Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Le mensonge - Page 6

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Marguerite - 34 ans - Maroc - créé le 31/07/2008 à 22h26
Marguerite
Hors ligne

plusieurs personnes se permettent de mentir, essayons d'expliquer ce fléau, essayons même d'avouer nos petits mensonges, sachant que les mensonges restent des mensonges il n'y a pas de petits ou grands.

je trouve que mentir c'est cacher une vérité dont on n'est pas fière, donc on peut dire que mentir c'est une faiblesse. mais des fois elle devient une maladie, et là c'est grave parce que vous avez connu le bon goût offert par le mensonge, ce bon goût qui n'est malheureusement qu'un mensonge lui aussi, vous avez maintenant une conscience qui vous laisse dormir, parce que vous la lui avez menti elle aussi, vous êtes le piège et la victime, vous êtes un étranger que vous avez invité vous même à vivre en vous.

vous avez tout cédé à cet étranger, votre corps et votre âme, vous obéissez à une de vos créatures, mais depuis quand le créateur obéi à ses créatures.

je crois que vue le danger que j'ai essayé de vous décrire il bien temps de se réveiller :-) soyons fières de ce que nous sommes et de ce que nous avons et si vous ne l'êtes pas changez votre réalité avec du travail, de bonnes valeurs, du courage, bossons et vous vous verrez beaux comme vous le souhaitez et sans mensonge

Xenonphile - 56 ans - Maroc - posté le 24/08/2008 à 13h34
Xenonphile
Hors ligne

oh patou! je suis vraiment désolé pour toi. ce que tu racontes ici est touchant. Mais le médecin traitant savait-il que votre cher papa était -il sur le point de quitter ce monde, avait-il la certitude?

XENON

Membre inconnu - posté le 25/08/2008 à 03h06
Désinscrit

Je suis désolée Patou d'avoir ravivé tes blessures.Je ne sais pas quoi te répondre.A la base je parlais de mensonge dans le sens où d'un accord tacite,on ne parle pas de sa maladie avec le patient mais de toutes autres choses. Je me suis mal exprimé. Quand un patient nous pose une question on répond franchement mais quand il ne dit rien on essaie de le faire parler sur un sujet quelconque et pourquoi pas le faire sourir.Pour moi c'est une forme de mensonge mais ce que tu racontes ce n'est pas du mensonge c'est de l'incompétence.Comme l'a dit Tangila la personne soignée doit désigner une personne de "confiance" qui connaitra tout de la maladie et de son évolution donc le médecin aurait du vous parler franchement.

En FRANCE il y a un grand retard au niveau de l'aide aux familles et c'est dommage.Essaie d'en parler le plus possible car ce que tu as vécu est très dur et il ne faut pas garder des choses aussi terribles en soi.Tu n'oublieras pas mais comme tu l'as dit celà te fera du bien.

Marie63 - 56 ans - France métropolitaine - posté le 25/08/2008 à 11h45
Marie63
Hors ligne

Je suis sincèrement désolée pour toi Patou. La douleur est déjà difficilement supportable dans un tel moment, c'est une aberration de la part des médecins de ne pas vous avoir laisser votre Papa près de vous, à la maison.

Le fait d'en parler est déjà très important et nous aide à atténuer un peu la souffrance.

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 25/08/2008 à 16h55
Jacky
Hors ligne

Ce que tu nous racontes au sujet de ton père est extrêmement émouvant et laisse à penser, en vérité ! Il s'agit ici de respect et de dignité de l'être humain.

C'est terrible de devoir se heurter à un mur de béton, froid et sans vie.

N'y avait-il pas une autre porte de sortie où tirer la sonnette ? Par exemple, faire appel au service social de l'hôpital en question ? au prêtre ou au pasteur attitré ?

J'aimerais beaucoup avoir ici l'avis de Tangila, qui est une professionnelle de ce milieu médical !

Le malade lui-même et tous les parents ensemble, n'ont-ils pas le pouvoir de sortir d'un hôpital ?

Ceci me rappelle certains romans de Kafka, c'est à donner la chair de poule !!!!!!!!!!!!

Solb - 67 ans - Canada - posté le 25/08/2008 à 18h27
Solb
Hors ligne

Comme ex -infirmiereIl y a seulement le médecin qui peut autoriser une sortie de hopital .Car quand un malade est hospitalisé l'hopital est toujours responsable du patient.Il y aurait eu e possibilité que le patient lui -meme aurait refuser les soin s mais pour cela il aurait du signer un pâpier comme de quoi il déchargeait hopital et le médecin de toute responsabilités en cas de problemes de santé ou accident.Je sais que ce n,est pas vraiment humain mais comme aujourd,hui il y a tant de poursuite,maintenant on est plus prudent et on essaie de se protéger.

L'autre recours aurait pu etre de discuter avec la responsable du département Infirmiere -chef qui elle aurait pu communiquer et essayer d'arranger une sortie du patient mais le retour le soir a hopital.C'est comme cela ici Au Québec que cela fonctionne .

Jacky - 80 ans - Portugal - posté le 25/08/2008 à 19h38
Jacky
Hors ligne

Merci pour tes précieuses informations Solanges. Moi aussi je suis presque convaincue qu'il y aurait eu une "porte de sortie" pour que ce monsieur retourne parmi les siens. Mais apparemment (je ne sais pas si j'ai tout à fait bien compris, ou mal compris) il y aurait eu un manque d'information ou information déformée par rapport à la vérité, de la part du médecin. D'ailleurs, je crois que cela doit fonctionner de la même façon en France, il faut toujours qu'il y ait une décharge signée afin que l'hôpital autorise la sortie d'un malade, ceci afin de ne plus en supporter la responsabilité, et ceci se comprend très facilement.

Fafounet - 49 ans - Canada - posté le 31/08/2008 à 00h18
Fafounet
Hors ligne

Je déteste le mensonge, pas capable.

Je trouve ca très blessant de se faire mentir...j'ai souvent de la misère a pardonner.

Clio - 51 ans - Belgique - posté le 29/09/2008 à 16h54
Clio
Hors ligne

Pour ma part, je ne mens pas par paresse.

Il faudrait bien trop d'énergie pour se souvenir de ses mensonges, et à la moindre distraction on risque de se faire repérer ...

Non non, rien de tel que la vérité pour être en paix avec sa conscience et pour utiliser son énergie à des choses bien plus utiles et positives que le mensonge !

Voilà, moi, je suis franche par paresse (je vous avais prévenus que je suis chiante et un brin iconoclaste)

Membre inconnu - posté le 30/09/2008 à 01h29
Désinscrit

Je n'avais jamais pensé au mensonge dans cette optique mais c'est vrai que les menteurs doivent déployer un maximum d'energie dans leurs affabulations.Trop compliqué pour moi.J'en suis fatiguée rien que d'y penser.