Penpal Tradition est en cours de refonte totale afin d'améliorer, simplifier et adapter l'ensemble des services qui seront 100% gratuits !
Vous serez tenus au courant de l'évolution des travaux.
Les inscriptions sont dorénavant clauses jusqu'à la mise en ligne de la nouvelle version.
Marre de la Pluie

Esotérisme - Page 8

Lancer un nouveau sujet    Répondre à ce sujet    Retour à la liste des sujets / des salons   Bookmark and Share
Jacky - 86 ans - Portugal - créé le 04/04/2008 à 09h55
Jacky
Hors ligne

Certains parlent de civilisations disparues qui seraient encore présentes parmi nous tels que les Limuriens ....

D'autres parlent d'un changement de dimension pour la Terre .....

On deviendrait des êtres de lumière pour se rapprocher de Dieu ..... et ceci, en 2012 ?????

Bien que catholique, je me pose des questions .....

L'un de vous s'intéresse à ce sujet ?

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 14h34
Désinscrit

Bonjour Linlin,

Je vous répondrai par vos propres paroles : "il suffit parfois d’un évènement qui sert de déclic."

Souvent Dieu, très patient, permet que nous lui tournions le dos en refusant de croire en lui malgré tous les signes qu'Il place dans notre vie, en ne comptant que sur nous même et sur nos propres forces. Il patiente jusqu’à ce que l'on prenne conscience de notre misère et de notre incapacité à aimer réellement. Parfois cela se fait suite à un drame dans notre vie, ou une expérience douloureuse (dont Dieu n'est jamais l'auteur), qui nous font comprendre que finalement on ne maitrise rien. La Bible est remplie de tels témoignages mais il en existent des millions d'autres aujourd'hui, savons nous les écouter et nous laisser toucher ?

Mais la rencontre avec Dieu cela ne se fait pas par des longs discours, mais dans le silence, la prière, l'écoute, l'ouverture du coeur. Seuls cette ouverture et cet accueil de ce qui nous est inconnu et nous dépasse permet à Dieu de s'engouffrer dans notre coeur et ainsi de se révéler à nous et de nous transformer. Hélas, du fait de notre orgueil naturel, souvent cela nécessite que nous perdions nos illusions sur nous mêmes.

Avez vous vu cette vidéo sinon : http://www.i-services.com/u_E7I5 dont j'ai mis le lien sur un autre sujet du forum.

Nick Vujicic, né sans bras et sans jambes, et qui aujourd'hui témoigne de la puissance de la miséricorde et de l'amour infini de Dieu, dit ceci :

« Nick, préférerais-tu avoir des bras et des jambes ici sur terre ? » – « Non, c’est selon la volonté de Dieu, parce que je préfère ne pas avoir temporairement de bras et de jambes ici sur terre, et pouvoir gagner des âmes pour Jésus Christ, et passer l’éternité avec eux. »

Ces dernières années, Nick a partagé son histoire dans 24 pays et a atteint plus de 3 millions de personnes. Qu’il parle dans un stade bondé de monde, ou à une personne en particulier, son cœur derrière le message est le même :

« Dieu vous aime, Il n’a pas oublié votre souffrance, Il n’a pas oublié votre famille. L’espoir est dans le nom de Dieu, le nom du Seigneur Jésus Christ, l’espoir est de comparer votre souffrance à l’amour incommensurable et la grâce infinie de Dieu. »

« Je n’avais pas besoin que les circonstances changent, je n’avais pas besoins de bras et de jambes, j’ai besoin des ailes du Saint Esprit et je vole. Parce que je sais que Jésus me tient debout. N’abandonnez pas Dieu car Lui ne vous abandonnera jamais.

Laissons nous toucher par ce témoignage ! C'est notamment au travers de témoignages comme celui ci que Dieu nous parle et nous rejoint.

Amitiés

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 14h41
Désinscrit

Rien ni personne ne peut me faire perdre ma foi car cette foi ne vient pas de moi !

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 15h10
Désinscrit

Hamidou73 a écrit : salut tout le monde! ce forum m'avait attiré car moi personnellement je m'intéresse a l'ésotérisme et tout ce qui touche au choses spirituelles c'est pourquoi j'ai posté un message dans ce sens dans l'espoir de recueillir des information et enrichir mes connaissance dans ce domaine mais voila,en lisant Angel et Linlin, j'ai constater que la discussion portait plutôt sur le jour dernier, sur les origines du bien et du mal.... (...)

Je vous remercie Hamidou pour votre message ! Oui la mort est la fin d'un monde pour chacun de nous mais comme Jésus le dit, Jésus qui est un grand prophète dans la religion musulmane d'ailleurs : "En vérité je vous le dis, si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort."

Comment comprendre cette phrase ? Celui qui se prépare à rencontrer Dieu au court de sa vie sur terre, qui suit Ses commandements (qui ne sont que pour notre bien car Dieu seul, qui nous a créés, sait ce qui est bon pour nous), le jour de sa mort, le voile entre la vie terrestre et la vie éternelle tombera et il ne vivra pas le jugement car il se retrouvera non pas face à la justice de Dieu mais face à sa grâce et sa miséricorde. Car Dieu fait tout concourir au bien de ceux qui l'aiment. Or, celui qui refuse de se laisser toucher par l'amour de Dieu, qui se complait dans son orgueil, dans ses vices et dans ses passions mauvaises, celui là est déjà jugé et se retrouvera à sa mort face à la justice de Dieu. Il n'ira pas en enfer sauf s'il le décide lui même, mais devra reconnaitre tout le mal qu'il aura fait sur terre, ses péchés non repentis, et le bien qu'il n'aura pas fait.

Car Dieu n'a pas envoyé le Fils dans le monde pour juger le monde mais pour que le monde soit sauvé par son entremise. Qui croit en [sa parole] n'est pas jugé mais qui ne croit pas est déjà jugé. - Jean 3: 17

« Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus acérée qu'aucune épée à double tranchant ; elle pénètre jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles ; elle est juge des sentiments et des pensées du cœur. Il n'y a aucune créature, qui soit invisible devant Lui ; tout est mis à nu et terrassé aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. » (Hébreux 4:12-13)

Pourquoi les athées sont souvent si déchainés contre les croyants, pourquoi tant de croyants (notamment chrétiens) sont persécutés aujourd'hui, en ces temps qui sont les derniers ? La Bible le prophétise :

Et tel est le jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs oeuvres étaient mauvaises ; Quiconque en effet, commet le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière de peur que ses oeuvres ne soient démontrées coupables. - Jean 3: 18-20

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 15h16
Désinscrit

Linlin a écrit :C’est un peu l’origine du sexisme et de l’anti féminisme.

Linlin, si vous connaissiez mieux ce qu'ensegne l'Eglise (et non ce que les médias font dire à l'Eglise et qu'elle ne dit pas) vous sauriez que la femme est magnifiée par l'église, les chrétiens et en premier lieu par Dieu ! Sans la femme il n'y aurait pas de société humaine !

Avez vous lu les écris de Jean Paul II au sujet de la femme et de la sexualité ? Nous pourrions en rediscuter ensuite si vous le souhaitez.

Vous devriez aussi savoir que la majorité des articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme est d'origine chrétienne. Sans l'Eglise le plus gros de cette déclaration des droits de l'homme, qu'on défend à juste titre aujourd'hui de tant d'abus, n'existerait même pas ! Renseigne-toi.

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 15h26
Désinscrit

Linlin a écrit : Dans plusieurs épisodes de l’ancien testament il essaye vainement d’éliminer les plus mauvais éléments de l’humanité pour garder les plus vertueux et recommencer son œuvre. Mais bien entendus, c’est peine perdue, les descendants de ceux qui sont épargnés reviennent dans le mauvais chemin

Exactement, car Dieu, il est dit, se repent de cet épisode du déluge, et déclare qu'il reconnait que le coeur de l'homme est mauvais, il ne se fait plus d'illusion sur lui (il pouvait s'en faire à l'origine étant donné que nous avons été fait à sa ressemblance et à son image donc pour le bien) et dès lors il ne provoquera plus jamais de déluge. L'amour de Dieu est tel qu'Il décide alors de rejoindre l'homme dans son humanité pour le sauver du péché, par l'incarnation du Verbe. Ainsi depuis la mort et la résurrection du Christ, tout homme qui croit en Lui est sauvé de ses péché et devient lui même un enfant (fils) de Dieu et donc le péché n'est plus en lui.

Mais quiconque se coupe de Dieu continue ses oeuvres de ténèbres et pour celui là c'est le jugement de Dieu qui l’attend à sa mort, car comme dit plus haut Dieu est miséricorde mais juste !

Il n'est jamais trop tard pour se tourner vers Dieu. Même au tout dernier moment Dieu peut encore nous sauver, si seulement nous l'acceptons !

Votre citation s'applique plutot à l'eugénisme et à la loi de la nature qui n'a rien à voir avec la voie de Dieu qui est grâce même si vous n'y croyez pas (nous sommes aimés de Dieu et sauvés par pure grâce, et non en raison de nos oeuvres et de nos mérites car Dieu sait pertinemment que l'homme est totalement incapable par lui même de la moindre oeuvre réellement bonne, l'homme cherche toujours son intérêt et ne sait pas aimer gratuitement, ce dont Dieu seul est capable)

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 15h35
Désinscrit

Avec le nouveau testament il se fait une raison et change de philosophie en prônant l’amour universel. Ce n’est pas très visionnaire comme stratégie de la part d’un être aux pouvoirs et à l’intelligence infinis, je pourrais même dire c’est bêtement humain tout ça.

Si vous lisiez mieux l'ancien et le nouveau testament, en priant l'Esprit Saint de vous éclairer, vous comprendriez qu'ils se rejoignent. Tout l'AT n'est qu'une annonce du nouveau à commencer par la venue du Messie (lire notamment Isaïe)

Jésus le dit lui même "je ne suis pas venu abolir la loi mais l'accomplir".

Tout l'AT n'est qu'un témoignage de l'amour de Dieu pour les hommes, le mal qu'on y lit ne vient que de l'homme mais jamais de Dieu (et le déluge est à lire sous l'éclairage de la foi et de l'Esprit de Dieu sinon on ne peut rien y comprendre !) Dieu dès la Genèse appelle l'homme à revenir vers Lui, à abandonner ses oeuvres mauvaises, est ce la faute de Dieu si l'homme refuse tout comme tant d'homme encore aujourd'hui et préfère adorer des idoles ?

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 15h43
Désinscrit

Linlin a écrit : J’essaye de raisonner en fonction des faits. Il me semble qu’il y aurait de quoi en vouloir à Dieu car s’il existe il aurait créé un système où les être vivants pour vivre et évoluer doivent s’entretuer, se dévorer et se concurrencer entre eux. Et malheureusement c’est cela la vérité : La vie est injuste par nature.

Tout le problème est là, vous raisonnez selon la loi de la nature, la loi animale, c'est le problème chez beaucoup d'hommes aujourd'hui. Mais connaissez vous la logique de la grâce ?

Vous devriez lire le chapitre 54 du livre "L'imitation de Jésus Christ" pour comprendre que la logique divine n'est pas du tout celle de la nature :

54. Des divers mouvements de la nature et de la grâce

1.Jésus-Christ: Mon fils, observez avec soin les mouvements de la nature et de la grâce, car, quoique très opposés, la différence en est quelquefois si imperceptible, qu'à peine un homme éclairé dans la vie spirituelle en peut-il faire le discernement. Tous les hommes ont le désir du bien et tendent à quelque bien dans leurs paroles et dans leurs actions: c'est pourquoi plusieurs sont trompés dans cette apparence de bien.

2.La nature est pleine d'artifice; elle attire, elle surprend, elle séduit, et n'a jamais d'autre fin qu'elle-même. La grâce, au contraire, agit avec simplicité et fuit jusqu'à la moindre apparence du mal; elle ne tend point de pièges et fait tout pour Dieu seul, en qui elle se repose comme en sa fin.

(...)

4.La nature travaille pour son intérêt propre et calcule le bien qu'elle peut retirer des autres. La grâce ne considère point ce qui lui est avantageux, mais ce qui peut être utile à plusieurs.

5.La nature aime à recevoir les respects et les honneurs. La grâce renvoie fidèlement à Dieu tout honneur et toute gloire.

6.La nature craint la confusion et le mépris. La grâce se réjouit de souffrir des outrages pour le nom de Jésus.

(...)

10.La nature est avide et reçoit plus volontiers qu'elle ne donne; elle aime ce qui lui est propre et particulier. La grâce est généreuse et ne se réserve rien; elle évite la singularité, se contente de peu et croit qu'il est plus heureux de donner que de recevoir.

11.La nature porte vers les créatures, la chair, les vanités, elle est bien aise de se produire. La grâce élève à Dieu, excite la vertu, renonce aux créatures, fuit le monde, hait les désirs de la chair, ne se répand point au-dehors, et rougit de paraître devant les hommes.

12.La nature se réjouit d'avoir quelque consolation extérieure qui flatte le penchant des sens. La grâce ne cherche de consolation qu'en Dieu seul et, s'élevant au-dessus des choses visibles, elle met tous ses délices dans le souverain bien.

(...)

Hamidou73 - 49 ans - Algérie - posté le 01/04/2012 à 15h44
Hamidou73
Hors ligne

Angel a écrit : Rien ni personne ne peut me faire perdre ma foi car cette foi ne vient pas de moi !

quand je lis tes message, je sent quelque chose de très fort qui s'y

dégage....c'est avec ton cœur que tu écris...je t'en remercie car au-delà de nos religion différentes, nous avons un point en commun :LA FOI EN DIEU

et ca c'est très important... c'est la source ...oui la source de tout .

tu a citée les athées dans ton dernier message, eh bien moi je reste

perplexe quand je les entend parler ou quand je lis leur écrit, parce que

franchement,a notre époque comment peut-on encore renier l'existence

de dieu ,comment peuvent-ils essayer de justifier leur conviction fausses ( je reste convaincu que les athées au plus profond d'eux-même croit en dieu tout comme les sataniques ) mais voila,leur désir d'être eux-même dieu ,et leur penchant égoïste, les domine et les pousse a rejeter la lumière ..

Membre inconnu - posté le 01/04/2012 à 15h48
Désinscrit

(...)

14.La nature se complaît dans le grand nombre des amis et des parents; elle se glorifie d'un rang élevé, d'une naissance illustre; elle sourit aux puissants, flatte les riches et applaudit à ceux qui lui ressemblent. La grâce aime ses ennemis mêmes, et ne s'enorgueillit point du nombre de ses amis; elle ne compte pour rien la noblesse et les ancêtres, à moins qu'ils ne se soient distingués par la vertu; elle favorise plutôt le pauvre que le riche, compatit plus à l'innocent qu'au puissant, recherche l'homme vrai, fuit le menteur, et ne cesse d'exhorter les bons à s'efforcer de devenir meilleurs, afin de se rendre semblables au Fils de Dieu par leurs vertus.

15.La nature est prompte à se plaindre de ce qui lui manque et de ce qui la blesse. La grâce supporte avec constance la pauvreté.

16.La nature rapporte tout à elle-même, combat, discute pour ses intérêts. La grâce ramène tout à Dieu, de qui tout émane originairement; elle ne s'attribue aucun bien, ne présume point d'elle-même avec arrogance, ne conteste point, ne préfère point son opinion à celle des autres; mais elle soumet toutes ses pensées et tous ses sentiments à l'éternelle sagesse et au jugement de Dieu.

17.La nature est curieuse de secrets et de nouvelles; elle veut se montrer et voir, et examiner par elle-même; elle désire d'être connue et de s'attirer la louange et l'admiration. La grâce ne s'occupe point de nouvelles ni de ce qui nourrit la curiosité; car tout cela n'est que la renaissance d'une vieille corruption, puisqu'il n'y a rien de nouveau ni de stable sur la terre. Elle enseigne à réprimer les sens, à fuir la vaine complaisance et l'ostentation, à cacher humblement ce qui mérite l'éloge et l'estime, et à ne chercher en ce qu'on sait et en toute chose, que ce qui peut être utile, et l'honneur et la gloire de Dieu. Elle ne veut point qu'on loue ni elle ni ses oeuvres; mais elle désire que Dieu soit béni dans les dons qu'il répand par pur amour.

18.Cette grâce est une lumière surnaturelle, un don spécial de Dieu; c'est proprement le sceau des élus; c'est le gage du salut éternel. De la terre, où son coeur gisait, elle élève l'homme jusqu'à l'amour des biens célestes, et le rend spirituel, de charnel qu'il était. Plus donc la nature est affaiblie et vaincue, plus la grâce se répand avec abondance; et chaque jour, par de nouvelles effusions, elle rétablit au-dedans de l'homme l'image de Dieu.