Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Vatican - Les homosexuels blessés par les propos du pape - Page 5

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Membre inconnu - créé le 03/01/2009 à 09h49
Désinscrit

"Lundi, Benoît XVI a livré son traditionnel discours de fin d'année à la Curie romaine. Et il est revenu, implicitement, sur l'homosexualité. C'est en effet par une critique de la théorie du "genre" (gender en anglais) que le pape a abordé le sujet. Cette théorie, née aux Etats-Unis dans les années 1970, aujourd'hui défendue en Europe par les associations homosexuelles et certains courants féministes, établit une distinction entre l'appartenance biologique à tel ou tel sexe et l'identité réelle de la personne. Elle est dénoncée de longue date par les évêques américains et les commissions spécialisées du Vatican.

"L'ordre de la création" est remis en cause par "ce que l'on désigne communément par le terme "'gender'", a déploré le souverain pontife. Il a ajouté que l'Eglise catholique avait pour tâche de rappeler la "loi naturelle" établie par Dieu pour "protéger l'homme contre sa propre destruction", comme elle défend "la terre, l'eau et l'air" des menaces écologiques. "Si les forêts tropicales méritent notre protection, l'homme (...) ne la mérite pas moins", a-t-il résumé avant de plaider une fois de plus pour le mariage, "lien de toute la vie entre un homme et une femme".

"Aberrant"

Les réactions n'ont pas tardé. "Le monde traverse une crise économique gigantesque", et à la veille de Noël "les gens ont besoin d'une parole de réconfort", a répliqué la députée italienne de gauche Paola Concia, un défenseur des homosexuels, dans une lettre ouverte à Benoît XVI. "Cela vous paraît vraiment opportun de parler de 'gender' à tous ces pauvres gens réduits au chômage ou en situation précaire, qui ne savent même pas ce que cela veut dire", demande-t-elle. "Il s'agit de la énième attaque homophobe de ce pape", a déclaré Gustav Hofer, co-réalisateur du documentaire Soudain l'hiver dernier sur la vie d'un couple homosexuel en Italie. "Le Vatican parle de l'homosexualité ou de la transsexualité comme si c'était un caprice, jamais une souffrance", dénonce-t-il, ajoutant que l'Eglise catholique "réduit l'orientation sexuelle à l'acte sexuel, comme si cela n'avait rien à voir avec l'identité de la personne".

La polémique a franchi les frontières. Au Royaume-Uni, Sharon Ferguson, directrice générale du Mouvement chrétien gay et lesbien, a qualifié les propos du pape de "totalement irresponsables et inacceptables sur le fond comme sur la forme". "Le pape propage la crainte que les homosexuels menacent la planète. C'est tout simplement aberrant", a aussi estimé Giles Fraser, président d'Inclusive church, un mouvement anglican pro-homosexuel. "Ces commentaires trahissent un manque d'ouverture face à la complexité de la création", selon l'ancien religieux dominicain Mark Dowd, homosexuel et militant pour le groupe écologique chrétien Operation Noah."

Source : http://tf1.lci.fr

Mon avis :

Je pense personnellement que le pape ne fait aucune homophobie dans son discours mais critique l'homosexualité et non l'être homosexuel. Cet être doit simplement se demander si son comportement (et non pas lui même car nous sommes tous bons aux yeux de Dieu) n'est pas anormal dans le sens naturel du terme tout simplement. C'est là que l'Eglise et la religion peuvent aider l'homme à se recentrer sur les vraies valeurs et normes.

Une simple question pour comprendre ce qu'est cette norme de l'hétérosexualité est de se demander : à l'origine du monde, si l'homme comme aujourd'hui allait avec des êtres du même sexe l'humanité serait-elle encore vivante aujourd'hui ? Ou n'y aurait-il plus d'humanité car l'homme, c'est un fait naturel, n'est ni hermaphrodite (capable de procréer tout seul) ni capable de concevoir la vie avec un être du même sexe.

Bien sur à l'origine de l'humanité il y avait surement certains cas d'homosexualité mais ce n'en était nullement une mode. Et ceux là sont malheureusement morts sans avoir eu de descendance. Une chance que ce n'était pas une généralité sinon nous ne serions pas là pour en parler aujourd'hui.

Aujourd'hui on va jusqu'à se venter de son homosexualité (gay pride), à demander le mariage d'homosexuels (alors que le mariage devait rester entre un homme et une femme) ou l'adoption pour un couple homosexuel. Jamais on ne se demande quelle vision l'enfant quand il sera grand aura du couple, de la famille... Pour lui deux mères ou deux pères ce sera normal voir banal. Il ne se dira pas que lui-même n'est pas né de deux mères ou de deux pères mais d'un père et d'une mère (merci à papa et maman grâce à qui je suis sur terre aujourd'hui) et là est la normalité car là est la création de la vie ! Et là est le danger que dénonce le pape !

Tangila - 64 ans - France métropolitaine - posté le 04/01/2009 à 23h48
Tangila
Hors ligne

Chère Metatron, je crois saisir le fond de ta pensée, nul d'entre nous ne sais pourquoi Dieu a insufflé chez l'homme toutes ses pulsions (dépendances aux substances, violence, perversions sexuelles...) qui l'amenent à se détruire. Tout ce que l'on peut dire c'est que certaines personnes arrivent à puiser dans leur foi la force de les contenir et à ceux-là je dis tant mieux, car ils arrivent à trouver une force pour garder le contrôle de leurs vie et ne pas sombrer.

Je sens chez toi non pas l'athéisme mais une forme de déception vis à vis de Dieu. Ce en quoi je crois profondément c'est que si on cherche Dieu avec tout son cœur et toute son âme on le trouve.(Jeremiah 29:13/bible)

Tangila

Clio - 51 ans - Belgique - posté le 09/01/2009 à 13h50
Clio
Hors ligne

en rien, rien ! Dieu ne délivre quiconque du Mal."

Alors je me demande vraiment pourquoi dans le notre-Père, les chrétiens demandent

"mais délivrez-nous du mal"

Ce qui voudrait dire que les chrétiens demandent quelque chose à Dieu qu'ils savent impossible ...

Complètement maso

Membre inconnu - posté le 09/01/2009 à 14h15
Désinscrit

Dieu délivre du mal si on le lui demande

Dieu nous a créé libres, avec notre libre arbitre. Il ne s'imposera jamais à nous

Si on veut etre aidé il faut le lui demander et être sur qu'il nous aidera. Pour cela il faut avoir la foi.

Comment avoir la foi ? En commençant par reconnaitre que nous sommes pécheur, en acceptant de nous remettre en question, et en demandant pardon à Dieu de l'avoir offensé

En échange, Dieu nous donnera la foi, l'espérance et l'amour ; l'état de grace

Ce n'est pas Dieu qui soumet à la tentation mais le malin. Dieu par contre permet au Malin de nous tenter pour nous permettra d'apprendre et d'évoluer dans notre spiritualité, et par la prière on peut demander à Dieu d'éloigner son emprise de nous. Encore faut il en avoir la volonté, ce qui n'est pas possible sans remise en question complète.

La remise en question fait évoluer la spiritualité et donne la foi

Ne pas avoir la foi c'est ne pas se remettre en question

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 09/01/2009 à 17h42
Metatron
Hors ligne

Donc si j'ai bien compris : Dieu nous met à l'épreuve pour notre bien et nous, nous demandons à ce qu'il ne le fasse pas parce que nous croyons être trop faible pour résister.

Comme dis Clio : complètement maso puisque dans ce cas, Dieu n'accèdera jamais à notre prière. Est-ce qu'on accède à la demande de nos enfants lorsqu'on leur apprend à nager ? Nous les tenons, puis ils nous implorent de ne pas les lâcher parce qu'ils ont peur mais on les lâche quand même, car ils apprennent à nager ainsi, à la fin ils nagent d'eux même.

Ouais, complètement maso.

Metatron

Membre inconnu - posté le 09/01/2009 à 17h57
Désinscrit

Citation : Donc si j'ai bien compris : Dieu nous met à l'épreuve pour notre bien et nous, nous demandons à ce qu'il ne le fasse pas parce que nous croyons être trop faible pour résister.

avant de demander à Dieu de ne plus etre tenté (ou plutot de résister a une tentation) il faut t'etre remis en question et accepter que tu es en tort

par exemple si tu as commis un meurtre, tu peux très bien trouver que cela est tout à fait normal et que ce n'est pas un péché, tu n'ira donc pas demander à Dieu de te libérer de cette envie que tu as de commettres des meurtres, et tu continuera à tuer

par contre si tu reconnais qu'il s'agit là d'un péché, que tu le regrette sincèrement et ne veux plus le reproduire, tu peux demander l'aide de Dieu et il te donnera la force de résister à cette tentation. La tentation sera peut etre encore là mais tu la ressentira de moins en moins grace à la Grace obtenue.

mais il ne te donnera pas pour autant la force de résister aux autres tentations, pour cela il faudra que tu reconnaisses tes autres péchés

Terence - 42 ans - France métropolitaine - posté le 09/01/2009 à 20h20
Terence
Hors ligne

Les gens ont leur propre notion du bien et du mal... quand malheureusement ils en sont encore là...

Et HEUREUSEMENT il y a aussi ceux qui ont suffisamment réfléchi pour remettre en question tous les préjugés moraux du judéo-islamo-christianisme, et donc étudier la philosophie.

C'est pas la peine d'aller bien loin, déjà, pour se rendre compte que les rares principes de base relativement acceptables du christianisme ont TOUS été piqués chez Platon et Aristote (IVème siècle AVANT J.-C.).

En particulier la notion de bien et de mal.

On n'a vraiment pas eu besoin d'un dieu pour réfléchir là-dessus et avoir une morale personnelle.

Le problème avec le christianisme est que toute la philosophie a été dévoyée - notamment qd ont été écrits les Evangiles (150 à 200 APRES J.C. - on imagine déjà, en tant d'années, le nombre d'éloquentes inventions des scribes vendus au pouvoir de la secte naissante...) - a été dévoyée, disais-je, pour mettre le peuple à la botte d'une Pensée Unique (bin oui, déjà à cette époque).

On s'est mis - oh, c'était pas nouveau, car c'est un principe de base en politique - à légiférer en fonction de ce soi-disant bien et mal TOUT NOUVEAU TOUT BEAU concocté à partir d'un présupposé fils de dieu, qui - en plus de la morale - nous permettrait d'obtenir... une récompense une fois mort !

Vous n'allez pas le croire : plein de gens l'ont cru !

Une secte est ainsi née. Et les pouvoirs ont vite compris qu'à partir de cette pierre ils allaient pouvoir bâtir une Eglise, c'est-à-dire une bonne plaisanterie mais que tout le monde prendrait au premier degré.

Hop ! On avait des "règles de droit divin", hop ! c'était pas discutable, hop ! "les lois de Dieu sont impénétrables" (Dieu avec un grand D, allons-y, grâce à lui on a des lois aveugles qui cassent la réflexion, et donc toute pensée du peuple - c'est dangereux, la pensée, nous a rappelé George Orwell dans "1984").

Bien. Donc il y a eu PLATON et son disciple ARISTOTE au 4ème siècle avant J.-C. Le bien, le mal, toussa toussa. Avec eux, on pouvait encore discuter. Il y avait une DIALECTIQUE.

Je ne vais pas ici, rassurez-vous, me mettre à survoler l'histoire de la philosophie pendant 2300 ans. J'en arrive tout de suite à Nietzsche.

Et à ses deux ouvrages essentiels : "Par-delà le bien et le mal" (1886). Où il démontre la vanité et la destruction de la pensée quand on se met à croire bêtement que le bien et le mal s'opposent (cf. TOUS les manuels de philosophie).

Et la suite, un an plus tard, "La Généalogie de la Morale", qui est une explication de l'ouvrage précédent.

Ces deux ouvrages démontrent de façon IMPARABLE tous les méfaits de deux mille ans de christianisme, qui ont sapé toute vraie réflexion et toute véritable morale. Nietzsche a permis de "se remettre entièrement en question" - pour reprendre ton expression, Izanagi - et de recommencer à PENSER, à partir du plus grand des philosophes, PLATON.

Après ces deux ouvrages, il pouvait écrire enfin "Dieu est mort".

Il avait permis d'à nouveau réfléchir en toute liberté, en parvenant à dénoncer clairement - et avec une sublime clarté, une parfaite maîtrise de la langue allemande - à dénoncer le charlatanisme du christianisme, et donc à l'abattre.

Alors, à ceux qui n'aurait pas lu Nietzsche :

- "Par-delà le bien et le mal", c'est paru partout, mais je recommande la traduction magnifique de chez Gallimard, en édition de poche.

- Et la suite, "La généalogie de la morale", même éditeur, même collection.

Terence

« Les seuls êtres réels sont ceux qui n'ont jamais existé. » (Oscar Wilde)

Metatron - 31 ans - France métropolitaine - posté le 09/01/2009 à 20h45
Metatron
Hors ligne

*son de fouet*

et c'est pour ça que je n'ai jamais regretté de prendre Littérature au Bac.

Metatron

Membre inconnu - posté le 10/01/2009 à 08h39
Désinscrit

Renseignez vous sur Medjugorje, les guérisons miraculeuses qui y ont eu lieu, lisez les témoignages

Et si vraiment vous n'y croyez pas, que vous traitez tous ces gens de menteurs, allez sur place (avec un esprit ouvert) et constatez par vous meme.

Pendant la guerre, tous les villages autour ont été détruits sauf Medjugorje. Des soldats s'y sont réfugiés car ils savaient que la Vierge Marie avait choisi ce village pour créer son "école de la foi" et qu'il est sous sa protection. Les septiques auront toujours quelque chose à dire pour prouver qu'il y a du charlatanisme derrière, pourtant il suffit de se renseigner, de visiter ce village, d'interroger les personnes malades ou blessées (parfois gravement) et qui ont guéri du jour au lendemain, et vous constaterez que le christianisme et Dieu sont loin d'etre des inventions de l'homme.

Avant de dire que Dieu n'existe pas il faudrait le chercher, et pas sur base de critères matériels, scientifiques ou philosophiques puisque Dieu n'est pas matériel

ce n'est pas parce que vous ne voyez pas l'amour, le vent ou les ondes radio qu'elles n'existent pas.

si bien avant JC on a cru en Dieu c'est simplement car les gens savent que Dieu existe au fond d'eux meme, ils le ressentent, ils voient des signes dans leur vie, tellement forts qu'ils ne peuvent pas être du au hasard

si vous ne voyez pas ces signes c'est parce que vous n'êtes pas assez ouverts ou que vous les attribuez au hasard, mais vous ne devez pas pour cela aller traiter le christianisme de secte, car c'est la religion de Jésus Christ, qui contrairement à ce que certains disent, n'est pas un imposteur mais réellement Dieu fait homme et fils de Dieu.

Membre inconnu - posté le 10/01/2009 à 16h06
Désinscrit

Je pense que les hommes aujourd'hui préfèrent lire des livres de personnes qui se prennent pour Dieu plutot que de chercher le véritable Dieu. Pourtant il ne se trouve pas très loin mais dans notre propre coeur et dans les belles choses qui nous entourent.

Le mal, sans parler de religion, c'est tout simplement une absence de compassion envers son prochain, l'orgueil, la haine, ... ce sont aussi les choses mauvaises de la société d'aujourd'hui qui souillent notre cœur (films d'horreur, pornographie, l'actualité quotidienne qui ne montre que la mort et la haine, le monde qui nous abreuve de laideur, de perversion et de mensonge et nous éloigne de Dieu) L'homme se met entre les mains du diable sans s'en rendre compte, et devient l'image de Satan au lieu de devenir l'image de Dieu, celle de l'amour. L'Eglise dénonce tout ça car la haine ne peut créer l'harmonie sur terre.

On traite la religion de pensée unique, on l'accuse de formater le champ de réflexion de l'homme, pourtant cela fait bien longtemps que l'homme a cessé d'écouter l'Eglise, c'est son choix, mais regardez l'état du monde actuellement. Et cet état on le reproche à l'Eglise : pensée unique, sectarisme, pourtant l'état du monde,la haine, la guerre, tout ça est l'oeuvre de l'homme qui se prend pour son propre créateur et refuse depuis trop longtemps d'écouter la parole de Dieu, d'aimer son prochain, de pardonner. On ne peut reprocher à Dieu la souffrance que subit l'humanité aujourd'hui, surtout en disant que c'est parce que l'homme suit aveuglément la parole de Dieu, si justement on ne l'écoute plus depuis longtemps !

Si Jésus a donné sa vie pour l'homme ce n'est pas pour nous donner une récompense (?!) mais pour racheter les trop nombreux péchés des hommes qui refusaient de croire en l'existence de Dieu, son Père, notre Père, et agissaient comme s'ils étaient leur propre Dieu. Egalement dans le but d'être un exemple pour l'homme et montrer à l'homme la miséricorde de Dieu, Dieu pardonne et peut sauver l'humanité, si seulement on le lui demande avec humilité, sincérité et amour, qu'on s'engage à ne plus reproduire nos erreurs (avec son aide), et que l'on apprend comme son fils à se sacrifier (pas en donnant sa vie mais en donnant par exemple à notre prochain quelque chose dont il a besoin et dont on pourrait très bien se passer) chacun peut faire un sacrifice à son niveau.

Jésus a bien existé et il serait bon de revoir sa vie, que trop de gens ignorent en réalité (la Bible en DVD par exemple)

Voici quelques questions posées à Marie lors de ses apparitions à Medjugorje, peut-être est-ce du charlatanisme ou ce que vous voulez mais en toute bonne foi trouvez-vous ces réponses néfastes pour l'humanité ou cherchent-elles au contraire à rendre l'homme plus aimant ? Je trouve qu'il est plus sage tout de même d'écouter ce genre de paroles plutot que ce qui se dit dans les médias ou dans notre société, là où se trouve réellement la pensée unique.

Où est le mal de croire en quelque chose qui tend à rendre l'homme meilleur au lieu de le laisser continuer de s'autodétruire ?

Une secte enferme les gens dans une pensée unique, demande de l'argent, éloigne les hommes les uns des autres et leur fait croire en un dieu qui n'existe pas et dont le but n'est pas de créer la vie mais de la détruire (allant parfois jusqu'au suicide collectif). L'Eglise tente d'unir les hommes dans l'amour, ne demande pas d'argent juste de l'amour et des prières. Dieu nous donne également le libre arbitre, nous sommes libres d'aller vers lui ou vers le mal. Contrairement à ce que dit Terence, Dieu n'oblige personne à croire en lui mais le conseille pour le salut de l'humanité. Nous ne pouvons donc nous reprocher qu'ànous même de le rejeter et d'ensuite voir le monde se dégrader.

Pourquoi Marie apparaît-elle à Medjugorje?

"Je suis venue appeler le monde à la conversion." "Le message de conversion est le plus important que je vous donne." "Je désire être avec vous pour convertir et réconcilier le monde entier." "Je suis la Reine de la Paix et de la Réconciliation." "Paix, paix, paix! Réconciliez-vous! Faites la paix avec Dieu et entre vous!" "La paix du monde est en danger!"

Pourquoi Marie n'a-t-elle pas pu empêcher la guerre en ex-Yougoslavie?"

"Une partie de mon plan a échoué!" "Quand survient une guerre, c'est parce qu'il y a déjà la guerre dans les coeurs. Et cette guerre dans vos coeurs ne fait que sortir à l'extérieur. Mais si vous faites la paix dans vos coeurs, alors la guerre extérieure s'arrêtera aussi." "Beaucoup refusent de se réconcilier." "Avec votre aide seulement je peux tout faire et empêcher Satan de vous tirer vers le mal." "Oh, comme il me serait facile d'arrêter la guerre si d'avantage de gens priaient comme vous priez maintenant!"

Quelle est la valeur fondamentale que Marie enseigne à Medjugorje?

"Je vous demande de vivre l'amour envers Dieu et envers le prochain dans votre vie. Sans amour, chers enfants, vous ne pouvez rien."

Remarque : aimer Dieu ne signifie pas aimer un être supérieur mais simplement aimer son prochain, car Dieu se trouve en chacun de nous, seul le malin tente de nous abuser en nous faisant croire le contraire.

L'enfer existe-il?

“Beaucoup vont en enfer." "Au purgatoire, il y a des niveaux : les plus bas, ceux qui sont les plus proches de l’enfer, et ensuite des sphères de plus en plus élevées qui se rapprochent du Ciel.” “Priez tous les jours pour les âmes du purgatoire. Chaque être humain a besoin de prières et de grâces pour arriver à Dieu et à l’amour de Dieu." “Ce n’est pas le Jour des morts, mais à Noël, que le plus grand nombre d’âmes quitte le purgatoire. Il arrive que Dieu permette à certaines âmes de se manifester de diverses manières auprès des leurs, sur la terre, pour rappeler aux hommes l’existence du purgatoire et solliciter leurs prières auprès de Dieu qui est juste, mais bon.» «La plupart des âmes vont au purgatoire.»

Comment faire pour que Dieu pardonne nos fautes?

"Aujourd’hui, je vous invite tous à vous confesser... je désire que vous viviez ma fête en vos coeurs. Vous ne le pouvez pas si vous ne vous abandonnez pas totalement au Seigneur. C’est pour cette raison que je vous appelle tous à la réconciliation avec le Seigneur.” "Abandonnez vous à Dieu pour qu'il puisse vous guérir,vous consoler et vous pardonner tout ce qui en vous bloque l'amour. Ainsi Dieu pourra former votre vie pour vous permettre de grandir dans l'amour."

Comment aider les hommes?

"Enfants ! Voilà pourquoi j'ai tant besoin de vos prières : la prière est le seul moyen pour sauver la race humaine."

C'est quoi au juste prier?

"La prière c'est parler avec Dieu." "La prière est une conversation avec Dieu."

Toutes les religions sont-elles bonnes?

"Toutes les religions sont bonnes." "Les croyants de toutes les religions sont égaux devant Dieu. Dieu gouverne chaque religion comme un souverain dans son royaume."

Toutes les religions sont-elles égales?

"Dans le monde toutes les religions ne sont pas égales car les différents peuples n'ont pas acceptés dans la même mesure les commandements de Dieu."

Que penser des divisions entre les religions?

"C'est vous sur terre qui êtes divisés, au Ciel nous sommes tous unis." "Les musulmans et les orthodoxes, dans la même mesure que les catholiques, sont à égalité devant mon Fils et moi-même.Vous êtes tous mes enfants. Certainement, toutes les religions ne sont pas égales, par contre tous les hommes sont égaux devant Dieu, comme le dit saint Paul. Pourtant il ne suffit pas d'appartenir à une religion pour être sauvé, il faut respecter les commandements de Dieu et suivre sa propre conscience."

Les non- catholiques et les non- chrétiens peuvent-ils aller au Ciel?

"Ceux qui ne sont pas catholiques sont des créatures à l'image de Dieu et sont destinés à rejoindre un jour la demeure du Père. Le salut est accessible à chacun sans exception! Seuls ceux qui rejettent Dieu en pleine conscience sont condamnés."

Que penser du pape Jean-Paul II?

"Il est mon fils bien-aimé." "Qu'il se considère comme le père de l'humanité entière et pas seulement celui des chrétiens. Qu'il propage sans relache et avec courage le message de paix et d'amour à toute l'humanité."

Que se passe-il au moment de la mort?

"Vous allez au Ciel en pleine conscience, la même conscience que vous avez maintenant. Au moment de la mort vous êtes conscient de la séparation de l'âme et du corps."

Que se passe-il si nous avons commis de graves péchés?

"Celui qui a fait beaucoup de mal dans sa vie peut aller tout droit au Paradis à condition de se confesser en regrettant ce qu'il a fait et de recevoir la sainte communion à la fin de sa vie."

Que penser de l'avortement?

"L'avortement est un grand péché. Vous devez beaucoup aider les femmes qui ont avorté. Aidez-les à comprendre que c'est un péché, invitez-les à demander pardon à Dieu et à se confesser. Dieu est prêt à pardonner, car sa miséricorde est immense. Chers enfants, je vous appelle à aider et à protéger la vie."