Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Le mensonge - Page 4

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Marguerite - 34 ans - Maroc - créé le 31/07/2008 à 22h26
Marguerite
Hors ligne

plusieurs personnes se permettent de mentir, essayons d'expliquer ce fléau, essayons même d'avouer nos petits mensonges, sachant que les mensonges restent des mensonges il n'y a pas de petits ou grands.

je trouve que mentir c'est cacher une vérité dont on n'est pas fière, donc on peut dire que mentir c'est une faiblesse. mais des fois elle devient une maladie, et là c'est grave parce que vous avez connu le bon goût offert par le mensonge, ce bon goût qui n'est malheureusement qu'un mensonge lui aussi, vous avez maintenant une conscience qui vous laisse dormir, parce que vous la lui avez menti elle aussi, vous êtes le piège et la victime, vous êtes un étranger que vous avez invité vous même à vivre en vous.

vous avez tout cédé à cet étranger, votre corps et votre âme, vous obéissez à une de vos créatures, mais depuis quand le créateur obéi à ses créatures.

je crois que vue le danger que j'ai essayé de vous décrire il bien temps de se réveiller :-) soyons fières de ce que nous sommes et de ce que nous avons et si vous ne l'êtes pas changez votre réalité avec du travail, de bonnes valeurs, du courage, bossons et vous vous verrez beaux comme vous le souhaitez et sans mensonge

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 05/08/2008 à 16h09
Xenonphile
Hors ligne

il y a des situations où l'on évite de dire la vérité, comme le cas soulevé par atanais: faut-il dire la vérité à un malade souffrant d'une maladie que l'on sait difficile à soigner?

mais dans d'autres circonstances , je crois que dire la vérité est le meilleur moyen.

dans de pareils cas, on appelle un chat, un chat.

XENON

Membre inconnu - posté le 06/08/2008 à 00h50
Désinscrit

J'ai parlé du cas de malades car c'était l'exemple le plus flagrant. J'ai été une grande menteuse de mon jeune temps.Pas sur des choses importantes mais maintenant j'essaie de toujours dire la vérité.Pourtant parfois on se tait car dire la vérité pourrait blesser son interlocuteur.Je n'appelle pas celà se défiler c'est juste que l'on vit en communauté et heurter la sensibilité des autres gratuitement n'est pas toujours indispensable.

J'ai une tante qui a le "syndrome de pinocchio".Elle ment tout le temps.C'est pathologique dans son cas.Elle nous a fait beaucoup de tord à des moments déjà difficiles de par ses mensonges.C'est peut être pour celà que je ne ment plus.Maintenant on essaie de ne plus l'écouter.C'est triste d'en arriver à de telles extrémités car c'est une personne qui autrement a le coeur sur la main.

Je ne sais pas si vous connaissez des personnes comme elle et comment vous gérez la situation.

Membre inconnu - posté le 06/08/2008 à 08h19
Désinscrit

je citerai Anatole France qui disait :

" sans le mensonge, la vérité périrait de désespoir et d'ennui "

..... ce qui explique que parfois il est préférable d'avoir recours

au mensonge.... seul le mensonge sans intêret est vil.

Marguerite - 34 ans - Maroc - posté le 14/08/2008 à 15h16
Marguerite
Hors ligne

vous savez que 90% si ce n'était encore plus d'entre vous, disent qu'ils n'aiment pas le mensonge, mais à ma grande surprise personne n'en parle dans cette petite fenêtre réservée au mensonge. est ce que cela veut dire que lorsqu'on dit on n'aime pas le mensonge c'est devenu une question de goût au lieu que ça ne soit une question de principe?

c'est comme si on dit par exemple (j'aime pas la couleur grise) on ne peut pas justifier notre choix parce que c'est inexplicable (c'est une préférence) mais quand on dit (on n'aime pas le mensonge) c'est peut être des cas vécus qui vous poussent à le dire, j'aimerai bien en savoir plus si vous voulez bien.

merci

Solb - 67 ans - Canada - posté le 14/08/2008 à 15h41
Solb
Hors ligne

Et toi marguerite ,il semble que le mensonge t'es bien marqué dans la vie pour que tu insistes tant sur le sujet .Est ce par curiosité,par gout du dialogue, par compréhension ou incompréhension .Pour ma part je crois que le mensonge peut etre tres personnel a chacun peut importe les raisons.Il y en a qui le font car ils en retire des bénéfices d,autres par principes .Par gout le mensonge je n'ai jamais pensée a cela .Mentir parfois peut etre aussi pour protéger une personne .On pourrais bien élaborer sur le sujet mais cela aboutirais ou au juste pour la personne qui ment .Elle seule peut résoudre ce probleme si elle le décide.

Marie63 - 56 ans - France métropolitaine - posté le 14/08/2008 à 22h39
Marie63
Hors ligne

D'accord avec toi Solanges, je pense qu'il ne faut pas se prendre trop la tête avec cela, on tourne en rond et au final, il n'en ressort rien, je pense que tout le monde ment à sa façon après c'est une question d'individu, mais le mensonge fait partie de nous à part entière, même si c'est juste un petit mensonge, tout enfant déjà on le fait alors !!!!!! qu'en dire de plus

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 15/08/2008 à 11h33
Jacky
Hors ligne

Il y a mensonge et mensonge.

Je pense que certains mensonges qu'on appelle "mensonges de circonstances" sont destinés à simplifier la vie, ne faisant de mal à personne, et donc : pourquoi pas ?

On les appelle aussi "pieux mensonges", cela dépend des circonstances.

Parfois le "pieux mensonge" évite de faire mal, dans ce cas je considère qu'il est tout à fait sain.

L'être aimé vous offre un cadeau en y mettant tout son coeur à y penser, à l'acheter, à le présenter. Or vous n'aimez pas du tout ce présent. Il attend votre réaction en déballant l'objet : allez-vous lui dire : "j'ai horreur de ça !" ????????????? Ici, je considère que dire la vérité est envoyer un coup de fouet en pleine figure.

Il faut savoir vivre en société, savoir reconnaître que l'intention est bien plus forte que l'objet en soi, et donc le "pieux mensonge" est une façon tout à fait correcte de faire face à la situation. On évite de faire de la peine à l'autre, et ça, c'est très important.

Les mensonges dits "de circonstance" évitent bien souvent les heurts et les problèmes et, à ce titre, je les considère au contraire comme des outils intéressants pour simplifier ou aplanir certaines situations.

Quant au mensonge gratuit, alors là NON. Je suis allergique à ce genre de mensonge. J'aime qu'on me dise la vérité, même si elle est difficile à entendre.

Donc, je rejoins Solanges et Marie dans leur évaluation du problème.

Tangila - 64 ans - France métropolitaine - posté le 17/08/2008 à 21h42
Tangila
Hors ligne

Je vais prendre le train en marche pour donner mon opinion sur le mensonge. En fait plein de choses bien pertinantes ont déjà été dites et puis d'autres, ma foi relèvent de l' expérience bien personnelle je m'abstiendrai d'en faire le commentaire par respect et pudeur.

Pour moi le mensonge est une forme de manipulation qui vise à faire faire à l'autre ce qu'il n'aurait pas fait, s'il avait su. On utilise aussi le mensonge pour préserver ou valoriser son image ; persuader pour obtenir un avantage ; éviter les conflits (diplomatie) ; ne pas peiner son interlocuteur, par sympathie ou tact ; on retrouve ici des points évoqués plus haut par Jacky et Solb.

On présente souvent le mensonge comme un mal. Pour moi, dans une relation humaine libre, il n'a pas sa place. On peut par contre reconnaître son utilisation dans le cas où on doit agir pour sa propre survie physique ou psychologique ou, à défaut d'autres moyens, pour s'adapter à un environnement donné. Tout dépend des situations, des forces en présence voire des cultures. Il ne faut pas non plus confondre mensonge et pudeur qui elle, a pour but de ne pas agresser son interlocuteur, de faire passer la parole avant les actes et de rechercher une communication harmonieuse plutôt qu'une victoire.

Bernard Stiegler, dans son livre Aimer, s'aimer, nous aimer, considère, que le mensonge est la pierre fondatrice des sociétés. Par exemple, selon lui, l'adoption universelle de calendrier grégorien est un mensonge puisque les différents peuples feignent d'accepter la naissance du Christ comme élément initial, mais cela permet les échanges entre les peuples, la construction de conventions communes.

Nous pouvons en discuter pendant longtemps, mais chacun le verra toujours selon ses valeurs, sa culture, son instruction ses expériences de vie...

J'aimerai partager avec vous cette citation de Denis Diderot qui dit:

"Les avantages du mensonge sont d'un moment, et ceux de la vérité sont éternels ; mais les suites fâcheuses de la vérité, quand elle en a, passent vite, et celles du mensonge ne finissent qu'avec lui."

Tangila

Tangila

Tangila - 64 ans - France métropolitaine - posté le 17/08/2008 à 22h15
Tangila
Hors ligne

Je travaille dans le médical et je voulais ajouter à mon message précédent le point sur l'information au patient. Le personnel médical n'a plus le droit de cacher la vérité à son patient et encore moins mentir sur son état de santé sous risque de voir sa responsabilité professionnelle engagée.

La charte des droits des usagers et de la personne hospitalisée (2 mars/ 2006), stipule que "l'information donnée au patient doit être accessible et loyale". Seul le médecin est habilité à informer le patient du diagnostic ainsi que du pronostic.

Je ne pense pas que le mensonge puisse aujourd'hui s'appliquer dans le domaine des soins. Toutefois il existe des patients qui refusent de connaitre leur diagnostic, et encore moins le pronostic, dans ce cas le médecin informera un membre de la famille ou la personne de confiance choisie librement par le patient.

Pour ceux à qui ce texte de loi intéresse, voici le site: www.sante.gouv.fr

Amicalement

Tangila

Tangila