'il faut savoir redevenir comme des enfants. Car nous sommes justement tellement conditionnés (par notre éducation, par les médias, les valeurs de la société dans laquelle nous grandissons et sur lesquelles nous bâtissons notre vie, valeurs qui ne sont que du sable et qui changeront dans la société de demain), qu'il faut arriver à abandonner tous nos conditionnements pour se laisser toucher par la parole divine. Seule cette parole peut nous libérer réellement de ces conditionnements et nous permettre d'être vraiment nous mêmes. Preuve en est que la véritable foi n'est nullement un conditionnement, bien au contraire mais une libération. Tout chrétien sincère qui a vraiment fait cette rencontre avec le Christ le confirmera.

Membre inconnu - posté le 04/09/2011 à 11h03
Désinscrit

Un exemple très simple (j'aime les exemples !) : Un homme ou une femme n'a jamais reçu de ses parents le moindre geste d'affection, ou bien n'a subit que violence de la part de ses parents. Devenu adulte il a une piètre image de lui même et des autres, ne s'aime pas et ne peut aimer les autres. Pourquoi ? Parce qu'il a été conditionné !

Cette personne aura peut être la grâce de faire la rencontre de Dieu un jour dans sa vie et alors, voyant à quelle point elle est aimée de Dieu, grâce à une rencontre personnelle avec Jésus, parviendra à se débarrasser de ses conditionnements et croire réellement qu'il a de la valeur et est capable d'aimer et d'être aimé.

Peut être est ce un conditionnement comme tu le penses (pour moi ce n'en est pas un), mais dans ce cas ne vaut il pas mieux savoir que l'on a de la valeur indépendamment de ce que nous ont fait croire nos parents ou la société, simplement parce qu'on en a aux yeux de Dieu, plutot que de passer sa vie à éviter cette rencontre avec Dieu et à entretenir toute sa vie des pensées déraisonnables ?

Si la mauvaise conscience est un avertissement divin, comment se fait-il que tout le monde ne perçoive pas cet appel de Dieu de la même manière ? Certains vont culpabiliser énormément pour un acte anodin et d’autres n’éprouveront aucun remord pour des crimes atroces.

L’excès de culpabilité est du à nos conditionnements. Dieu parle à chaque homme, mais il est vrai que nos conditionnements peuvent nous empêcher d'entendre la parole de Dieu. Notre orgueil aussi. Mais Dieu se sert de tout pour éveiller nos consciences et pour nous aider à l'entendre.

Par exemple imaginons un homme qui a commis un crime atroce. Il n'a aucun repentir, un membre de la famille de sa victime décide d'aller lui rendre visite (en prison) pour connaître les raisons pour lesquelles il a commis ce meurtre. Le meurtrier ne voyant pas le mal de son acte lui dit qu'il l'a tué parce qu'il en avait envie, ou parce qu'il n'aimait pas sa tête, ou que sais je.

Puis cette personne qui est venue le voir s'approche de lui et lui prend la main en lui disant "je te pardonne". Dieu à ce moment touche le coeur de l'homme et réveille sa conscience. Par ces simples mots "je te pardonne". Il peut au début rejeter ce pardon. Mais déjà ce pardon aura libéré le coeur de la personne qui l'a donnée car la rancoeur est un véritable poison. Ensuite quand elle s'en ira, le meurtrier sera seul avec sa conscience, il ne comprendra pas ce geste d'humanité. Comment quelqu'un peut il lui pardonner son geste. Imaginons que ce fut la femme de la victime. Et le repentir s'enclenchera. Le meurtrier entendra peut être plus tard dans sa vie dire que Dieu est Miséricorde et peut le pardonner. Et sa vie changera complètement ! S'il accepte ce pardon.

Nous n'avons pas tous consciences de nos péchés, du mal que l'on fait à soi même ou autres autres, cela est du à nos conditionnements et à l'emprise du péché sur notre vie, dont seul Dieu peut nous libérer.

Membre inconnu - posté le 04/09/2011 à 11h30
Désinscrit

La vie et l’intelligence sont surement apparues sur d’autres planètes et dans ce cas c’est bien entendu aussi suite à une évolution biologique. Dont le principe doit être le même que sur Terre.

Je ne suis pas contre l'idée d'évolution, l'homme a évolué c'est évident, même si sa concience et son coeur sont restés inchangés car ils sont le lieu intime qui permet à Dieu de parler à sa créature. Mais le raisonnement qui dit qu'on descend du singe me parrait un peu simpliste. Le singe n'a pas de conscience comme nous, et la conscience n'est pas le fruit de l'évolution. Pour la conscience un vol au temps des hommes des cavernes vaut toujours un vol à notre époque, de même qu'un meurtre.

Certes je crois aussi que certaines formes de vies existent sur d'autres planètes ! Mais je ne pense pas que des êtres religieux comme nous existent pour autant. Pour autant je ne me ferme pas à cette possibilité. Mais je dirai juste que l'homme possède de nombreuses différences avec le monde animal. Il possède une conscience, il sait aimer, sa sacrifier pour ceux qu'il aime, n'est pas mû par ses instincts (même si certains le pensent et se comportent comme des bêtes), il est profondément religieux qu'on le veuille ou non (on ne quitte une religion que pour tomber dans une autre car nous avons besoin de croire pour donner sens à notre vie. Si ce n'est pas Dieu ce sera l'argent, le sexe, des idéaux quels qu'ils soient, le pouvoir... autant d'idoles qui prennent la place du véritable Dieu).

Si l’humanité ne pourra peut-être jamais connaitre tout les secrets de l’univers, elle a malgré tout grâce à des savants exceptionnels trouvés pas mal de choses et surtout découvert que certaines légendes religieuses ne pouvaient pas être vraies. Dieu aime ses créatures ? Jusqu'à présent rien ne le prouve.

Dieu a donné à l'homme l'intelligence de faire de grandes découvertes et l'Eglise comme le chrétien ne rejettent nullement celles-ci ! Mais Les scientifiques ne pourront jamais prouver ou infirmer l'existence de Dieu. S'ils le peuvent, c'est que Dieu le leur aura permis. Pour cela il est nécessaire qu'ils fassent preuve d'humilité dans leur travail (et il y en a de tels scientifiques), qu'ils admettent ne pas tout pouvoir prouver, qu'une grande partie de ce qui existe dépasse leur compréhension. Foi et sciences ne sont pas incompatibles, elles savent même se compléter. Mais Dieu fuit devant les orgueilleux, et ne se révélera jamais à eux.

Croire n'est pas savoir, la foi n'est pas certitude mais conviction. La certitude ce sera pour quand nous serons au Ciel.

(Mt 11,25-27) « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange: ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits (= humbles). Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m'a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler ».

Linlin - 56 ans - France métropolitaine - posté le 23/09/2011 à 23h05
Linlin
Hors ligne

[Bonjour Angel et bonjour à tous

Je n’arrive pas vraiment à ressentir cet amour de Dieu. Son amour est selon tes dires éternel, total et absolu. Le problème c’est que cet amour me parait vraiment trop subtil pour en sentir vraiment les effets. Il ne semble pas que cet amour apporte vraiment de protection face aux épreuves de la vie. Les croyants ne sont pas mieux lotis et même les chrétiens seraient ils catholiques pratiquants n’échappent pas aux drames au cours de leurs existences. Par contre il est effectivement prouvé qu’avoir la foi est un formidable moyen de motivation et de soutiens moral.

Franchement qui de nous deux est le plus conditionné ? Je constate que tu ignore délibérément toute information qui dérange ta conscience.

La Bible lisible par un enfant de quatre ans ? En es tu bien sur ? Tiens je me souviens d’un épisode de l’ancien testament concernant la conquête de la terre promise. Durant mon enfance, je voyais cela comme une histoire merveilleuse. Mais en fait je me rends compte que j’étais vraiment conditionné puisque je ne voyais pas la réalité brute. On y raconte entre autre la prise de Jéricho et ce fameux épisode où les murs de la cité s’effondrent après que les hébreux en aient fait plusieurs le tour avec l’arche d’alliance. Que se passe t il après ? Les vaincus impressionnés par la puissance de Dieu se soumettent ils à cette nouvelle religion et rejoignent la communauté des croyants? Certainement pas, les vainqueurs entrent dans la ville et massacrent consciencieusement toute la population hommes femmes vieillards enfants et même animaux détruisent et brulent tout ce qui reste. Les seuls rescapés sont ceux qui ont trahi leur communauté. Tout cela sous les ordres de Dieu bien entendu. A aucun moment de l’histoire il n’a été proposé aux assiégés de se convertir ni même de partir. Le but était bien établi dès le départ : il fallait exterminer toute population qui habitait déjà le territoire promis par Dieu. Et ces malheureux n’avaient pas le choix, ils devaient mourir. C’est du nazisme pur et dur même pire puisqu’il s’agit de prendre ce territoire à d’autre. Il faut donc voir ce fameux peuple élu par Dieu comme une bande de pillards sanguinaires qui terrorisaient et anéantissaient tout sur leurs passages. Ceci bien entendu sous les ordres et la bénédiction divine.

Voici donc ce qu’il y a dans la bible, c’est une vraie abomination à ne pas laisser entre toutes les mains. De tels écrits expliquent bien pourquoi la paix dans ces régions de Palestine et d’Israël appelées paradoxalement « terre sainte » n’est pas prête d’arriver : Dieu lui-même encourage le processus de haine et de violence. En tout cas je n’ai jamais entendu lire ce texte lors d’une cérémonie c’est trop atroce. Quand ce sont des bêtises sans queue ni tête ça peut passer mais là c’est insoutenable. La moindre des choses serait d’éliminer ces versets.

Linlin - 56 ans - France métropolitaine - posté le 23/09/2011 à 23h12
Linlin
Hors ligne

Bien entendu loin de moi l’idée de te considérer comme un individu criminel. Mais je suis bien obligé de constater que tu ne vois que ce que tu crois. Quel est cet étrange mécanisme qui te fait ressentir cela comme une parole divine et pleine d’amour et de bon sens ? Ce ne serait pas par hasard du conditionnement ?

Tiens une petite vidéo que j’ai trouvé sur You tube, elle met bien en lumière le comportement humain face au malheur qui loin de créer le doute fait au contraire grandir la foi et l’amour envers Dieu.

http://www.youtube.com/watch?v=r1IGj1f5Ju4&feature=watch_response

Tu n’es pas contre l’idée d’évolution ? C’est bien, mais il faut aller au bout de la logique je te répète encore une fois cette évidence : cette idée est une loi. Surement plus crédible que la création telle qu’elle est décrite dans la genèse. La conscience est forcement une conséquence de l’évolution. Nous ne descendons pas vraiment du singe mais nous avons plutôt des ancêtres communs avec les singes actuels. D’ailleurs biologiquement nous faisons partie de la famille des grands singes tels les gorilles, chimpanzés et orang outan Tu me semble malgré tes affirmations vraiment conditionné. Pour valider la Bible tu me cite des textes déjà contenus dans la Bible. En d’autre termes, la Bible est la vérité parce qu’il est écrit dans la Bible que la Bible est la vérité. On tourne en rond

la conscience n’est pas le fruit de l’évolution ? Qu’est ce qui te fait croire cela ? 0n peut raisonnablement penser que c’est pourtant le cas. D’ailleurs si la conscience était donnée par Dieu sans qu’il tienne compte de l’intelligence on pourrait penser que toute espèce même peu évoluée pourrait en posséder une. Or, en aucun cas des espèces animales inférieures n’ont de conscience, certains animaux plus intelligents ressentent de l’affection et même à mon avis une forme d’amour. Contrairement à ce que tu dis la science est sur ce point en parfaite contradiction avec ce que disent les chrétiens et l’église. D’ailleurs tu rejette cette idée.

Pour reprendre mon idée d’intelligence extra terrestre, imagine qu’une espèce sur une planète lointaine accède à la conscience. Forcement il y aura d'une manière ou d'une autre le même épisode du fameux péché originel et cette population sera donc perdue aux yeux de Dieu du fait de ce soit disant péché. Donc là aussi, Dieu devra envoyer un autre fils qui prendra cette forme vivante et ce dernier se fera immanquablement trucider atrocement par les autochtones.

Mais bon ce sera pour leur salut éternel.

A ton tour de méditer sur le problème. Je dis bien méditer pas répéter dix mille fois la même prière pour espérer recevoir une réponse divine.

amitié