Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Depuis combien de temps faites vous de la correspondance ? - Page 5

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Clio - 51 ans - Belgique - créé le 29/09/2008 à 15h31
Clio
Hors ligne

Voilà, pour ma part, cela fera bientôt trente (30 !!!) ans que je fais de la correspondance, alors, je voudrais savoir depuis combien de temps vous faites de la correspondance, dans quelle circonstance avez vous eu envie de faire de la correspondance pour la première fois et quelle est votre plus ancienne correspondante ou votre plus ancien correspondant que vous avez encore actuellement ?

.

Clio - 51 ans - Belgique - posté le 06/11/2008 à 16h27
Clio
Hors ligne

Citation : Pour ma part, je fais de la correspondance depuis le secondaire! Au début, entre copines, nous nous écrivions dans nos cours! Puis, par la suite, j'ai répondu à quelques annonces parues dans un magazine d'adolescentes! J'écris toujours à l'une d'entre elle d'ailleurs! C'est une de mes meilleures amies bien qu'on ne se soit jamais rencontrer toutes les deux! Nous correspondons ensemble depuis 1996! Ensuite, par le biais de carnet d'amitié (Friendship book), j'ai écrit à quelques personnes, et reçu des lettres de nouvelles correspondantes; puis, les sites de correspondance!

Je n'ai jamais cessé la correspondance depuis la première lettre que j'ai écrite parce que c'est vraiment une passion pour moi! Bien des gens autour de moi ne comprennent pas pourquoi j'ai autant besoin d'écrire à des gens que je ne verrai jamais, mais est-ce une obligation de les voir pour établir une véritable amitié??? Les liens ne sont pas les mêmes que les amies que je cottoie autour de moi, mais mes correspondantes sont tout aussi importantes à mes yeux! Et je les adore! Parce que je peux tout leur raconter et me confier à elles en toute confiance! Je vous dis un gros merci à toutes mes correspondantes!!!

Chère Daisy

Merci de ton témoignage, et il y a une partie de ton message qui m'a particulièrement interpellée, car moi aussi, je rencontre souvent l'incompréhension des gens qui se demandent ce que je peux bien raconter à des gens que je n'ai jamais vus et que dans certains cas, je ne verrai sans doute jamais. C'est étrange comme les gens qui n'ont jamais fait de correspondance sont incapables de comprendre que de vrais liens d'amitié peuvent se créer au fil des lettres échangées. Dans certains cas, c'est même tout simplement fantastique !

Je me souviens l'année passée, j'étais chez ma belle-maman, avec mon compagnon, son frère et sa belle-soeur étaient là aussi, et ma belle-soeur me demandait chaque jour "mais tu n'en as jamais assez de passer ton temps à écrire des pages et des pages ???" Eh bien non, je n'en ai jamais assez, j'aime écrire depuis très longtemps et je crois que j'aimerai toujours cela !

Merci de vos réponses à tout le monde !

Tine - 49 ans - France métropolitaine - posté le 12/11/2008 à 17h49
Tine
Hors ligne

C'est amusant, ce que tu dis, Clio ; aujourd'hui même, mon chiri me demandait ce que je pouvais bien raconter à tout ce monde et comment je pouvais écrire autant....

Et j'avais mal à la main l'autre jour alors il m'a donné son explication ;

pour lui, on nait en étant prévu écrire un certain nombre de lettres dans notre vie ; et moi, et bien j'ai tout simplement épuisé et même dépassé le capital prévu. Alors maintenant, je souffre.

Il ne peut pas comprendre que je considère comme de vraies amies plusieurs de mes correspondantes.

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 12/11/2008 à 19h05
Terence
Hors ligne

J'ai déjà répondu longuement sur ce fil, expliquant les débuts de ma passion pour la correspondance et, plus largement, sur ma graphomanie.

Je voudrais ajouter que le nombre de mes correspondants s'est multiplié à partir du moment où j'ai tenu des blogs et où j'ai participé à des forums.

Le blog en lien sur mon profil, par exemple, a poussé nombre de mes visiteurs à me mailer par le lien "contact" (situé en bas de blog). Ensuite a commencé, ou pas, une vraie correspondance. Je reste fidèle à une dizaine de visiteurs de mon blog, devenus des correspondants réguliers.

Mais arrive parfois le moment de la rencontre, dès lors décisive car pouvant modifier le mode de la relation. Ainsi, bien souvent, les gens sont accro au téléphone et se mettent à remplacer le courrier par le contact plus direct du téléphone.

D'autres sont accro, une fois qu'ils vous ont rencontré, aux visites IRL. Je ne dis pas que c'est un mal, mais la correspondance, bien souvent, si on vit dans la même ville (moi, Paris, donc un pourcentage non négligeable des visiteurs de mon blog) ou à proximité, est alors réduite à la portion congrue.

Une rencontre, donc, c'est clair, peut détourner une correspondance. Ceci dit, elle peut aussi la renforcer.

Il y a une énorme différence entre les différents modes de communication que sont le téléphone, le tchat, et le courrier (mail ou postal).

Il m'est arrivé d'être hyper triste de découvrir chez certains la manie du téléphone. Laquelle, en soi, peut être agréable et très utile, mais souvent, curieusement, certains confondent les genres. Alors qu'on se parle de façon plus profonde et je dirais même, plus intime, par courrier.

Bon, tout dépend de l'évolution des relations, et nous sommes tous uniques, il y a donc tout autant de trajectoires que d'individus. J'aime à penser que la relation parlée ou écrite peut parvenir à se confondre, grâce à la sincérité, et qu'elle ne cesse jamais, jamais... - sous une forme ou une autre.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Clio - 51 ans - Belgique - posté le 13/11/2008 à 15h50
Clio
Hors ligne

Citation : C'est amusant, ce que tu dis, Clio ; aujourd'hui même, mon chiri me demandait ce que je pouvais bien raconter à tout ce monde et comment je pouvais écrire autant....

Et j'avais mal à la main l'autre jour alors il m'a donné son explication ;

pour lui, on nait en étant prévu écrire un certain nombre de lettres dans notre vie ; et moi, et bien j'ai tout simplement épuisé et même dépassé le capital prévu. Alors maintenant, je souffre.

Il ne peut pas comprendre que je considère comme de vraies amies plusieurs de mes correspondantes.

Tu sais chère Tine,

Ma meilleure amie dans la "vie", c'est une correspondante, elle porte (à mon avis) le même prénom que toi. Nous avons commencé à nous écrire en 92, et en 2000, après mon divorce, je suis revenue dans la région d'où je suis originaire, et là, bien sûr, comme c'était aussi celle de cette correspondante avec qui je m'entendais si bien, nous nous sommes rencontrées, et tel un coup de foudre en amour, nous avons eu un coup de foudre d'amitié, et voilà ....

Donc, je comprends parfaitement ce que tu ressens à l'égard de tes amies de plume ! Et je partage tout à fait ton opinion !

Tine - 49 ans - France métropolitaine - posté le 14/11/2008 à 12h04
Tine
Hors ligne

Non, non,on n'a pas le même prénom elle et moi

Stefane7408 - 42 ans - France métropolitaine - posté le 12/12/2008 à 10h48
Stefane7408
Hors ligne

je debute aujourd hui

il faut bien un debut a tout

Membre inconnu - posté le 12/12/2008 à 10h53
Désinscrit

Ne t'inquiete pas. J'ai commencé ici aussi il y a six mois et je n'ai que du bien à en dire.

Stefane7408 - 42 ans - France métropolitaine - posté le 12/12/2008 à 11h09
Stefane7408
Hors ligne

Citation : Ne t'inquiete pas. J'ai commencé ici aussi il y a six mois et je n'ai que du bien à en dire.

oh je ne m inquiete pas

je sens des gens sympas ici !!!

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 18/12/2008 à 09h04
Terence
Hors ligne

Tiens, personne n'a lu mon post précédent - en tout cas, aucune réaction, alors qu'il appelait des commentaires.

Post trop long, sûrement... mais je croyais qu'ici on était chez des amateurs de correspondance , DONC d'écriture ET de lecture, qd elle appelle au débat et au partage.

Bon, alors Rodrigue : "A moi, Comte, deux mots."

Le Comte : Parle !"

Okay, cette fois je serai bref !

Eh bien moi, j'ai commencé la correspondance à l'époque de l'école secondaire, qd j'ai été cloîtré dans une "pension" - de curés mais style grave militaire -, la pension de Combrée, à 40 bornes d'Angers.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)